Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

D’où vient l’expression "Article 15" ?

 Références : http://www.mbokamosika.com/article-30450669.html

                       http://www.mbokamosika.com/article-27460930.html

S’il y a des expressions qui sont restées célèbres, "Article15" est l’une d’elles. Ce vocable est sorti dans l’imaginaire des Congolais à l’instar de tous les mots et locutions qui ont enrichi le parler kinois. Et pourtant bien des Congolais ignorent bonnement son origine. Il a même voyagé en traversant la frontière pour se fixer avec la même rigueur et la même vigueur au Rwanda. L’expression article 15 s’est donc internationalisée.

D’article l’expression n’a que de nom car elle n’a rien à voir avec une quelconque constitution. Sa longue histoire commence à l’aube de l’indépendance. Elle a traversé des décades et a survécu au temps. De crise en crise, elle n’a cessé d’être utilisée dans le jargon populaire congolais. Depuis toujours, article 15 alimente la vie quotidienne tout comme l’actualité économique noyée dans une spirale de récession sans fin.

Repère historique et origine

Il faut remonter dans les premières années de l’indépendance pour trouver une réponse. Pendant cette période trouble, le Congo est ravagé par des guerres fratricides et des sécessions à répétition. L’Équateur puis le Katanga sortent du giron congolais. Le Kasaï n’est pas en reste. Dans cette province est créé un minuscule empire d’environ 30.000 km² qui lors de la proclamation de son indépendance prend le nom d’État Autonome du Sud-Kasaï. Sa population est estimée à 1.000.000 d’âmes. Politiquement, la petite monarchie dirigée par le mulopwe Albert Kalonji possède un Règlement intérieur. Ce texte qui fait office de Constitution comprend quatorze articles.

Mais vite le jeune État fait face à d’énormes problèmes politico-économiques doublés par l’afflux massif des réfugiés chassés du Katanga et de la partie ouest kasaïenne. Ce beau monde s’entasse dans la capitale Bakwanga (aujourd’hui Mbuji-Mayi). Dans ce contexte difficile, les nouvelles autorités débordées par le cours des événements, se trouvent dans l’incapacité d’accueillir tous les réfugiés et de leur donner un toit. Pour relever ce grand défi, les dirigeants trouvent la parade à l’énorme question vitale qui se pose à leurs yeux. Un principe est inventé sous forme d’un article fictif de la Constitution sud-kasaïenne, un slogan est lancé : « Débrouillez-vous ». Le fameux article 15 proclame : « Nkonga ! Débrouille-toi, tu es chez ». Cette officialisation de système D, se traduit par le droit de tout Muluba de s’installer sur sa terre d’origine.

Selon Wikipédia, la rumeur attribue la formulation de l’article 15 à l’empereur autoproclamé Albert kalonji lui-même. A la question : « Comment appliquer la Constitution de l’État autonome du Sud-Kasaï », il aurait répondu que le dernier article, non écrit, mais que tout le monde devrait appliquer, édictait l’ordre suivant : " Débrouillez-vous."

Système D

Inventée dans de conditions difficiles dans l’éphémère Sud-Kasaï sûrement en 1960, l’expression fait allusion à un article fictif qui en réalité n’a jamais existé sur papier. Il est devenu synonyme de débrouille ou de système D. Les Congolais se sont emparés de cette expression pour mettre en pratique les différents scénarios qui leur permet de vivre au jour le jour.

Article 15 oyebi yango

Cette chanson est le premier titre qui met cette expression en exergue. Elle est composée par l’artiste-musicien Flammy, chanteur de l’orchestre Jazz Beguen. Dans le site www. Afrodisc.com où sont listés les titres de la chanson congolaise, il apparaît que cette chanson labélisée Ngoma est disponible dans les bacs dès juillet 1963. L’année 1958 que l’on croit être celle de la sortie de ladite chanson est en réalité celle qui a marqué le début de la carrière musicale de Flammy à côté du talentueux guitariste Tino Baroza. C’est dire que la chanson est sortie alors que la formule est déjà utilisée par les Congolais. L’expression article 15 est donc antérieure à la chanson Article 15 oyebi yango. 

Article 15 beta libanga

En 1985, pour célébrer la débrouille, un autre titre Article 15, beta libanga de Pépé Kallé est venu se greffer à celui de Flammy. Beaucoup plus explicite, il étale avec force détails le système D qui aujourd’hui fait vivre la majorité des Congolais:

« Ata na moyi to na mbula, mutu ya pusu amata akita, akende wenze azonga ndaku, aluka se falanga, aluka mwa mokwanga, mwa kopo ya masanga, aluka po alata. Po ovivre yo olukaka, débrouillez-vous po ovivre, article 15 mama débrouillez-vous po ovivre   (…)

Tala na libongo, bana mokumba bakokumba. Tala ba receveurs bakoganga tongo pokwa. Tala baligablo etondi mboka mobimba. Tala ngo baporo, butu moyi se na lutte. Tala ba musiciens, tokozemba mpo toliya. Tala bana classe bakotanga mpo lobi baliya. Article 15 mama débrouillez-vous po ovivre   (…) . »

 Samuel Malonga

 Sources :

  • Stéphane Kadima Mubaya Nkuba, La Minière de Bakwanga "MIBA", Analyse et perspective d’avenir pour le développement régional du Kasaï Oriental.
  • Jean-Luc Piermay, « Naissance et évolution d’une ville post-coloniale : Mbuji-Mayi (Zaïre).
  • Wikipédia

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 31/05/2019 11:50

Et l'article 15 des Boy Scouts, selon Crispin Régis Lukoki?

Messager 02/06/2019 11:38

Rien de neuf sur la terre. Albert Kalonji s'ėtait certainement inspirė de ses notions de Boys Scouts pour inciter ses frėres à se dėbrouiller au Sud-Kasai, un ėtat nllment crėė.
Messager

Samuel Malonga 31/05/2019 21:14

Tous les documents cités et non cités que j'ai consultés sont formels. Cette expression trouve son origine à Bakwanga (l'actuel Mbuji-Mayi) dans l'État éphemère du Sud-Kasaï.