Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

Spéciale 12ème anniversaire : les répertoires  de Mwenze & Ignace Mukendi, deux inconditionnels de Dr Nico.

DR NICO KASANDA

En marge du 12ème anniversaire du site mbokamosika, nous rendons hommages aujourd’hui à deux grands contributeurs et admirateurs de DR NICO KASANDA, en l’occurrence IGNACE MUKENDI MBAMBI et MWENZE.

IGNACE MUKENDI MBAMBI fut le manager de l’African-Fiesta Sukisa du vivant de Nico Kasanda. Après son décès, il représente  les intérêts de sa famille. Sur notre site, il est parmi les personnes qui maîtrisent aussi bien le parcours de Nico Kasanda que l’histoire de la musique congolaise. À maintes reprises, nous avons fait la promotion des Albums de l’Anthologie de la musique édités par lui et contenant des titres inédits réalisés par Dr Nico, depuis les éditions OPIKA jusqu’à l’African-Fiesta Sukisa.

Son répertoire sur le site comporte plusieurs chansons protégées, raison pour laquelle nous n’en avons diffusées que des extraits. Mais à l’occasion de la commémoration du 12ème anniversaire du site, nous auditionnerons deux titres  de Dr Nico en entier : « KAY KAY » instrumental et « LÉO C’EST LEO ».

Comme son pseudonyme ne l’indique pas, « MWENZE » est un frère congolais de Brazzaville. Sans flatteries, il est à nos yeux le plus grand admirateur de Dr Nico et l’unique à pouvoir trouver des mots appropriés pour louer l’œuvre de « dieu de la guitare ». L’année passée, il  voulait encore rendre hommage à Nico Kasanda à l’occasion de l’anniversaire de sa mort, mais l’annonce  à la même date par Mr Ignace Mukendi  du lancement  d’un album de l’Anthologie de la musique l’avait persuadé à sursoir son projet.  

Parmi les rares titres trouvés sur son répertoire, MWENZE, nous explique, selon son commentaire fait le 30 janvier  2016, que  « la chanson SENGOLA  autrement dit « renverse » (le camion) du grand KALLÉ,  est un arrangement d’une chanson populaire « LARI » dédiée aux chauffeurs de transports en communs (taxis-brousse) de l’époque. Dans sa version lari d’origine elle ne comprenait que le cri « oyé-oyé ! » et l’onomatopée de klaxo « pi-pi !...pi-pi-pi ! ». Le grand Kallé la reprit à sa manière, en lingala, en conservant son refrain de base en lari »

Les deux  encadrés ci-dessous est un échantillon des écrits de » Mwenze » et  Ignace Mukendi Mbambi sur notre site.

Messager

 

Je me vois obligé d'intervenir mais je ne peux pas vous dire exactement le nombre des merengues que Dr Nico a composés dans sa carrière de 35 ans,de musique, il y en a qu'il a enregistrés sur disques et d'autres juste joués au concerts. Il avait une telle facilité de jouer le merengue et je ne sais pas comment m'expliquer, c'est inimaginable, tellement qu'il était très fort dans les improvisations. Même quand on l'appelle dieu de la guitare il n'est pas Dieu notre Père mais c'est un génie qui a eu un don de Dieu en majuscule, c'est une assimilation. Savez-vous qu'il faisait deux choses à la fois, en concert il peut parler à quelqu'un en même temps jouer sa guitare avec une maîtrise exceptionnelle sans se tromper !.

Ignace Mukendi

05.07.2014

.

HYMNE AU DR NICO KASANDA

 

Docteur Nico ? C'est le jeu des six cordes de la guitare, toutes, mises à contribution dans une chanson, même les deux premières qui, le plus souvent ne sont jamais sollicitées:"Marinella"(African-Fiesta Sukisa).

 

Docteur Nico ? C'est la reproduction du son de clochette à la guitare:"Djéké","Sangana"(African-Fiesta,formation originelle).

 

Docteur Nico ? C'est encore la reproduction des sons likembé et balafon,selon que vous montez progressivement en volume, dans "Mipendé ya milangi"et "Saouda".

 

Docteur Nico ? C'est celui qui faisait parler, pleurer, rire la guitare, comme le soulignait dans les années 50 déjà, musicologues belges et producteurs phonographiques grecs.

 

Docteur Nico ? C'est celui qui pousse l'extrême virtuosité à plaquer une note, mais alors une seule note, en conclusion ses réponses aux leit-motiv "échantillon kombo na buku "martelés par les chanteurs, dans la chanson "Echantillon ya pamba"(African-Fiesta Sukisa),une note qui s'apparente au tintement d'un verre vide. Tout le génie du guitariste résumé dans cette seule note.

 

Docteur Nico ? C'est le premier changement de gamme avec transition dans la musique congolaise : "Souké"(African-Fiesta,formation originelle).

 

Docteur Nico ? C'est une technique unique et inimitable dans le jeu des instrumentaux dont il posséda seul le secret.

 

Docteur Nico ? C'est une guitare de rêve (dixit Sylvain BEMBA, musicologue).

 

Docteur Nico ? Oui!...le dieu de la guitare.

 

MWENZE

21 septembre 2012

 

 

 

LE MEILLEUR DES RÉPERTOIRES DE MWENZE ET IGNACE MUKENDI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Petit Bizet 27/08/2019 14:43

Merci de ta réponse, Yaya !

Messager 27/08/2019 16:20

Je t'en prie leki.

Messager

Petit Bizet 25/08/2019 16:01

Pour le morceau "Sengola", sont crédités comme guitaristes Tino et François Boyimbi dit Gobi sur le disque. Est-ce une erreur ou un oubli volontaire dOpika de ne pas créditer le jeune Nico ?

Messager 25/08/2019 16:17

Je crois que les indications sont exactes. Au dėbut, la maison Opika employait plusieurs guitaristes.
Messager