Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BLONDÉ.

REGARD SUR LE DÉCÈS DE DJ ARAFAT, DE SON VRAI NOM HUON ANGE DIDIER,

PAR BLONDÉ.

 

 

Avant tout propos voici une vidéo qui montre comment a eu lieu l'accident de DJ Arafat survénu le luindi 12 août 2019 à Abidjan. C'est la nuit donc les images sont ce qu’elles sont.

Pour parler de l'Artiste lu- même, il faut dire que HUON ANGE DIDIER est né le 26 janvier 1986 à Yopougon Abidjan. Son père, HUON PIERRE était un artiste musicien arrangeur et ingénieur de son à la RTI. Sa mère, TINA Glamour est aussi artiste, elle a chanté sous le pseudonyme de TINA Spencer.

 

Arafat dit-on, a eu une enfance quelque peu difficile, c'est la raison pour laquelle il se sentait et se disait proche de la rue. Il était trop libre dans son style et brisait presque tout y compris souvent les règle de bienséance. D'ailleurs Arafat était régulièrement en conflit avec d'autres artistes comme MOLLARE et autres. Tous ceux qui aiment le coupé décallé son style musical disent qu'il est surdoué (tu comprendras mon frère que le coupé décallé n'est pas mon genre. Je ne l'écoute jamais si ce n'est que quand les enfants le joue à la maison).

 

En matière de création musicale il est prolifique. Ici sa mort bien qu’accidentelle est interprétée sous deux angles. D'abord, c'est un enfant gâté. Il fait souvent des choses avec sa moto comme un véritable stupide. Sur les voie à grande circulation, il braque sa grosse moto et peut rouler sur la seule roue arrière sur 200, 300 mètres  voire plus. En voiture comme à moto, les feux tricolores, il ne connait pas, de même que les règle de priorité. Tout le monde le connait comme ça et d'ailleurs le camerounais ivoirien d'adoption FRANKLIN NYAMSI a publié une vidéo sur YOUTUBE pour dénoncer le fait que Arafat ne soit pas interdit de conduire (voiture et moto) depuis longtemps. Donc sa conduite pose problème.

 

Et puis comme toujours l'irrationnel s'y mêle. Tous les bijoux que porte ce jeune homme sont horribles. Des symboles très bizarres. Ce qui fait dire généralement qu'il s'adonnait à des pratiques occultes. D'ailleurs dans un journal de la place, un homme qui s'est présenté comme féticheur a adressé un message à Arafat pour le mettre en garde pour son ingratitude. Il s'est agi de quoi. L'homme est d'un village nommé YOROBODI. Arafat selon le récit s'y serait préparé mystiquement pour être populaire et avoir de la réussite. En revanche, il aurait fait des promesses qu'il n'a plus voulu tenir. Le féticheur a précisé que c'est le nom de son village que porte Arafat quand il se fait appeler YOROBO pour ne pas dire YOROBODI. Et il l'a menacé de représailles. Nombreux "prophètes", comme dans ces circonstances se révèlent et affirment que l'artiste s'était vendu au diable pour une réussite circonscrite. En plus de la vidéo voici quelque images illustrant ce que d'autres brandissent comme preuves pour le pacte entre Arafat et le Diable. Paix à son âme. 

 

BLONDÉ

Chers amis,

Cet article sur le décès accidentel de DJ ARAFAT a été rédigé par notre ami Blondé d’Abidjan à notre propre demande. Nous le publions en tant que sujet d’actualité.

Mais, c’est à notre corps défendant que nous le mettons en ligne en raison des signes apparents liés à l’occultisme ostensiblement exhibés sur les trois images.

« Vanité des vanités ».  La course à la notoriété et à l'enrichissement actuellement palpable dans les milieux des artistes, des pasteurs et des politiciens africains doit être stigmatisée.

Messager

Cher tous,
Voici un tout autre regard sur la mort de DJ Arafat. Je me suis autorisé à le soumettre à votre lecture. Je l'ai trouvé sur le net et l'estime extraordinairement lucide, positif et constructif. Ce regard est celui d'une Ivoirienne. Ç’aurait pu être une Congolaise. C'est simplement le regard d'une Femme, d'une Africaine. Un regard merveilleusement sensible.
Merci Hanny Tchelley d'avoir écrit cette très émouvante ''oraison''.

Simba Ndaye

.

