Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Par Samuel Malonga

Si possible  pouvez-vous m'aider à trouver la traduction en Français de la chanson 'Cadence Mudanda' de Mbilia Bel. Depuis l'enfance les Kenyans ont ecouté cette chanson mais ils ne savent jamais le message dedans.

Nasho Tado

 

Traduction en français de Cadence mudanda

Par Samuel Malonga

 

 

 

Cadence mudanda relate un fait survenu quelque part dans une petite bourgade de l’ancienne province de Bandundu. Le décor de la polémique ressemble bien à un conte que l’on raconte aux enfants le soir autour du feu. Ce jour-là, une vive discussion s’engage entre les habitants du village scindés en deux groupes selon leur sexe. Les hommes d’un côté et les femmes de l’autre se font face en s’invectivant. Chaque partie tire le rideau de son côté en valorisant son apport dans la société. La belle empoignade n’a connu ni vainqueurs ni vaincus car ces hommes et ces femmes avaient oublié qu’ils étaient interdépendants, que les uns ne valaient rien sans les autres.

 

Les deux blocs aux positions diamétralement opposées finissent par s’entendre autour de la danse et de la boisson. Après avoir fumé le calumet de la paix,  ils se convient mutuellement à se trémousser. L’altercation se transforme en fête. La danse mudanda si connue dans le coin rassemble ce beau monde sur la piste au son du tam-tam  battu par des hommes. L’alcool a coulé à flot comme pour réconcilier les habitants du village unis dans cette communion folklorique. Le festin n’a pris fin que lorsque toute la boisson fut consommée.

 

Le texte est en Munu Kutuba, mais me semble-t-il les paroles sont en Kiyanzi de Bagata. Baudouin Mavula, dont le nom est cité dans la chanson est un artiste-musicien qui a fait parler de lui pendant la période coloniale et les années d’après l’indépendance. Il est l’auteur du célèbre Makua ndungu.

 

Cadence mudanda (et non pas Cadence mundanda) est une composition de Tabu ley à qui Mbilia Bel a donné une belle réplique. Le LP où se trouve ce titre est sorti en 1984 sous le label Génidia - GEN 114. Ce vinyle contient aussi trois autres chefs d’œuvre notamment Keyna, C’est toi que j’aime et Nakei Naïrobi.

 

 

Samuel Malonga

 

CADENCE MUDADA

 

 

[ Les femmes : Mbilia Bel ]

 

Banketu ketula kunga bayakala kebula ngoma

Les femmes chantent et les hommes battent le tamtam

Bwala mubimba kebina na rythme yayi mudanda mama

Tout le village danse sur le rythme mudanda maman

Mayangise mwana yakala mayangisa

Contrarié jeune garçon dépité

Munoko ya mpamba ngolo ve ee

Grande gueule inutile, il n’est pas fort

O o  bangwashi ee oo bangwashi kuwa mambu

Oh! Les oncles, vous les oncles écoutez cette affaire

O o bangwashi ee kuisa kutala mudanda mama

Oh! Les oncles venez voir le mudanda maman

 

[ Les hommes : Tabu Ley ]

 

Bankento ketuba mpamba na ntangu ya makofi kaka kudila

Les femmes parlent en vain, elles pleurent quand on les frappe

Kana betu kuwa makasi bawu tadila mudanda mama

Et quand nous n’avons plus de force elles pleurent mudanda maman

Mayangise mwana nkentu mayangisa

Contrariée jeune fille dépitée

Kitoko ya pamba kubuta ve ee

Beauté vaine car stérile

Oo  bankentu ee oo bankentu kuwa mambu

Oh! Les femmes, vous les femmes écoutez cette affaire

O o bankentu ee, kuisa tukina mudanda mama

Oh! Les femmes, venez pour que nous dansions le mudanda maman

 

 

[ Les femmes : Mbilia Bel ]

 

Banketu kelamba madia babakala kebula ngoma

Les femmes font la cuisine, les hommes battent le tamtam

Kudja kufuluka mavumu kuvimba nge kufinga nkento

Après avoir mangé et rempli ton ventre tu insultes la femme

mayangise babakala mayangisa

Contrariés des hommes dépités

Lulendo ya mpamba mabanza ve

Orgueil inutile et ingrats

O o bangwashi ee beno bampangi kuwa mambu

Oh les oncles et vous les amis écoutez cette affaire

O o bangwashi ee kina cadence mudanda mama

Oh ! Les oncles venez danser à la cadence mudanda maman

 

hommes : Tabu Ley ]

 

Bankentu ketuba pamba bakala kaka na ntwala

Les femmes parlent en vain car les hommes sont toujours aux avant-postes

Kana betu kukwenda na mfinda ve beno talamba inki

Que préparez-vous lorsque nous n’allons pas à la forêt ?

