Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Les trios vocaux qui ont marqué la musique congolaise.

 

Référence : http://www.mbokamosika.com/2018/05/les-types-de-voix-dans-la-musique-congolaise.html

 

Dernièrement, nous avons publié un article sur les différents types de voix dans la musique congolaise, avec des illustrations sommaires.

Comme promis, nous revenons sur ce sujet pour présenter les trios vocaux qui ont marqué la chanson congolaise. Nous soulignons d’emblée que notre travail n’est pas exhaustif et partant, il est susceptible d’être enrichi par les uns et les autres. Par ailleurs, par « marquer », il faut entendre les trios qui ont réellement laissé des traces. Familièrement, nous dirions les trios qui ont « impacté » la musique congolaise. Autrement, la liste risque d’être trop elastique.

En effet, on retrouve dans la chanson congolaise de très belles œuvres interprétées en solo, en duo, ou à plus de 4 chanteurs. Mais force est de constater que généralement, la chanson congolaise repose sur 3 voix (le Ténor ou la voix aiguë, avec ses deux variantes : le ténor léger et le ténor lyrique ; le Baryton ou la voix intermédiaire avec ses deux variantes : Baryton et Baryton-basse ; et la Basse ou la voix grave, avec ses deux variantes : Basse-chantante et basse-profonde ou noble.

Notre travail d’aujourd’hui consiste à inventorier dans la mesure du possible les différents trios vocaux qui ont impacté la chanson congolaise, de l’époque Bankolo Miziki à une période récente. Nous vous rappelons que notre énumération n’est pas exhaustive.

Au sujet des trions vocaux, l’histoire de la musique congolaise nous apprend qu’il existe des trios consacrés et revendiqués comme tels, et des trios de fait ou des trios idéals. Certains bons chanteurs n’ont pu être classés à cause de leur versatilité.

Voici l’inventaire des trios vocaux.

 

TRIO BOW (en 1959)

 

À tout seigneur tout honneur. L’un des tout premiers trios vocaux connus de la musique congolaise est le trio BOW (Bukasa, D’Oliveira et Wendo). Ces trois pionniers de la musique congolaise avaient au départ des parcours distincts avant qu’ils soient réunis par les éditions Ngoma en un trio qui avait effectué sous sa houlette des tournées à travers le pays, et procédé à l’enregistrement de quelques chansons dont celle intitulée : Année ’59.

LE TRIO KALLÉ-LUTULA-ROGER IZEIDI (AFRICAN-JAZZ ) (1960-1961)

Le trio des trois chanteurs  patriotes: Kallé-Lutula-Roger Izeidi

En abordant le sujet sur les trios vocaux, nous savions que la tâche ne serait pas aisée. Après les remarques des amis et en continuant de fouiller dans nos archives, nous constatons que beaucoup d’ajouts s’avèrent nécessaires, voire indispensables.  C’est ainsi que par acquis de conscience, nous sommes dans l’obligation de mentionner à posteriori le trio Kallé-Lutula-Roger pour ses chansons patriotiques réalisées dans l’African-Jazz. Cet ajout perturbe ce qui a été écrit et replace ce trio à sa place, c’est-à-dire après le trio Bow des Bankolo Miziki.

Cette évocation tardive constitue toutefois un hommage aux "chantres" de l’indépendance, à quelques jours du 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC.

Nous nous excusons pour cette perturbation et croyons que vous ne nous tiendrez pas rigueur.

 

TRIO MADJESI (SOSOLISO) (1973-1974)

Lorsque Verckys  Kiamuangana est chassé de l’OK-Jazz pour avoir édité des œuvres discographiques à l’insu de  Franco, il va mettre sur pied un orchestre dénommé Vévé. Par un concours de circonstances, trois chanteurs venus des horizons différents, à savoir : Matadidi Mario,  Djeskain Loko Masengo , et Sinatra « Saak Sakoul vont constituer l’ossature de la ligne chant . S’étant déjà distingués comme un trio vocal redoutable dans l’orchestre Vévé à travers Mfumbwa, Chérie Ana, Keba José, Sakumuna, Mabuse,  etc, etc, ces trois chanteurs vont baptiser leur trio vocal « MADJESI » (Matadidi, Djeskain, et Sinatra) une fois à la tête de leur propre formation Sososoliso.

