Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Antoine Ouattara

LE TIANHOUN

 

 

Bonsoir mon cher frère,

Trouve en fichiers attachés la description du tianhoun, un instrument à corde utilisé par les bwas. Les Bwas sont une ethnie habitant la région de la boucle du Mouhoun située au nord ouest du Burkina Faso. La capitale de cette région est la ville de Dédougou. Les Bwa sont d'origine manding.

Notre frère Jean Bernard SAMBOUE était un virtuose du tianhoun. La photo du document descriptif de l'instrument est celui de Monsieur Noel COULIBALY cousin de Jean Bernard. Cet instrument a plus de trente ans d'âge m'a confié son propriétaire qui l'utilisait pour accompagner son cousin Jean Bernard SAMBOUE pendant les soirées épiques qu'ils organisaient.

 

Bonne soirée, bonne semaine sainte et bien cordialement à vous

Tony

 

 

 

Le tianhoun

Le tianhoun ou la guitare des Bwas, est un instrument de musique utilisé par les Bwas. C’est un instrument de musique à corde. Plus léger et facile à transporter il est couramment utilisé en substitution du balafon lors des réjouissances.

Cet instrument est fabriqué par les forgerons et ou les griots avec les tiges d’une espèce de roseau endémique des plants et cours d’eau. Je pense que le roseau utilisé serait vraisemblablement le thypha. Le tianhoun est constitué d’une trentaine de brindilles liées entre elle avec du fil de coton. Deux morceaux de bambou situé sur chaque bout de l’instrument soulèvent les écorces d’une face de la brindille qui sont enrobées de lanières extraites de la gousse du néré (fruit du Parkia Biglobosa)

Il est composé de 11 cordes dont 6 pour les notes aigues décortiquées par les doigts de la main droite, et 5 notes graves décortiquées par les doigts de la main gauche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tony 23/04/2019 10:39

Bonjour mon frère Pedro effectivement à ma connaissance il n"y a pas eu de tentative de moderniser le tianhoun qui du reste a tendance à disparaître. Les roseau dont on se sert pour la fabrication sont de plus en plus rares, les utilisateurs aussi . Par exemple chez les Toussians beaucoup de jeunes ne connaissent pas le "grésegui" dont l'usage était assez rependu pour agrémenter les causeries dans les débits de boisson ou pour chanter une sérénade à sa dulcinée. Par contre en pays Bwa, l'utilisation du tianhoun, quoi que assez restreint survit,on ne sait pendant combien de temps encor. Les artistes Bwaba pour amplifier le son le munissaient d'un micro pendant les concerts ou les soirées récréatives. Bonne journée et bien cordialement à tous
Tony

Pedro 19/04/2019 12:07

Je vois que le tianhoun n'a pas de caisse de résonance, contrairement au likembe (sanzi, kissanje, etc.) que l'orchestre Konono a électrifié déjà dans les années 70, avec un likembe d'accompagnement, un likembe solo, un likembe mi-solo (?) un likembe basse, remplaçant donc les guitares, quoi!