Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

L’escapade de Vicky avec l’African-Jazz en 1960 selon une version authentique.

Le week-end dernier, notre frère  Samuel Malonga nous a envoyé un article sur l’escapade de Vicky Longomba avec l’African-Jazz signé Em. Sinda le 30 janvier 1960 dans Présence Congolaise. Un document usé, quasi illisible, mais d’une importance historique et susceptible de mettre fin aux spéculations entretenues pendant plus de 58 ans autour du voyage et de la prestation d’un groupe de musiciens congolais durant la table ronde de Bruxelles.

Après concertation, nous avons pris la responsabilité de nous en charger pour sa mise en page. Mais malgré de multiples tentatives, le document est resté flou. Raison pour laquelle nous nous sommes mis à le recopier mot à mot afin de permettre aux mbokatiers de le découvrir entièrement, dans sa version d’origine.

En le lisant attentivement, nous aurons des réponses à de nombreuses questions engendrées par ce fameux voyage de  Bruxelles.

Messager

 

 

Reproduction de l’article en plus clair

Samedi 30 janvier 1960                                                                            Présence Congolaise

Coup de théâtre dans l’OK-Jazz.

   Vicky, chef d’orchestre, démissionnaire ?

D’aucuns croiraient à un poisson d’avril en lisant ce titre. Il n’en est pas un. Il se passe quelque chose dans l’O.K. Jazz depuis l’année qui vient de s’écouler qui fut un porte-malheur pour l’O.K. Jazz. Et on s’interroge si ce torchon qui brûle depuis longtemps ne finira pas par atteindre tout l’édifice.

Inutile de rappeler tous les déboires que connut ce même orchestre après le départ du trio Brazzavillois et les difficultés qu’a rencontrées Vicky (Franco alors absent) pour remonter une nouvelle formation capable de concurrencer l’ancienne. Ce ne fut pas tout. Puisque depuis la renaissance de l’O.K. Jazz, on ne cesse d’accabler les gens des critiques, on boude, on se lamente pour la même question de base, (vous devinez quoi). Finalement c’est le clarinettiste Edo Claris ( né Edouard Lutula ) qui se sépara des « siens » pour suivre les traces de Brazzos dans l’African-Jazz ; il y a de cela trois mois environ.

Ce n’est pas tout et cette fois-ci c’est grave puisque c’est le chef même de l’orchestre qui s’en va.  Au soir du mardi 19 janvier, un bruit circulait dans « Dithéo-Bar » où l’orchestre donnait son concert, bruit selon lequel Vicky venait de remettre sa lettre de démission à Franco. On s’en doutait. Cela nous sembla étonnant d’autant plus que le ténor de l’O.K. Jazz était en même temps le fondateur de cet ensemble. On approcha quelques musiciens aussitôt pour vérifier la vérité de cette nouvelle. Ceux-ci nous affirmèrent la chose.

Depuis ce soir-là, Mujos et Djeskin chantent sans Vicky leur doyen. La lettre de démission de Vicky ne donne pas des précisions sur le mobile qui l’a poussé de démissionner. C’est ainsi que nous l’avons interrogé à l’intention de nos lecteurs avides de tout savoir. Écouter donc Vicky :

« Lors de son dernier passage à Léo, Mr Th. Kanza nous contacta Kabasele et moi pour former un orchestre-Sélection qui devait se produire en Belgique dans les prochains jours. À mon tour je soumis la question à Franco. Ce dernier déclina cette proposition prétextant qu’il (Franco) ne pouvait s’engager à pareille mission vu que l’O.K. Jazz avait déjà pris un engagement avec la fondation Congolia pour faire partie des Ballets Congolia qui vont effectuer une tournée en Europe au mois de mars ( N.d.r.) . Cela démontre un esprit de compréhension.

Devant cette situation, j’ai demandé à Kallé de faire appel à ses musiciens ( Nico, Roger, Dechaud et Brazzos) pour la formation de l’orchestre de Bruxelles . Voilà pourquoi on déforme la vérité disant que moi, Vicky, je me suis affilié dans l’orchestre de Kabasele. Il n’en est rien, d’ailleurs, mes copains ont mal interprété la chose en disant que j’avais l’intention de saboter l’orchestre avant mon départ. Voyez-vous, ma démission n’a fait que suite à leur préavis de 24 h. Moi je leur avais proposé la date du 15 février (N.d.r : comment Vicky pouvait-il jouer jusqu’à cette date alors que leur départ était prévu pour le 30 de ce mois ) ?  Notez aussi que moi je n’avais pas dénoncé au contrat de Congolia mais je leur avais dit seulement que je suivrai mon orchestre après mon voyage avec Kallé qui ne prend que trois mois. Mes copains se sont obstinés dans leur décision … Voilà à peu près le récit de ma démission. »

Vicky quitte donc la capitale Congolaise le samedi 30 courant à destination de Belgique en compagnie de l’orchestre qu’il ne veut pas qu’on appelle « African-Jazz ». Il laisse son O.K. Jazz en forme et pas en panne comme certains le qualifient.

De son côté Franco, tout en regrettant d’être séparé de son compagnon de chanson de longue date, rassure ses nombreux supporters que le succès de l’O.K. Jazz ne va subir aucune atteinte.

C’est également le souhait du ténor Vicky qui a souhaité une bonne chance à son Orchestre en des termes si gentils : Je pars mais je vous souhaite un bon courage pour que notre orchestre ( c’est Vicky qui insiste sur ce prénom possessif ) reste toujours l’O.K. Jazz et il termine en disant : je défendrai toujours mon orchestre et moi-même je sais comment le défendre tout en étant pas avec eux.

Vicky est un garçon malin mais nous ignorons ses projets avec Kabasele. Nous les saurons seulement après leur tournée de trois mois. Qui sait s’ils vont monter un nouvel orchestre et sous quelle dénomination ?  Effacera-t-on le nom de l’African-Jazz ? Nous ne pouvons pas donner une réponse valable à ces bouts de questions, seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous , de notre côté nous formulons nos meilleurs vœux de réussite à notre camarade Longomba  et plein succès à son orchestre d’hier l’O.K. Jazz.

Em. Sinda

 

LES SEPT MUSICIENS AYANT SÉJOURNÉ EN BELGIQUE DURANT LA TABLE RONDE.

1er rang : Vicky, Roger, Kallé.

2e rang:  Petit Pierre, Dechaud, Brazzos, Nico.

 

 

 

DEUX ŒUVRES SIGNÉES PAR VICKY ET UN TITRE DE NICO INTERPRÉTÉ PAR LUI (VICKY) ET L’AFRICAN-JAZZ DURANT LA TABLE RONDE

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

IL PARAIT 21/08/2018 08:52

namona na ndaku ya vieux Roger Izeidi même photo oyo ya african jazz na bruxelles, pe JD Mobutu azali 7e personne, juste entre ba vieux Déchaud na Brazzos.

Ignace Mbambi MUKENDI 20/08/2018 14:02

Chers mbokatiers
,
Juste un rectificatif: le titre Sophia ya motema est une composition de Dr Nico et le titre Table ronde est également une composition de Dr Nico. Les abréviations dans l'article cité : Em =Emmanuel et Th = Thomas ..

Messager 20/08/2018 14:11

Merci à vous doyen Ignace Mukendi. J'avais beaucoup hésité sur ce 3e titre "Sophia ya motema" dans laquelle la voix de Vicky est clairement audible. Je vais corrigé le titre tout de suite.

Messager