Selon nous, c’est le premier trio vocal de la nouvelle génération de l'histoire de la musique congolaise.

 

TRIO KADIMA (EMPIRE BAKUBA) (1971-1980)

Après le trio Madjesi, l’autre trio vocal consacré qui a laissé des traces dans l’histoire de la musique congolaise est le trio KADIMA (Kallé, Dilu et Matolu) , de  l’Empire Bakuba. En effet, ce trio qui chantait à la manière d’une chorale a convaincu les mélomanes tant par sa longévité que par son talent. Des dizaines d’œuvres de l’Empire Bakuba interprétées par ce trio constituent un véritable patrimoine.

 

TRIO CEPAKOS (1972)

 TRIO CEPAKOS

Célio (Kouka Célestin), Pamelo, et Kosmos Moutouari ont débuté la musique avant les trios Madjesi et Kadima. Mais leur trio a été consacré plus tard, après leur départ des Bantous de la Capitale. En fait, le trio CEPAKOS peut être considéré comme le trio vocal idéal des Bantous de la Capitale avant sa dissidence. Célio, Pamelo et Kosmos faisaient à tour de rôle : le ténor, le baryton et la basse au sein des Bantous et  plus tard au sein du Trio CEPAKOS.

LE TRIO FRANCO- VICKY - YOULOU (OK-JAZZ) (1966-1969)

L’Ok-Jazz a enrôlé des dizaines de chanteurs depuis sa fondation en 1956 jusqu’à la disparition de Franco en 1989. Logiquement, il est difficile de constituer le trio vocal idéal de cet orchestre. L’équation se complique davantage dans la mesure où l’OK-Jazz avait, à une période de son histoire, recruté plusieurs chanteurs de l’école African-Jazz, dont la manière de chanter n’était pas adaptée à son ADN. Par ailleurs, les premiers chanteurs : Célestin, Kouka, Edo Nganga étaient rentrés tôt à Brazzaville pour fonder les Bantous de la Capitale. Kwamy et Mujos qui ont intégré l’OK-Jazz pour combler le vide créé par le départ de Vicky, avaient brillé par leur versatilité.

Cependant, nous estimons que le trio idéal de l’OK-Jazz serait constitué de Franco, Vicky et Youlou. À ce trio, nous pouvons joindre Boyibanda et Checain Lola comme remplaçants. Ce choix subjectif est discutable.

LE TRIO KALLÉ- BOMBENGA- KOUKA MATHIEU (AFRICAN-JAZZ) (1966)

Chronologiquement, l’African-Jazz est né avant l’OK-Jazz. Nous aurions pu commencer par l’orchestre cher à Kallé Jeff. Mais il se fait que le chant dans l’African-Jazz a été marqué par le duo Kallé-Rochereau. La 3ème voix y a été pratiquement anonyme .

Le véritable trio vocal est repéré dans la deuxième formule de l’African-Jazz, avec Kallé-Bombenga et Kuka Matthieu, auxquels on peut joindre Alex. La chanson BB 69 est en une parfaite illustration.

 

LE TRIO ROCHEREAU-NDOMBE PÉPÉ- RÉNÉ KASANDA (AFRICAN-FIESTA NATIONAL) (1967-1970)

Chronologiquement, après l’African-Jazz, nous devrions présenter le trio vocal de l’African-Fiesta (VITA). Mais, hélas, à l’instar de l’African-Jazz, nous avons eu de la peine à identifier un trio vocal idéal de ce grand ensemble. Par moments, Rochereau a eu à chanter aux côtés de : Mizele, Roger, Photas, Pablito, Mujos, Kwamy…d’où notre difficulté à y déceler un trio vocal.

