Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Serge Diantantu

Simon Kimbangu, la passion de la voix du peuple opprimé

 

Bonjour,


Vous avez été nombreux le 20 avril dernier à la projection du court-métrage de dessin animé :Simon Kimbangu, la passion de la voix du peuple opprimé“, au Festival “Des Courts-métrages, Couleurs“ à Paris. À la demande de la direction de la cérémonie, une 2ème séance nous est proposée le 15 juin 2019 au 100, rue Charanton, Paris 75012, M° Gare de Lyon, de 15h00 à 22h00, entrée 2€.


Pour cette nouvelle séance, vous allez découvrir un document filmé en 1960 où papa Simon Kimbangu apparaît, alors qu’il est officiellement mort depuis 1951. Ce document prouve sa force redoutable de bilocation.

Papa Simon Kimbangu est le Père de la Liberté, dont le nom signifie : “celui qui révèle les choses cachées“. Il prophétisa le 27 juin 1921 dans le bosquet de Mbuma, la fin de la colonisation belge et l’indépendance du Congo. Joseph Kasa-Vubu, né vers 1917, deviendra le premier Président du Congo indépendant et Patrice E. Lumumba, né en 1925, le Premier ministre. Papa Simon Kimbangu prophétisa aussi le même, jour la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

“Quelle que soit la profondeur de la nuit, le soleil finit toujours par apparaître“. Pensons dès à présent à transmettre cette histoire africaine à nos enfants, l'avenir de demain, par des documents de toutes formes. Ensemble, sauvegardons et préservons les vérités historiques restées longtemps ignorées du grand public. Cela contredirait dans les faits l’adage qui prétend : “Pour cacher une connaissance aux Noirs, mettez-la dans un livre“.

La levée de fonds de 30 € se poursuit pour permettre de financer la publication de la bande dessinée exclusive de plus de 150 pages et réaliser également un long-métrage d’animation célébrant le Centenaire du combat par la non-violence.

 

Pour y participer, cliquer ce lien : http://www.serge-diantantu.com/simonkimbangu.html

 

 

Merci d’avance.

Serge Diantantu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article