Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

« MA NKEWA » , DE FRANCO, DÉCORTIQUÉE PAR SAMUEL MALONGA

Référence : http://www.mbokamosika.com/2019/10/luambo-makiadi-30-ans-deja.html

À travers son  brillant article sur le 30ème anniversaire du décès de l'artiste musicien  LUAMBO MAKIADI, Samuel Malonga avait subsidiairement réalisé une compilation intitulée «  4 HEURES AVEC LUAMBO FRANCO ».. Comment en témoignent de nombreux commentaires, cette compilation a été beaucoup appréciée.

Qui plus est, elle (compilation) a suscité la réaction de Mr Bart, un producteur belge et un des soutiens de notre site. Parmi ses préoccupations exprimées en circuit fermé, il voulait entre autres connaître la signification de la chanson « Ma Nkewa ». Une requête à laquelle Samuel Malonga a déjà répondu.

Après réflexion, nous avons estimé que l’explication du terme « Ma Nkewa » était susceptible d’édifier de nombreux mbokatiers, notamment ceux qui ne maîtrisent pas le Kikongo.

Messager

 

« Ma Nkewa » est une chanson folklorique chantée autrefois dans les villages des Bakongo du district des Cataractes, plus précisément des Balemfu (tribu de la mère de Franco) et des Bantandu dont les patois se ressemblent. Vraisemblablement, les Balemfu sont un sous-groupe des Bantandu. 

Le titre a été repris par l’artiste qui bien souvent s’inspirait des chansons traditionnelles de son terroir de Sona-Bata ( en réalité Nsona-Mbata) lorsqu’il chantait dans sa langue maternelle. « Nkewa » en kikongo veut dire singe ou guenon. Le « ma » qui précède le substantif nkewa, est le diminutif du kikongo mama (maman, mère), ceci pour marquer le sexe de l’animal. Si le primate était un mâle, on aurait dit « Ta Nkewa » de tata (père, papa).  La chanson est un conte qui parle d’une guenon qui s’était cachée et qui avait été trahie par sa queue. Cette sagesse ne-kongo veut simplement dire que l’on a beau se terrer quelque part, on finit toujours par se faire démasquer.

 Bien vous,

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ja Ben 29/11/2019 00:02

Le Royaume Kongo etait une federation de provinces-etats. Les Besingombe etaient dans la province de Nsundi (langue generale Kisundi), alors que les Bantandu a l'Est faisaient partie d'une autre province (Mpangu ou Pangu).

A l'origine, le Kongo est une union entre un Roi de Mpemba (langue Kinsasala ou san-salvador) et une reine de Mbata (les Bambata et les Bazombo au Congo et en Angola).
Les dialectes Kongo (RDC, Angola et Congo), suivant les provinces originelles, sont le Kinsasala (kiMpemba), le Kimbata-zombo, le Kintandu, le Kisundi, le Kindibu, le Kiyombe, le Lari, Bembe et Vili.
Les autres langues (kilemfu, besingombe, manianga, Kisolongo et autres) sont des dialectes minoritaires ou des sous-dialectes.

Ja Ben

Ntima Mboté 31/10/2019 02:34

Bozali pe na nzembo « Ya Mbala » ya Ok Jazz oyo ebimaki na 1967 ?

Messager 31/10/2019 07:43

Nabanzi "Ya Mba" ekoki kozala na site. Luka naino avant tout. Soki eza te tokotia yango.

Blondé 29/10/2019 15:43

C'est ce qui fait de Franco un monument. Voyez tous les artistes de l'ancienne musique congolaise (disons même africaine) étaient des poètes. Leurs compositions véhiculaient très souvent un message une sagesse. C'est ce qui tranche aujourd'hui avec les textes pour amuser la galerie. Cela donne encore plus de valeur à nos valeureux artistes trop tôt disparus. Merci à tous.

Tony 29/10/2019 09:27

Bonjour chers tous. J'ai apprécié l’incomparable talent du grand frère LUAMBO MAKIADI à travers la chanson Mario. La bande de joyeux fêtards que nous formions adorait cette chanson. Que de nostalgie à écouter les œuvres de ce grand homme. Je profite du 30ème anniversaire de sa disparition pour solliciter la traduction de la chanson Mario

Pedro 28/10/2019 15:20

J’espère que les balemfu eux-mêmes se considèrent comme un sous-groupe des bantandu. Avant d’aller faire mes humanités à Ngombe Lutete, je croyais aussi que les besingombe étaient un sous-groupe des bandibu. Je me suis rendu compte qu’ils se considèrent comme un groupe à part. Beaucoup d’anthropologues croient que ce qui compte le plus, c’est l’auto-perception d’un groupe.

Samuel Malonga 28/10/2019 18:49

Cher Pedro,
J'ai fait allusion à leur parler. Le kintandu et le kilemfu sont deux patois qui se ressemblent. Du point de vue de la langue, le kilemfu proviendrait du kintandu. Par contre l'accent du kisingombe ne ressemble pas à celui du kindibu.