C’est dans l’African-Fiesta National où un trio vocal constitué de Rochereau, Ndombe Pépé, et Réné Kasanda a être identifié.

 

LE TRIO CHANTAL-SANGANA-MIZELE (AFRICAN-FIESTA SUKISA) (1967-1969)

À l’effectif chant issu de l’African-Fiesta, à savoir Mizele, Vigny, Apôtre , le Dr Nico avait ajouté de jeunes recrues pétries de talent comme : Sangana, Chantal,  et plus tard Josky, Babalou,Landu  Lessa-Lassan.

En voulant dégager un trio idéal pour la période de 1967-'69, notre choix s’est porté sur le trio Chantal-Sangana-Mizele.

LE TRIO JOSKY-LESSA LASSAN-BABALOU (AFRICAN-FIESTA SUKISA) 1969

Encore un commentaire à posteriori, mais qui vaut la peine d’être ajouté. En effet, après le départ massif de tous les musiciens qui sont allés fonder African-Soul, Nico avait recouru à un autre groupe de jeunes chanteurs qui étaient aussi talentueux que la 1ère ossature. C’est l’époque du trio Josky Kiambukuta-Lessa lassan- Babalou. Des œuvres comme « Sadi naboyi masumu » de Josky, « Échantillon ya pamba » de Lessa Lassa, Aruna, etc , etc figurent parmi les merveilles de la chanson congolaise.

 

 

 

Le trio Bombenga-Sam Mangwana-Dalienst  (Vox-Africa) (1967)

Après avoir évolué dans l’African-Jazz, Jeannot Bombenga a reconstitué Vox-Africa, avec l’apport des deux jeunes chanteurs de talent, Sam Mangwana et Ntesa Dalienst. Les œuvres réalisées par ce trio sont restées parmi les plus mémorables de la chanson congolaise.

 

LE TRIO ZOZO-DIDI KALOMBO-ROCKY (NÉGRO-SUCCÈS) (1967-1970)

Plusieurs chanteurs avaient évolué au sein de l’orchestre Négro-Succès parmi lesquels : Théo, Rocky, Didi Kalombo, Gaspy, Zozo Amba, Flujos.  Selon notre appréciation, le trio vocal idéal des bana 15 ans est celui regroupant  Zozo-Didi- Rocky.

LE TRIO SOKI VANGU-NYBOMA-MULEMBU (BELLA-BELLA) (1972-1974)

Nous vous avions prévenu. La liste des trios vocaux est loin d’être exhaustive. Nous l’actualiserons au fur et à mesure que les nouveaux éléments s’ajouteront.

Nous avions déjà fait allusion au trio Pépé Kallé-Nyboma-Mulembu qui tire son origine de l’orchestre Bella-Bella  (Réf. Chanson Mbuta et Sola), avant de se poursuivre dans Lipua-Lipua (Réf. Chanson Kamale)

Mais, le répertoire de l’orchestre Bella-Bella nous indique  que dans cette formation, s’était formé le trio Soki Vangu-Nyboma-Mulembu, comme en témoigne la chanson Lipua-Lipua, signée Mulembu.

 

LE TRIO JOSKY-WUTA MAYI-THAMAR (CONTINENTAL) (1971)

 

L’orchestre Continental a fait long feu (c’est- à-dire qu’il n’a duré que l’espace de quelques mois). Toutefois, le trio vocal Josky Kiambukuta (dissident de l’African-Fiesta Sukisa), Wuta Mayi (dit Blaise Pascal), et Thamar ont signé des œuvres de rêve, comme en témoigne celle que nous avons sélectionnée en guise d’illustration.