 

ADRESSE DE HANNY TCHELLEY À SON EXCELLENCE HAMED BAKAYOKO DANS L’AFFAIRE ARAFAT DJ

Je ne connaissais pas particulièrement ce jeune chanteur, la seule chanson que je retiens de lui c’est l’hommage à son ami Jonathan. Il était donc capable d’empathie, d’amour de l’autre, de reconnaissance, de compassion. Mais j’ai reçu et visionné plusieurs fois la vidéo ci-dessous qui date du 26 Décembre 2014, dans laquelle il se contait, se racontait, se dévoilait, comme un testament, et j’ai été touchée.

J’ai compris qu’au-delà de ses frasques et de tout ce qui lui était reproché, ce sont tous ses manques qu’il hurlait. J’ai vu son immense besoin d’Amour, de cet amour qui entoure, forge, construit un enfant, cet Amour inaccessible qu’il poursuivait à travers ses excès, pour panser les blessures de son âme. Et comme a dit quelqu’un, il est mort comme il a vécu : avec insolence ! Quel gâchis ! On ne peut plus ramener le temps, Arafat ne se réveillera plus, il est parti à jamais rejoindre les étoiles.

C’est une leçon pour tous les parents : soyons des pères présents, responsables, fermes mais pas autoritaires, aimants pour nos enfants. Soyons des mères « entourantes », consolatrices, soignantes, aimantes pour nos enfants. Aimons-les plus que nous-mêmes. Inculquons-leur des valeurs, des règles de vie qui les forment émotionnellement, psychologiquement, moralement pour affronter la Vie. Bâtissons une société avec une jeunesse forte, solide, éclairée.

Mes prières vont à l’étoile filante Arafat DJ pour le repos de son âme. Mes pensées émues vont à ses enfants si jeunes, à sa jeune compagne, à son public, ces « Chinoises et Chinois » comme il les appelait et qui sont inconsolables. Merci aux bonnes âmes et aux Mamans de substitution d’avoir été là dans ses moments d’égarement. Dieu vous bénisse.

Aujourd’hui qu’il est mort, tout le monde est dans un rôle, une mise en scène macabre, tirant la couverture à lui, à elle, oubliant qu’ils, elles ont été pour beaucoup dans cette dérive qui l’a mené à sa fin tragique.

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, je vous ai vu et entendu dans une vidéo, portant Arafat Dj sur votre dos et disant : « c’est mon fils, c’est mon fils ». Je sais que vous êtes effondré et j’aimerais également vous présenter mes condoléances.
Mais au-delà de l’émotion, je veux aussi attirer votre attention sur ce qui se joue sous nos yeux, sur le bal des vautours qui a lieu autour du cadavre de votre « fils ».

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, ne vous laissez pas berner par les charognards qui s’agitent depuis la mort de l’artiste, voulant être ce qu’ils, elles n’ont jamais été pour lui. Je ne doute pas que vous ayez pris des dispositions ; toutefois, j’aimerais vous soumettre quelques pistes, et si vous les avez déjà explorées tant mieux.
Mr le Ministre Hamed Bakayoko, Arafat Dj avait des enfants et une compagne qu’il avait dotée. Prenez les choses en main Svp.

Soyez pragmatique, soyez fermes, encadrez les dons, réservez cet argent ainsi que ses biens pour l’éducation et la vie de ses enfants et de sa jeune compagne qui se retrouve veuve avant d’être mariée :
1.Achetez une maison pour les loger, si l’Artiste n’en avait pas déjà une.
2.Confiez les biens d’Arafat Dj à un gestionnaire qui donnera une rente mensuelle à sa compagne et à ses enfants pour leurs charges (alimentation, frais scolaires, etc)
3.Prenez une assurance maladie pour ses enfants et sa femme
4.Ouvrez un compte bloqué au nom de CHAQUE ENFANT avec les dons importants qui affluent. Chaque enfant entrera en possession de son compte à sa majorité.

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, je m’excuse de vous interpeller ainsi publiquement, mais svp impliquez-vous, occupez-vous-en, agissez afin que ses enfants ne se retrouvent pas à leur tour à dormir sur les tables d’un marché et ne connaissent à leur tour le destin tragique de leur père. Pour que Arafat DJ ne soit pas mort pour rien.
Merci et que mon Jésus Adoré touche votre cœur et vous bénisse, Mr le Ministre Hamed Bakayoko.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 23/08/2019 10:01

J’ai accompagné sur RFI une rediffusion d’un entretien de Didier Arafat (je n’avais jamais entendu parler de lui avant sa mort). Il a affirmé au cours de cet entretien qu’il s’inspirait beaucoup des Atalaku.

