Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

La quintessence du répertoire du quarté panafricain pour clôturer le 12ème anniversaire de mbokamosika.

UNE IMAGE DE FRANÇOIS LOUGAH AU ZAÏRE, FOURNIE PAR BLONDÉ

Le 19 juin 2019, votre site a accompli douze années d’existence. Pour mieux commémorer  cet événement, nous avons estimé opportun de rendre hommage à tous ceux qui avaient bien voulu  nous offrir des œuvres discographiques recherchées par nos lecteurs, mais qui  devenaient introuvables sur le marché.

C’est ainsi que depuis presque trois mois,  nous avons fouillé dans nos archives pour retrouver les noms de tous les mécènes auxquels nous avons nommément rendu hommage.

Mais, nous ne pouvons pas clôturer la série d’hommages sans évoquer le quarté panafricain dont l’apport en chansons, s’est avéré d’une grande utilité dans le cadre  du devoir de mémoire. Il convient de souligner que contrairement à d’autres mécènes, ce quarté est toujours actif sur mbokamosika.

LE QUARTÉ PANAFRICAIN –AMI COMMUN-AMANYA-BLONDÉ-ANTOINE OUATTARA

AMI COMMUN, AMAYA, BLONDÉ, et ANTOINE OUATTARA constituent le quarté panafricain dont l’apport discographique au site mbokamosika ressemble au bon vin évoqué dans l’évangile, servi vers la fin de la cérémonie. En effet, ces quatre amis africains ont exhumé des raretés de la chanson congolaise qui devraient faire partie du patrimoine culturel africain, dans la mesure où elles ont été sauvegardées  de la destruction  massive des vinyles  opérée par les usines de pressages en RDC en vue de récupérer  les matières premières. Ces amis ont démontré que ce qui était perdu en RDC était soigneusement conservé ailleurs.

Présentons brièvement  la quintessence  du répertoire de chacun de ce quarté.

L’AMI COMMUN.

Depuis que nous l’avons connu  à travers notre ami Simba Ndaye, l’ami commun nous a impressionnés par la quantité de raretés fournies au site. Il nous est donc impossible de les énumérer aujourd’hui.

À titre d’indication, nous avons sélectionné « DODO OUBLIE LE PASSE » de Vicky et l’OK-Jazz, « BONNE ANNÉE 1971 », de l’orchestre les AS, « PETIT PIERRE » de Kwamy et l’African-Fiesta, et « DARING » de Kin Bantou.

AMAYA MOKIHINI

Sur notre site, le Gabon est représenté par son digne fils,  AMAYA MOKIHINI de Franceville. Plus d’une fois, il a offert au site des titres rares de la chanson congolaise, entre autres : « Mokili Makambo », de l’African Fiesta Sukisa, « MON DANI »,  de l’orchestre Super Baka, et « NALUKAKA Y OBA NZELA NIONSO » de l’OK-Jazz.

ANTOINE OUATTARA (TONY)

Du quarté panafricain, ANTOINE OUATTRA « TONNY », du Burkina-Faso est celui qui a découvert le site récemment. Mais il nous a prouvé à travers ses envois, que les Burkinabé disposaient encore quelques tubes de la chanson congolaise disparus sur le marché du disque.

Sur son répertoire, nous rediffuserons « DJARABI ADJATOU » et « NINA » de Nyboma et Pépé Kallé.

BLONDÉ

Blondé peut être considéré comme l’ambassadeur de mbokamosika  à Abidjan, en Côte d’Ivoire dont il est originaire. Depuis qu’il a découvert notre site, il fait partie des animateurs qui interviennent sur tous les sujets. Par ailleurs, il n’a jamais hésité à prendre sa plume pour nous informer des sujets d’actualité survenus dans son pays.

À l’instar de l’ami commun, la dotation que Blondé a offerte à Mbokamosika est immense. Nous nous sommes cependant  efforcés d’y trier  trois chansons  pour clôturer des hommages. Il s'agit de : « C’EST TOI QUE JE PRÉFÈRE » d’Ange Linaud, « NZEZA » de Bansomi Lay Lay, et « ZING-ZONG » de Bella-Bella ».

Chers amis mbokatiers,

Après ces hommages rendus en marge du 12ème anniversaire, notre site reprend le cours normal de son fonctionnement. Vous pouvez y contribuer comme d’habitude, en abordant les sujets de votre choix. S’il s’avère qu’en dépit de notre bonne volonté, quelques personnes ont été oubliées,  qu’elles veuillent nous contacter, en vue d’un éventuel ajout.

 

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blondé 28/09/2019 17:07

J'ai suivi l'hommage de notre BLOG MBOKAMOSIKA sous la plume de son Maestro Messager. Et j'avoue que ce matin je suis sur le dernier épisode avec grande surprise. Il faut dire que mon ego a été bien servi. Je te remercie mon frère. De mon point de vue, ce média rend tellement service! Non seulement en ce qui me concerne, bien que virtuellement, j'ai appris énormément de choses sur la RDC et continue d'en apprendre. Et comme la musique congolaise des années 60 a tellement influencé ma jeunesse que je ne m'empêche pas de feuilleter les pages de Mokamosika régulièrement pour écouter les raretés que j'y découvre. Le travail de rediffusion des raretés que vous abattez est plus fantastique que tout. Comment pouvais-je écouter à volonté toutes ses œuvres que les différents donateur apportent si un média n'avait pas décidé de les regrouper et les republier? C'est à vous Messager et à votre équipe que revient le plus grand hommage. Merci beaucoup, du courage et que Dieu nous garde.

Messager 28/09/2019 17:56

Merci mon cher Blondė pour ces mots reconfortants et tendres à mon ėgard, et surtout à celui de notre site à tous.
Messager