 

LE TRIO BRUNO-DENIS-KELLY (THU ZAHINA) (1968-1971)

Le soliste Roxy Tshimpaka (au milieu) et le chanteur Kely en concert

L’histoire de l’orchestre Thu Zahina est longuement relatée sur notre site. Parmi les chanteurs qui s’étaient distingués, nous pouvons mentionner les deux frères Bonyeme, Bruno et Denis ; ainsi que Kely Abeli. Tel est à nos yeux le trio idéal de Thu Zahina.

Voici la Composition de l’orchestre Thu Zahina ( fondé vers 1965)

Na Chant : Bruno na Denis Bonyeme, Abeli Kelly, Justin Makanya (Gislin), Eddy Kasses, Dezzy Bokanga, Frank Muntuana, Dindonné Moto (James), Matiku Soulemane, Bilualua Hendrix,

Guitares : Olivier Tshomba (Solo), Roxy Tshimpaka (solo), Thierry Mantuika (solo), Ntumba Robot(rythmique), Gaby Songolo (rythmique), Biselenge (rythmique), Gégé Yoka Mangaya (basse), Bonaventure Ndebo (Basse)
Drumme :
Zicozaco Essabe
Mbunda : Rathos Ntumba, Feros Mulumba, Bayard Mukuna
Saxophone : Seroe, Loddak.
Avec apport artistique ya Déesse Empompo Lowayi na Rubens Kunsita
Na trompette : Bolide, Bovick Nsabaka na Indou Sankara

 Composition extraite d'un article d'Emmanuel Kandolo

 

 

LE TRIO EVOLOKO-JULES PAPA WEMBA- JOSSART NYOKA  (ZAÏKO) (1969-1974)

Zaïko L-L. avait attiré une pléthore de chanteurs aussi talentueux les uns comme les autres. Evoloko, Jules papa Wemba, Jossart Nyoka Longo, Siméo Mavuela Somo,  Efonge Gina, Bosy Bosiana, Bimi Ombale, Likinga, Lengi Lenga, J.P. Buse, etc, etc.

Si on s’est en tient à l’histoire de cette formation, il nous a semblé que le trio vocal idéal de cette formation s’articule autour d’Anto Evoloko, Jules papa Wemba, et Jossart Nyoka Longo.

 

LE TRIO DALIENST-LOKOMBE-KIESE (DIANA) (GD MAQUISARDS) (1970-1974)

À travers la chanson tokosenga na Nzambe, Dalienst égrène l’effectif de l’orchestre Grands Maquisards. Sur la liste des chanteurs il cite, bien sûr en dehors de lui-même, Lokombe, Kiese, et Diana. Ce sont eux qui constituent le trio vocal des Maquisards, Kiese et Diana pouvaient se relayer.

 

LE TRIO -TEDIA-NZEYA-KILOLA (LIPUA-LIPUA NLLE GÉNÉRATION) (1973)

Nous avions dans notre premier article annoncé que  Pépé Kallé- Nyboma-Mulembu constituait  le trio idéal de Lipua-Lipua 1ère formule (Kamale), voire de Bella-Bella ( Référence à la chanson Mbuta). Il nous ai semblé judicieux de mentionner également Tedia-Nzeya Nzayadio et Kilola  comme étant le trio idéal de l’orchestre Lipua-Lipua Nouvelle génération.

 

LE TRIO TAKINGA- MALEMBE CHANT-JAFFAR (MINZOTO WELLA WELLA) (1976-1980)

Nous ne saurions clôturer cet inventaire sans évoquer le trio vocal d’une formation musicale (Minzoto Wella Wella) qui avait énormément marqué les mélomanes avec sa danse caneton à l’aisement. Il est vrai que le trio Takinga-Malembe chant-Jaffar n’était pas vocalement parmi les plus performants, mais son impact sur le plan rythmique et scénique mérite d’être mentionné.