Simba Ndaye 18/08/2019 13:17

Cher tous,
Voici un tout autre regard sur la mort de DJ Arafat. Je me suis autorisé à le soumettre à votre lecture. Je l'ai trouvé sur le net et l'estime extraordinairement lucide, positif et constructif. Ce regard est celui d'une Ivoirienne. Ç’aurait pu être une Congolaise. C'est simplement le regard d'une Femme, d'une Africaine. Un regard merveilleusement sensible.
Merci Hanny Tchelley d'avoir écrit cette très émouvante ''oraison''.
Simba Ndaye

ADRESSE DE HANNY TCHELLEY À SON EXCELLENCE HAMED BAKAYOKO DANS L AFFAIRE ARAFAT DJ

Je ne connaissais pas particulièrement ce jeune chanteur, la seule chanson que je retiens de lui c’est l’hommage à son ami Jonathan. Il était donc capable d’empathie, d’amour de l’autre, de reconnaissance, de compassion. Mais j’ai reçu et visionné plusieurs fois la vidéo ci-dessous qui date du 26 Décembre 2014, dans laquelle il se contait, se racontait, se dévoilait, comme un testament, et j’ai été touchée.

J’ai compris qu’au-delà de ses frasques et de tout ce qui lui était reproché, ce sont tous ses manques qu’il hurlait. J’ai vu son immense besoin d’Amour, de cet amour qui entoure, forge, construit un enfant, cet Amour inaccessible qu’il poursuivait à travers ses excès, pour panser les blessures de son âme. Et comme a dit quelqu’un, il est mort comme il a vécu : avec insolence ! Quel gâchis ! On ne peut plus ramener le temps, Arafat ne se réveillera plus, il est parti à jamais rejoindre les étoiles.

C’est une leçon pour tous les parents : soyons des pères présents, responsables, fermes mais pas autoritaires, aimants pour nos enfants. Soyons des mères « entourantes », consolatrices, soignantes, aimantes pour nos enfants. Aimons-les plus que nous-mêmes. Inculquons-leur des valeurs, des règles de vie qui les forment émotionnellement, psychologiquement, moralement pour affronter la Vie. Bâtissons une société avec une jeunesse forte, solide, éclairée.

Mes prières vont à l’étoile filante Arafat DJ pour le repos de son âme. Mes pensées émues vont à ses enfants si jeunes, à sa jeune compagne, à son public, ces « Chinoises et Chinois » comme il les appelait et qui sont inconsolables. Merci aux bonnes âmes et aux Mamans de substitution d’avoir été là dans ses moments d’égarement. Dieu vous bénisse.

Aujourd’hui qu’il est mort, tout le monde est dans un rôle, une mise en scène macabre, tirant la couverture à lui, à elle, oubliant qu’ils, elles ont été pour beaucoup dans cette dérive qui l’a mené à sa fin tragique.

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, je vous ai vu et entendu dans une vidéo, portant Arafat Dj sur votre dos et disant : « c’est mon fils, c’est mon fils ». Je sais que vous êtes effondré et j’aimerais également vous présenter mes condoléances.
Mais au-delà de l’émotion, je veux aussi attirer votre attention sur ce qui se joue sous nos yeux, sur le bal des vautours qui a lieu autour du cadavre de votre « fils ».

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, ne vous laissez pas berner par les charognards qui s’agitent depuis la mort de l’artiste, voulant être ce qu’ils, elles n’ont jamais été pour lui. Je ne doute pas que vous ayez pris des dispositions ; toutefois, j’aimerais vous soumettre quelques pistes, et si vous les avez déjà explorées tant mieux.
Mr le Ministre Hamed Bakayoko, Arafat Dj avait des enfants et une compagne qu’il avait dotée. Prenez les choses en main Svp.

Soyez pragmatique, soyez fermes, encadrez les dons, réservez cet argent ainsi que ses biens pour l’éducation et la vie de ses enfants et de sa jeune compagne qui se retrouve veuve avant d’être mariée :
1.Achetez une maison pour les loger, si l’Artiste n’en avait pas déjà une.
2.Confiez les biens d’Arafat Dj à un gestionnaire qui donnera une rente mensuelle à sa compagne et à ses enfants pour leurs charges (alimentation, frais scolaires, etc)
3.Prenez une assurance maladie pour ses enfants et sa femme
4.Ouvrez un compte bloqué au nom de CHAQUE ENFANT avec les dons importants qui affluent. Chaque enfant entrera en possession de son compte à sa majorité.