Mayangise beno bankentu mayangisa

Contrariées vous des femmes dépités

Keba mbote attention na beno

Faites bien attention

E e   banketu ee, ee banketu kuwa ngoma

Eh! Les femmes, vous les femmes écoutez le son du tamtam

Kana betu kusebuka, banketu nionso kubwa kibalala

Lorsque nous faisons une démonstration, toutes les dames sont séduites

 

 

[ Les femmes : Mbilia Bel ]

 

Banketu ketula kunga bayakala kebula ngoma

Les femmes chantent et les homme battent le tamtam

Bwala mubimba kebina na rythme yayi mudanda mama

Tout le village danse sur le rythme mudanda

Mayangise mwana yakala mayangisa

Contrarié jeune garçon dépité

Munoko ya mpamba ngolo ve ee

Grande gueule inutile, il n’est pas fort

O o  bangwashi ee oo bangwashi kuwa mambu

Oh! Les oncles, vous les oncles écoutez cette affaire

O o bangwashi ee kuisa kutala mudanda mama

Oh! Les oncles venez voir le mudanda

 

[ Les hommes: Tabu Ley ]

 

Bankento ketuba mpamba na ntangu ya makofi kaka kudila

Les femmes parlent en vain, elles pleurent quand on les frappe

Kana betu kuwa makasi bawu tadila mudanda mama

Lorsque nous sommes fatigués elles pleurent mudanda

Mayangise mwana nkentu mayangisa

Contrariée jeune fille dépitée

Kitoko ya pamba kubuta ve ee

Beauté vaine car stérile

Oo  bankentu ee oo bankentu kuwa mambu

Oh! Les femmes, vous les femmes écoutez cette affaire

O o bankentu ee, kuisa tukina mudanda mama

Oh! Les femmes, venez pour que nous dansions le mudanda

 

 

[ Percussion ]

 

 

[ Les femmes : Mbilia Bel ]

 

Bankentu kelamba madja babakala kebula ngoma

Les femmes font la cuisine pendant que les hommes battent le tamtam

Kudja kufuluka mabumu kuvimba nge finga nkento

Après avoir mangé et rempli ton ventre tu insultes la femme

Mayangise babakala mayangisa

Contrariés des hommes dépités

Lulendo ya mpamba mabanza ve

Orgueil inutile et ingrats

O o bangwashi ee beno bampangi kuwa mambu

Oh les oncles et vous les amis écoutez cette affaire

O o bangwashi ee kina cadence mudanda mama

Oh ! Les oncles venez danser la cadence mudanda

 

 

 [ Les hommes : Tabu Ley ]

 

Bankentu ketuba pamba bakala kaka na ntwala

Les femmes parlent en vain car les hommes sont toujours aux avant-postes

Kana betu kukwenda na mfinda ve beno talamba inki

Que préparez-vous lorsque nous n’allons pas à la forêt ?

Mayangise beno bankentu mayangisa

Contrariées vous les femmes dépitées

Keba mbote attention na beno

Faites bien attention

E e   banketu ee, ee banketu kuwa ngoma

Eh! Les femmes, vous les femmes écoutez le son du tam tam

Kana betu kusebuka, banketu nioso kubwa kibalala

Lorsque nous faisons une démonstration, toutes les femmes sont séduites

 

 

[ Chœur : Tabu Ley et Mbilia Bel ]

 

Iyee bampangi ee, iyee bampangi kina ngoma

Eh! Les amis, vous les amis dansez au son du tam-tam

Iyee bampangi ee, facon ya bwala mudanda mama

Eh! Les amis, à la manière du village du mudanda

Kina lugamba mama, cadence ya buala mudanda mama

Dansez le lugamba maman, la cadence du village du mudanda

Kina cadence ya buala ya Baudouin Mavula mudanda mama

Dansez à la cadence du village de Baudouin Mavula du mudamba maman

Iyee lugamba ee Iyee lugamba sengula mama

EhI Lugamba eh ! lugamba sengula maman

 