LE TRIO MOPERO-DONAT MOBETI-MAMBO LEY (CAVACHA) (1969-1975)

Notre ami Lused vient de nous faire une remarque pertinente. Nous avons omis de relever un trio vocal qui avait fait danser tout le monde, à savoir le trio : Mopero-Donat Mobeti-Mambo Ley de l’orchestre Cavacha. C’est avec plaisir que ajoutons ce trio parmi les trios vocaux ayant marqué la musique congolaise.

 

 

LE TRIO VOCAL LITA-LOMINGO -DJO ISSA (Kisola Nzita)  (STUKAS ) (1971-1980)

Il serait injuste d’ignorer le trio vocal Gaby Lita-Lomingo-Djo Issa de l’orchestre Stukas Mombombo. Qui a oublié la performance de ce trio durant les télé-show en 1975 et ’76 ? Nous y avons pensé bien avant , mais nous reconnaissons avoir perdu le fil des idées en mettant l’article en page. Stukas avec ce trio constituait une véritable attraction. Après le départ de Djo Issa, ce trio avait incorporé  Kisola Nzita.

 

LE TRIO VOCAL SAM MANGWANA-DALIENST-LOKOMBE (FESTIVAL DES MAQUISARDS) (1968)

 

Tenant compte des remarques de notre fidèle ami LUSED, nous  insérons le trio vocal Sam-Dalienst-Lokombe parmi les trios vocaux ayant marqué la musique congolaise. Nous avons retrouvé dans nos archives les noms des musiciens présents sur la photo de l’orchestre Festival des Maquisards ci-dessus. Nous rappelons que l’orchestre Festival des Maquisards a été formé en 1968.

 

LE TRIO YOULOU- BOYIBANDA-LOKO MASENGO DES 3 FRÈRES (ROUMBAYA) (1980)

Nous remercions notre complice Samuel Malonga qui vient de nous rappeler le trio Youlou-Boyibanda-Loko Masengo de l’orchestre « les 3 frères & Roumbaya) fondé en 1980 à Brazzaville.

Ces trois chanteurs avaient auparavant évolué à Kinshasa, dans l’OK-Jazz en ce qui concerne Youlou et Michel Boyibanda, et dans Sosoliso en ce qui concerne Loko Masengo Djeskain. À l’instar des leurs aînés Kouka Célestin, De la Lune, Essous, Nino Malapé, Edo Nganga, Pandi….., ils ont fini par regagner le bercail en 1980.

 

 

 

MESSAGER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel Malonga 21/06/2018 17:02

@ Blondé
Pour le trio MADJESI, MA vient de Matadidi ou Mario. Par contre DJE vient de Djeskain et SI de Sinatra.

@ Messager
Le vrai titre de la chanson "Marie Souza"est "Niongo na ngai Souza". Le compositeur n'est Franco mais plutôt Simaro Lutumba. La chnason est sortie aux éditions Epanza Makaita.

Antoine Nickel 26/06/2018 23:06

@niyi,

Non, à l'origine quand le Trio MADJESI a été formé, c'était bien Sinatra, de l'époque de "Jeunes Pour Jeunes" (JPJ).
Il l'a transformé en Sinuku à l'époque de recours de recours à l'authenticité !

Messager 22/06/2018 09:29

Effectivement, mais sur les fichiers les éditeurs l'ont attribuée à Franco. Je vais corriger cette erreur.
Messager

niyi 21/06/2018 17:32

Hi Samuel,
The Si in Ma-DJE-SI is from the name Sinuku... not Sinatra as commonly assumed.

http://www.mbokamosika.com/article-sosoliso-na-sosoliso-110085867.html

Blondé 21/06/2018 14:29

Bonjour mon cher Messager,
je ne sais pas comment j'ai omis de te signaler que le trio MADJESI m'a posé beaucoup de problème que c'est maintenant que tu viens de résoudre. En effet, on ne connaissait que les noms populaires de membres de ce groupe c'est à dire Matadidi, Loko Masengo et Sakoul. Il était question pour nous de savoir comment a été formé l'appellation MADJESI. Si on se rendait à l'évidence que MA de MADJESI vient de Matadidi, DJESI vient d'où. Etant donné que Djeskain et Sinatra n'apparaissent pas sur le disques. Et finalement je me suis dit que MADJESI est un mot qu'ils ont pris comme çà pour nommer le trio. Merci pour cet éclairage.

