Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Jean-Pierre Bemba sera-t-il le Moïse Tshombé des années 2000 ?

Le retour de Jean-Pierre Bemba à Kinshasa le 1er Août 2018 continue d’éclipser tous les sujets d’actualité en RDC. Après l’accueil triomphal que lui ont réservé les kinois, il s’est présenté le lendemain au siège de la CENI pour déposer sa candidature à la Présidence de la République. Jusque-là, Igwe a le vent en poupe.

La question que tout observateur averti peut se poser est de savoir comment quelqu’un qui était incarcéré à la CPI il y a encore quelques jours, peut subitement incarner l’espoir de tout un peuple ?  Subsidiairement, pourquoi a-t-on recouru à quelqu’un qui était physiquement absent alors que la RDC est remplie des politiciens et des partis politiques ?

Pour mieux répondre à cette double question, soulignons que depuis le règne de Joseph Kabila, les congolais cherchent désespérément un héros capable de le destituer. Mais la guerre de leadership à laquelle les différents leaders ont pris part a démontré que la plupart d’entre eux n’avaient pas l’envergure adéquate et étaient dévalorisés par une majeure partie de la population.

De ce fait, le recours à Jean-Pierre Bemba qui était en prison, donc longtemps absent du pays, ressemble au recours fait à Moïse Tshombé en 1964 au moment où la rébellion muleliste occupait plus de la moitié du pays. En effet, depuis la fin de la sécession en 1963, Tshombé vivait en exil en Espagne. Une fois Premier ministre, il contribuera, à avec le concours des anciens gendarmes katangais « diabos », réfugiés jadis en Angola, à mater la rébellion. Dès que ce sale boulot fut terminé, et alors qu’il se préparait à conquérir le pouvoir, Tshombé fut écarté du poste du 1er Ministre suite au coup d’état  du 24 novembre 1965 orchestré par le général Mobutu. Nous connaissons la suite.

Moïse Tshombé

Au moment où le scénario du retour de Jean-Pierre Bemba ressemble dans une certaine mesure à celui de Moïse Tshombé, peut-on craindre qu’il finisse comme ce dernier, une fois sa mission accomplie ? L’histoire de la RDC nous a appris à être très prudent et à éviter de tirer des conclusions hâtives.  C’est dans deux ans voire cinq ans que nous saurons réellement pourquoi Jean-Pierre Bemba a-t-il été libéré avec tambours trompettes , qui étaient derrière cette libération , et finalement quelle aura ėtė sa mission ?

 

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article