Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par RTS/ 24 heures/ RFI

Un homme d’affaires suisse sous enquête pour crimes de guerre en RDC

Le Ministère public de la Confédération (MPC) ouvre une enquête pénale sur un ressortissant suisse soupçonné d'avoir pillé des ressources naturelles en République démocratique du Congo (RDC) pendant la guerre, selon l'agence de presse Bloomberg

 

Source : https://www.rts.ch/info/suisse/10921993-un-homme-d-affaires-suisse-sous-enquete-pour-crimes-de-guerre-en-rdc.html

https://www.24heures.ch/suisse/homme-affaires-actif-rdc-poursuivi/story/17047610

http://www.rfi.fr/afrique/20191213-entrepreneur-suisse-vise-une-enquete-pillage-rdc

 

Dans les  deux premiers liens ci-dessus n'apparait pas le nom de cet individu. Il s'agit de Christoph Huber. J'avais eu l'opportunité, lorsque j'enquêtais sur le scandale ''Glencore'', de consulter un rapport des Nations-Unies signalant, dès 2009, l'implication de cet homme dans un vaste trafic de coltan dans l'est de la RDC. Aujourd'hui, je suis en mesure d'affirmer qu'il réside en Afrique du Sud.
Les liens entre Christoph Huber et le RCD-Goma étaient de notoriété publique.
Simba Ndaye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simba Ndaye 13/12/2019 11:37

Dans les liens ci-dessus n'apparait pas le nom de cet individu. Il s'agit de Christoph Huber. J'avais eu l'opportunité, lorsque j'enquêtais sur le scandale ''Glencore'', de consulter un rapport des Nations-Unies signalant, dès 2009, l'implication de cet homme dans un vaste trafic de coltan dans l'est de la RDC. Aujourd'hui, je suis en mesure d'affirmer qu'il réside en Afrique du Sud.
Les liens entre Christoph Huber et le RCD-Goma étaient de notoriété publique.
Simba Ndaye

Blondé 13/12/2019 10:13

Vivement que l'enquête aboutisse. Piller les ressources minières des pays d'Afrique est le jeu favorite des supposés " maîtres " du monde. Ils provoquent une guerre, proposent leur aide au pays et au lieu d'un armement de guerre, il envoient du matériels pour piller le pays. Là c'est un individu, mais ailleurs c'est un pays (le cas de la France en Côte d'Ivoire, au Mali, au Nier, au Burkina Faso etc.) Vivement que cet exemple serve de jurisprudence si l'enquête aboutit à la condamnation et surtout au dédommagement conséquent de la RDC.