Iyee bampangi ee, iyee bampangi kina ngoma

Eh! Les amis, vous les amis dansez au son du tam-tam

Iyee bampangi ee, facon ya bwala mudanda mama

Eh! Les amis, à la manière du village mudanda

Kina lugamba mama, cadence ya buala mudanda mama

Dansez lugamba, la cadence du village du mudanda maman

Kina cadence ya buala ya Baudouin Mavula mudanda mama

Dansez à la cadence du village de Baudouin Mavula  mudamba maman

Iyee lugamba ee Iyee lugamba sengula mama

EhI Lugamba eh ! Lugamba sengula maman

 

 

[ Animation : Tabu Ley et Mbilia Bel ]

 

Sengula, sengula, lugamba mama

Sengukla, sengula, lugamba maman

Mamu kusa, mamu kusa we na  pimbukina

Mamu kusa mamu kusa mamu kusa we na pimbukina

 

Sengula, sengula, lugamba mama

Sengukla, sengula, lugamba maman

Mamu kusa, mamu kusa we na pimbukina

Mamu kusa mamu kusa mamu kusa we na  pimbukina

 

 

Yayi nki, yayi kambalambala

C’est quoi ça? C’est kambalambala

Yayi nki, yayi kambalambala

C’est quoi ça? C’est kambalambala

Kusimba ve mukusa

Ne le touche pas, c’est chatouillant

 

Yayi nki, yayi kambalambala

C’est quoi ça? C’est kambalambala

Yayi nki, yayi kambalambala

C’est quoi ça? C’est kambalambala

Kusimba ve mukusa

Ne le touche pas, c’est chatouillant

 

 

[ Chœur : Tabu Ley et Mbilia Bel ]

 

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

 

 

[ Paroles : Tabu Ley ]

 

A a mumembu kigudi kinuna mulambi kega mununa

We efaya mawagu

Shidulenu mwamu, twegumeso

Shidula, shidula, shidula

 

 

[ Choeur: Tabu Ley et Mbilia Bel ]

 

Pimbukina cadence ye mpimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence ka mbalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye mpimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence ka mbalambala

Pimbukina cadence kambalambala

 

Iyee bampangi ee, iyee bampangi kina ngoma

Eh! Les amis, vous les amis dansez au son du tam-tam

Iyee bampangi ee, facon ya bwala mudanda mama

Eh! Les amis, à la manière du village du mudanda

Kina lugamba mama, cadence ya buala mudanda mama

Dansez le lugamba maman, la cadence du village du mudanda

Kina cadence ya buala ya Baudouin Mavula mudanda mama

Dansez à la cadence du village de Baudouin Mavula du mudanda maman

Iyee lugamba ee Iyee lugamba sengula mama

EhI Le lugamba eh ! Le lugamba le sengula maman

 

 

 

[ Choeur: Tabu Ley et Mbilia Bel ]

 

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala   

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala   

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence ye pimbukina

Pimbukina cadence de pimbukina

Pimbukina cadence kambalambala

Pimbukina cadence kambalambala

 

 

[ Paroles : Tabu Ley ]

 

Malafu me mana

La boisson est finie

Cadence me mana

La cadence est  terminée

Abu o o  piaaa

C’est fini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nashn 04/11/2019 14:18

Le mots me manquent pour vous dire merci M. Samuel Malonga. J'ai beaucoup apprecie votre soutien au sujet de Cadence Mudanda. Nashon du Kenya.

Samuel Malonga 04/11/2019 21:18

De rien.

Blondé 01/11/2019 12:50

L'histoire est belle et elle a été rendue de manière astucieuse et merveilleuse. Les amis c'est qu'on appelle la musique africaine. C'est vrai, il y a des chansons comme çà mais, en général l'artiste véhicule un message comme ici où l'entente, l'union et surtout l'acceptation de l'autre, de la différence chez l'autre sont exaltées. Merci mon cher Malonga. Seulement, je ne sais pas si c'est à dessein mais vous avez sauté (ou oublié de traduire) les parole de Tabu Ley dans cette chanson.

Samuel Malonga 02/11/2019 13:07

Cher Blondé,
Les paroles de Ley sont en Kiyanzi sa langue maternelle. Les mbokatiers qui parlent ce patois peuvent nous aider pour sa traduction.

Messager 01/11/2019 15:20

Blondé,
Samuel Malonga n'a oublié de traduire que le verbe Sengula, qui devrait dire renverser, tourner, ou remuer les hanches.

Messager