Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Blondé

ERNEST DJÉDJÉ, FRANÇOIS LOUGAH, ET MAGIC SYSTEM SUR SCÈNE.

 

 

Messager, 

 

Tu m'avais demandé si je pouvais trouver pour Mbokamosika des images des artistes ivoiriens. C'est difficile d'en trouver les montrant sur scène. Je veux parler de ceux de la génération Amédée Pierre, ERNESTO DJÉDJÉ ou LOUGAH FRANÇOIS.

Bien, je viens de trouver un extrait de la participation de LOUGAH et Ernesto à l'émission NATIONAL SHOW de la RTI. Les images ne sont plus nettes. C'est que les archives chez nous n'existent presque pas. Il y a aussi un clip de MAGIC SYSTEM dans PREMIER GAOU, la chanson qui a révélé ASALFO au grand public. Compte tenu du volume des images je les expédie en DRIVE.

 

BLONDÉ

 

ERNESTO DJÉDJÉ DANS ZIBOTÉ

 

FRANÇOIS LOUGAH DANS KOUCLIZIA

 

MAGIC SYSTEM DANS PREMIER GAOU

 

Cela n'a l'air de rien comme çà. Mais qui n'a pas connu la Côte d'Ivoire, qui n'a pas vécu en Côte d'Ivoire, ne peut pas mesurer à sa juste valeur l'immense richesse de la musique dans ce pays. Et, toutes proportions gardées mais toutes choses étant égales par ailleurs, Ernesto Djédjé, le roi du Ziglibiti et François Lougah ont été à la musique ivoirienne ce que furent Luambo Franco, Tabu Ley ou le Grand Kallé à la musique congolaise.


Autre détail, l'orchestre de la RTI était particulièrement performante. D'ailleurs, les deux choristes qui accompagnent François Lougah, Chantal Taïba et Antoinette Konan, feront elles-aussi, de belles carrières solo.


Enfin, petite touche d'humour, dans le clip de ''Premier Gaou'', réalisé il y'a bientôt 20 ans en partie sous les tours mitoyennes de la Caistab et de Postel 2001 au Plateau à Abidjan, les membres de Magic System, A'Salfo, Manadja, Goudé et Tino, paraissent bien malingres. Aujourd'hui, leurs joues se sont considérablement garnies.
Plus sérieusement, ce titre fut connu et dansé dans le monde entier.
Pour complément, le lien de l'article sur Bailly Spinto
: http://www.mbokamosika.com/2018/12/bailly-spinto-ou-l-extraordinaire-richesse-de-la-musique-ivoirienne.html


Simba Ndaye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simba Ndaye 07/08/2019 14:09

Blondé,
C'est jour de fête nationale de la Côte d'Ivoire.
Bonne fête à toi mon frère.

Messager 09/08/2019 11:50

Merci mon cher Blondė.
Messager

Blondé 09/08/2019 11:49

Bonjour cher frère Messager. J'ai vu et lu le message. Je suis en train de chercher et dès que j'aurai quelque chose, je le signalerai. Je profite pour dire un grand merci à tous ceux qui m'ont souhaité bonne fête à l'occasion de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.

Messager 07/08/2019 15:54

Bonne fête mon cher Blondė. Il y a un message dans ta boîte auquel tu n'as pas encore rėpondu.
Messager

Claude Kangudie 06/08/2019 19:53

François Lougah...Il fit une production de qualité en 1976 à Kinshasa. Sous la présentation d'un certain Eulthère LUTU MABANGU, ce monstre sacré qui vient de nous quitter. j'avais assisté à l'une des productions de François Lougah au ciné Palladium, c'était la première fois où je découvrais merveilleusement ce musicien de talent venu de l'Afrique de l'Ouest...RD Congo, mboka ya Siongo Bavon, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Messager 05/08/2019 14:48

Chers Blondé et Simba Ndaye.
Merci pour les vidéos et les détails sur les trois artistes Ivoiriens. Comme je l’avais reconnu autrefois, en dehors de MAGIC SYSTEM qui est un groupe né sous la mondialisation, l’unique artiste ivoirien que j’avais eu l’honneur de découvrir vers fin ’60 était François Lougah. J’avais découvert sa notoriété au même moment que l’équipe Ivoirienne de l’époque de Laurent Pokou.
J’en profite pour rappeler à nos amis africains familiers de mbokamosika que le site reste ouvert aux articles relatifs à tout ce qui touche la culture africaine. Notre ami Amaya du Gabon pourrait par exemple nous édifier sur le parcours et la discographie de Pierre Akenenge .

Messager

Simba Ndaye 05/08/2019 12:42

Cela n'a l'air de rien comme çà. Mais qui n'a pas connu la Côte d'Ivoire, qui n'a pas vécu en Côte d'Ivoire, ne peut pas mesurer à sa juste valeur l'immense richesse de la musique dans ce pays. Et, toutes proportions gardées mais toutes choses étant égales par ailleurs, Ernesto Djédjé, le roi du Ziglibiti et François Lougah ont été à la musique ivoirienne ce que furent Luambo Franco, Tabu Ley ou le Grand Kallé à la musique congolaise.
Autre détail, l'orchestre de la RTI était particulièrement performante. D'ailleurs, les deux choristes qui accompagnent François Lougah, Chantal Taïba et Antoinette Konan, feront elles-aussi, de belles carrières solo.
Enfin, petite touche d'humour, dans le clip de ''Premier Gaou'', réalisé il y'a bientôt 20 ans en partie sous les tours mitoyennes de la Caistab et de Postel 2001 au Plateau à Abidjan, les membres de Magic System, A'Salfo, Manadja, Goudé et Tino, paraissent bien malingres. Aujourd'hui, leurs joues se sont considérablement garnies.
Plus sérieusement, ce titre fut connu et dansé dans le monde entier.
Pour complément, le lien de l'article sur Bailly Spinto: http://www.mbokamosika.com/2018/12/bailly-spinto-ou-l-extraordinaire-richesse-de-la-musique-ivoirienne.html
Simba Ndaye

Nyanguila 07/08/2019 04:36

Chers Messager,Blondé,Simba Ndaye,Sam Malonga,Kangudie et autres,bonjour et merci pour cette présentation sur ces musiciens tels que Djédjé,François Lougah et Magic système. Pour moi,je me souviens de la venue à Kinshasa de François Lougah et de son concert au même jour avec M'Pongo Love selon ses propes dires car à la télévision il dit que:"je suis ravi de me produire dans la même salle et au même jour avec ma petite sœur qui débute en musique,M'Pongo Love". Et un des ses disques que j'avais c'était "Caroline"que j'aimais tant. Et aussi,j'avais un autre tube de Djédjé,en quarante-cinq tours,dans lequel il fallait bien écouter Ziboté. Enfin,bien à vous de nous avoir remémoré ces deux artistes.

Blondé 06/08/2019 13:35

Quand j'ai lu la touche d'humour de Simba Ndaye, j'ai éclaté de rire (c'est çà l'humour), pare qu'en fait le contraste entre les membres de Magic System au temps de premier gaou et maintenant est tellement apparent que cela ne paut pas passer inaperçu ! Merci mon frère.