Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

1959 : LANCEMENT DE LA BOULANGERIE "QUO VADIS" A LEOPOLDVILLE (KINSHASA)

Source: Horizons du 18 janvier 1959

 

 

Sur le registre du  patrimoine kinois, la Boulangerie « Quo Vadis » et son célèbre pain « Baka 100 », et « Baka 200 » occupent une place de choix, dans la mesure où quiconque a vécu à Kinshasa , a certainement apprécié les saveurs de cette baguette congolaise.

Nous savions que Quo Vadis fut d’abord une grande boulangerie appartenant aux Grecs, avant d’être rachetée et modernisée par feue Maman Poto, l’épouse de Poto Galo et mère de Mme Antoinette Sassou Nguessou. Mais ce que nous ne savions  pas avec précision ( en ce qui nous concerne) est le fait que cette célèbre boulangerie fut lancé en 1959 à Léopoldville, comme l’atteste l’annonce publicitaire publiée dans les colonnes du journal Horizons du dimanche 18 janvier 1959.

« Quo Vadis », voilà une locution latine que de nombreux enfants prononçaient chaque jour, sans saisir ni le sens, ni l’origine.

En effet, cette locution qui signifie « Où vas-tu » ? est  extraite des actes de Pierre, déclarés apocryphes  au Vie siècle.  À travers « Quo Vadis Domine » ? « Où vas-Tu Seigneur « ? Pierre  qui s’apprêtait à quitter Rome en vue d’échapper à la persécution interrogeait le Seigneur  Jésus qu’il venait de croiser. Et ce dernier de lui répondre : « Venio Roman iterum crucifigi », que l’on peut traduire par « je vais à Rome me faire crucifier de nouveau ». Sur ce, Pierre retourna à Roma où il fut crucifié la tête en bas.

Dans le même numéro du journal Horizons, nous y avons découvert deux  autres annonces publicitaires portant sur le « Quaker  Oats », et  les « modalités d’abonnement à Horizons ».

Prochainement, vous découvrirez d’autres secrets  des archives des années ’50 et ’60 que nous explorons  progressivement.

 

Messager

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oka 17/02/2019 09:04

A l'origine, Quo Vadis s'appelait Boulangerie Denise. Ses Grecs vont par la suite quitter Thysville pour s'installer définitivement à Léo.