Mr le Ministre Hamed Bakayoko, je m’excuse de vous interpeller ainsi publiquement, mais svp impliquez-vous, occupez-vous-en, agissez afin que ses enfants ne se retrouvent pas à leur tour à dormir sur les tables d’un marché et ne connaissent à leur tour le destin tragique de leur père. Pour que Arafat DJ ne soit pas mort pour rien.
Merci et que mon Jésus Adoré touche votre cœur et vous bénisse, Mr le Ministre Hamed Bakayoko.

Nyanguila 18/08/2019 05:00

Chers Blondé et Messager,bonjour,et malgré mes arrivées tardives,merci pour votre réponse et je vous ai compris! L'osmose,dans la musique,entre la culture congolaise et ivoirienne n'est pas étonnante et c'est naturelle quelque soit la distance! Le feu François Lougah était venu à Kinshasa et disait qu"il se sentait comme chez lui! Et une de ses chansons que j'avais,avant son arrivée,c'était"Caroline"! En définitive,vous n'êtes pas étranger à la culture congolaise si ce ne sont que quelques ajustements et précisions qu'on pourra vous apporter si c'est nécéssaire! Enfin,pour une simple blague,je me souviens du nom d'un politicien Ivoirien Djény qui est de"Kobina",ce qui signifie en lingala:"Danser".Et ce ça?

Blondé 17/08/2019 12:52

Bonjour monsieur Nyanguila.
Dans presque tous les pays d'Afrique, en tout cas pour ce que je sache, il y a des rythmes dont on ne cherche l'origine. La rumba par exemple, malgré l'apport cubaine, est et restera congolaise, le mbalak est sénégalais etc. En Côte d'Ivoire, il y a des rythmes typiquement ivoiriens comme le ziglibity d'Ernesto Djédjé et beaucoup d'autres qui n'ont pas eu la promotion pour les faire connaître. Pour ce qui concerne le coupé décallé, vous avez raison de vous poser la question de son origine. Certainement vous savez l'influence qu'a eu la musique congolaise en Afrique et particulièrement en Côte d'Ivoire. L'initiateur du coupé décallé, s'il était encore en vie nous situerait mieux sur son inspiration. Mais en tant que mélomane, j'observe qu'avec l'introduction remarquée dans la musique congolaise de partition que nous avons identifié (à raison?) comme étant l'intervention de DISQUES JOCKERS (DJ) à l'image des animations en boîte de nuit, le courant s'est généralisé. Et quand Doug Saga a initié le coupé décallé qui est en fait (pour moi) une salade faite de mélange du ZOUGLOU (un rythme inventé par les étudiant s ivoiriens pour exprimer à l'origine leur mécontentement) et effectivement des sonorités rumba congolaise qu'on perçoit comme vous l'avez remarqué et l'apport (animation des DJ). Et malheureusement cette intrusion exagérée de l'animation au détriment d'une composition bien faite comme on ne cessera d'écouter chez nos monuments continentaux qui a ruiné la musique ivoirienne. Rares sont les artistes qui proposent actuellement un texte qu'on peut écouter tranquillement. Donc monsieur Nyanguila, l'extrait musical utilisé pour accompagné la vidéo de l'accident de DJ Arafat est effectivement ce qu'on appelle le le coupé décallé et c'est le tout dernier de cet artiste qu'il a intitulé MOTO MOTO. Sachez que la rumba et toutes les variantes que les virtuoses de cette musique traduisent par beaucoup de nouvelles sonorités (c'est aussi la richesse) n'appartiennent plus au seul Congo. Elles sont désormais le SÉSAME où chacun s'abreuve au delà même du continent. D'ailleurs ce matin pendant que j'écris cette intervention, un ami est arrivé en écoutant une chanson d'un artiste ivoirien et celui-ci a été surpris quand je lui fait savoir que la musique qu'il écoute c'est plate copie de Mikolo miléki mingui de Vévé et que son artiste n'a fourni aucun éffort. C'est pour dire que vous avez raison. Je n'aime pas le coupé décallé mais à cause de votre remarque pertinente je vais écouter moto moto de Dj Arafat. Merci et à toujours.

Nyanguila 17/08/2019 04:15

Chers Messager et Blondé,bonjour et merci de votre part pour cette mise en ligne des circonstances,raisons et cause de la mort de notre jeune regretté Dj Arafat! Cette nouvelle,je l'ai apprise il y a quelques jours mais Arafat Dj m'était inconnu! En écoutant le rythme du morceau du chant accompagnant la vidéo de l'accident,si c'est d'Arafat,on reconnait le style de musique de Wenge-Musica. Et c'est ça le coupé-décalé? Bien à vous et à bientôt.