Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

L’accord secret entre Joseph kabila et Félix Tshisekedi serait basé sur l’immunité et la révision de la constitution.

 

Source : https://www.zambianobserver.com/drc-president-tshisekedi-kabila-strike-deal-ex-leader-seeks-guaranteed-immunity-from-prosecution/

Comme beaucoup de congolais en doutaient, l’accord secret entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi serait basé sur l’immunité à l’ancien président, et la révision de la constitution pour assurer son retour. Telles sont les grandes lignes d’un article du journal Zambien «  The zambia Observer » publié le 18 février 2019.

Nous soumettons le contenu de cet article et sa traduction assurée par nos soins à nos lecteurs pour appréciation.

Messager

DRC PRESIDENT TSHISEKEDI, KABILA STRIKE DEAL … Ex-Leader Seeks Guaranteed Immunity From Prosecution

February 18, 2019

 

 

Former DR Congo president Joseph Kabila and his successor Felix Tshisekedi have struck a deal in which Kabila is guaranteed immunity from prosecution for any of the alleged crimes committed during his 18 year rule.

The deal will also see an amendment to the constitution which will result in future presidents being elected through parliament, sources in Kinshasa have disclosed.

The deal has so far been endorsed by Kenya, Tanzania and Egypt but there has been no luck with the fourth country South Africa who have insisted they want thorough details of the agreement and its implications on the Congolese.

“What is happening is sad and may lead to further instability. Kabila is afraid of being prosecuted for the crimes he committed so as part of what he’s agreed with Felix Tshisekedi, the constitution will be changed to ensure 100 percent immunity,” the sources said.

“And since Kabila still has plans of bouncing back as president, he wants the constitution to be amended so that future presidents are elected through parliament. Kabila knows he controls the Congolese parliament since his party has the majority so he’s effectively guaranteed of a smooth re-election after 5 years as president.”

“This deal was facilitated by Kenya. Tanzania and Egypt are other witnesses but South Africa have refused because Kabila rejected former president Thabo Mbeki as a mediator with the opposition.”

The sources called for other African countries to keep interest in the political situation in the DR Congo.

 

TRADUCTION EN FRANÇAIS

 

L’ancien président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, et son successeur, Felix Tshisekedi, ont conclu un accord qui garantit à Kabila l’immunité contre les poursuites pour les crimes présumés commis au cours de ses 18 ans de règne.

L’accord verra également une modification de la constitution qui permettra à de futurs présidents d’être élus par l’intermédiaire du parlement, sources à Kinshasa ont dévoilé.

Jusqu’à présent, l’accord a été entériné par le Kenya, la Tanzanie et l’Égypte, mais il n’y a pas eu de chance avec le quatrième pays d’Afrique du Sud qui a insisté pour obtenir des détails détaillés sur l’accord et ses implications sur les Congolais.

« Ce qui se passe est triste et peut mener à une plus grande instabilité. Kabila a peur d’être poursuivi pour les crimes qu’il a commis,
donc dans le cadre de ce qu’il a convenu avec Felix Tshisekedi, la constitution
sera modifiée pour assurer une immunité à 100 pour cent », ont déclaré les
sources.

« Et comme Kabila a toujours l’intention de rebondir en tant que président, il veut que la constitution soit amendée afin que les futurs présidents soient élus par le parlement. « Kabila sait qu’il contrôle le parlement congolais puisque son parti est majoritaire, il est donc assuré d’une réélection sans heurts après cinq ans à la présidence. »

« Cet accord a été facilité par le Kenya. La Tanzanie et l’Égypte sont d’autres témoins, mais l’Afrique du Sud a refusé parce que Kabila a rejeté l’ancien président Thabo Mbeki comme médiateur de l’opposition. »


Les sources appellent les autres pays africains à maintenir l’intérêt pour la situation politique en République démocratique du Congo.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article