Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Jean-Marie SITA & Jean-Paul Kitenge Muadi

 « NTSAYI YA BANA OK » D'EDO GANGA: UN AUTRE CADEAU DE .J-P KITENGE MUADI À J-M  SITA

VOICI LA FORMATION DE L'OK JAZZ EN JANVIER 1957 : De gauche à droite ;
Daniel LOUBELO "De la lune" (basse) Nicolas BOSUMA "Dessoin" (percussion) Victor LONGOMA "Vicky" (chant) Edouard GANGA "Edo" ( chant) Célestin KOUKA (chant maracasses) et François LUAMBO "Franco"
(guitare)

 

Référence : http://www.mbokamosika.com/2019/10/t.html

 

Merci, merci, merci beaucoup, cher JP KITENGE !! C'est bien la chanson que je recherchais désespérément. C'est une page de mon enfance qui remonte à la surface. Cette chanson m'avait marqué au début des années 60. 1962, comme tu le précises, cher KITENGE. J'avais 7 ans. Mon père m'avait emmené, au quartier Kalina (actuel Gombé) chez un collègue de la Banque Centrale du Congo. Parmi les chansons passés sur son tourne-disques par notre hôte, "Bana Suboum" fut la seule qui m'a émerveillé par son rythme tonique et dansant. Elle révèle toute l'étendue de la voix du Grand KALLE, avec TABU LEY en choeur (avec peut-être Roger IZEIDI...). Gravé à jamais dans ma mémoire, cet air que j'associe à la commune de Gombé, tourne en boucle dans ma tête. Un "syndrome" aggravé, une dizaine d'années plus tard, par ma scolarité au collège Albert 1er (Boboto), situé, d'après mes souvenirs, près de l'endroit où j'avais subi ce choc musical. L'histoire de l'African Jazz, du Grand KALLE et des éditions "Surboum African Jazz" a fait de moi, des années plus tard, un fan inconditionnel d'uns de plus grands groupes musicaux d'Afrique, si ce n'est le plus grand. Et mon syndrome ne s'en est qu'empiré !! Voilà, chers KITENGE et "mbakatiers", la raison de ma quête de cette chanson Graal. Ainsi, lorsque j'ai appris que les éditions SURBOUM AFRICAN JAZZ étaient une création du Grand KALLE, cet air m'est naturellement venu à l'esprit, au travers du choeur, composé de Tabu Ley et Izeidi (?), qui y répète sans cesse "kombo ya African Jazz, bana Surboum...". Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tient...! Encore grand merci à toi, Jean-Paul KITENGE, d'avoir recueilli ma bouteille désespérée jetée à la mer il y a 2 ans.
J'en profite pour lancer encore, à toi et à tous les mbokatiers, une autre bouteille à la mer de Nostalgie : il s'agit d'une chanson de OK JAZZ, en langue Lari, parlée au Congo Brazza, comme vous le savez. Peut-être une compo de EDO NGANGA. Il me semble qu'elle porte le titre de "NSAYI YA BANA OK". J'attends impatiemment la mise en ligne de cette trouvaille par un marin qui récupérera ma bouteille.
PS : cher KITENGE, serait-il possible de poster ta "pépite" sur Youtube, afin de pouvoir la sauvegarder sous MP3 ? Dans sa forme actuelle, il m'est, hélas, impossible d'en faire une sauvegarde. Le début et la fin sont-ils vraiment irrécupérables ?
Merci d'avance.


Jean-Marie SITA

 

 

BONJOUR CHER MESSAGER.

JE TE FAIS PARVENIR LA CHANSON "NTSAYI YA BANA BA OK" SUR DEMANDE DE MONSIEUR SITA.

 

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

JEAN-PAUL KITENGE MUADI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ja Ben 28/11/2019 21:23

En 1962, il y avait encore une forte communaute Lari a Leopoldville (Kinshasa).

Nyanguila 30/10/2019 04:42

Bonjour Chers Messager,Sam Malonga et Blondé,j'ai bien lu le commentaire relatif à cette chanson de la deuxième moitié des années cinquante et c'est la preuve qu'on a un fondement culturel commun malgré des migrations intra-africaines qui ont été à la base des distancements de nos populations! Enfin,je déplore la disparition du Cher Brazzos et il ne reste que "Petit Pierre",c'est triste! A plus,bien à vous.

SITA 12/11/2019 18:04

Encore merci, cher Jean-Paul KITENGE MUADI !! Une vraie discothèque vivante !
Cette chanson, "nsayi ya bana ok", me rappelle que je suis un enfant des 2 CONGO par mes parents. Nous avions vécu, en 1964, la chasse aux "balaris" lancée par Tshombé à Kin. Cela n'a pas empêché notre retour à Léo (Kin), quelques mois plus tard.
Avec une famille dans les 2 rives du fleuve Congo, j'ai été, et reste, nourris par leur musique, depuis mon enfance.
C'est pour cela que je pose 2 autres "colles" à notre discothèque vivante, cher KIYENGE MUADI. Il s'agit d'abord d'une chanson de CERCUL JAZZ de Brazza (avec Mamadou), chantée dans une langue qui semble être du Nord.
Voilà pourquoi je ne peux t'en donner quelques paroles, car je suis plus du sud (sans faire de cette appartenance un étendard ethnique...).
Ensuite, il s'agit de la chanson des BANTOUS, "La luna y sol", je crois, aux éditions CFA, me semble-t-il. C'est le recto d'un disque avec la chanson "Basili koyakana" au verso, que mon père avait acheté à sa sortie, entre 1961 et 1963.
Je te remercie d'avance...

Blondé 29/10/2019 16:06

Ecoutez chers mbokatiers, il il y a une curiosité que je n'arrive pas à m'expliquer. Cette chanson d'EDO par exemple, n'est pas dans mes souvenir d'enfance mais, le rythme me renvoie au clair de lune au village. Nous nous mettions en ronde avec un ou deux tambours et des gens chantaient sur un rythme qui est ce que j'écoute là. Je me vois transporté très loin au début des années 50. Nous devions tous nous appeler AFRICAIN par la culture et l'art.

Messager 29/10/2019 18:32

Blondė,
En fait votre attitude à l'ėpoque traduisait l'esprit du titre de la chanson "Ntsayi ya bana Ok" qui signifie "la joie, ou le plaisir des jeunes de l'Ok-jazz".
Cette oeuvre d'Edo est en Laari, une variante du Kikongo parlė au Congo Brazzaville.
Messager