Messager 21/06/2018 14:41

De rien mon cher Blondé. Nous sommes à votre service.

Messager

niyi 21/06/2018 14:20

Mansiamana is Bopol.

Messager,

Thanks for the clarification on L'Ochestre Continental.

I would like to include the Orchestre Ya Tamba (MaMaKi) with Josky Kiambukuta, Youlou Mabiala and Diatho Lukoki. Example of a song being Bombada Complique. Diatho and Youlou sing so well together backing Josky.

Messager 21/06/2018 14:54

Niyi,
Yes, the nickname of Mansiamina is Bopol. as regards Mamaki, it was only a music group of recording.

Messager

Samuel Malonga 21/06/2018 09:04

Il y a aussi les Trois Frères du trio Boyibanda - Youlou - Djeskain. En peu de temps, le groupe a fait parler de lui dans les deux rives du fleuve avec ds tubes d'anthologie. Dommage que l'aventure fut de courte durée.

Messager 21/06/2018 10:20

Sam, je vais ajouter le trois frères. la liste sera très longue, mais ça vaut la peine de tout mentionner ou presque.

Messager

lused 21/06/2018 08:23

veuillez fouiller aussi du côté LESSA LANDU de Fiesta Sukisa , surnommé LESSA LASSAN , lui aussi en passant chez Continental fut très influent.

Lused

lused 21/06/2018 03:48

A PROPOS DU TRIO "JOSKY-WUTA MAYI-BLAISE PASCAL" (CONTINENTAL)


Cher Messager
La question en Anglais de ce frère NIYI me semble pertinente.Il voulait savoir si Blaise Pascal est la même personne que Wuta Mayi.

Je trouve cette question importante pourquoi ?

Parce que en realité avant l'Autenticité de Mobutu , Wuta Mayi s'appelait GASPARD WUTA MAYI. Mais après cela Kinshasa aime beaucoup des surnoms ,on l'appela BLAISE PASCAL.

On ne connait pas la raison de ce surnom ,le véritable BLAISE PASCAL était un Savant Français.Peut être que notre Gaspard Wuta Mayi était aussi très intelligent à l'ecole,c'est lui-même qui peut expliquer mieux (s'il est encore vivant).
Cela nous est arrivé ,à nous tous .Moi on m'appelait ERASME ,il y eut aussi des SOCRATE ,CICÉRON,DESCARTES, NEWTON...etc.Et certains ont porté ces surnoms toute la vie.

Ma question est de savoir s'il eut deux BLAISE PASCAL à l'attaque chant de l'orchestre Continental. Si ce n'est pas le cas, alors il nous faut identifier (avec le concours des autres Mbokatiers) , le véritable nom du troisième chanteur qui d'ailleurs est visible sur la photo.

Notre sujet est très intérressant !!!

LUSED

Messager 21/06/2018 10:23

Lused,
Vous avez raison. Wuta Mayi c'est lui Blaise Pascal. le 3 élément du trio de Continental est THAMAR. Je viens de le corriger l'article. Donc le trio de l'orchestre Continental était composé par Josky-Wuta Mayi et Thamar.

Messager

Messager 21/06/2018 06:00

Lused, je suis en train de travailler sur cette question. En attendant, je pense que le 3e chanteur serait Mansiamina, mais je dois encore fouiller.
Ce matin, je vais revoir la liste des trios en revenant sur l'histoire de Bella bella et Lipua-Lipua.
Une fois de plus merci pour votre contribution à cet article.

Messager

niyi 20/06/2018 15:20

Thanks for the post.

Blaise Pascal is the same person as Wuta Mayi, no?

Messager 21/06/2018 10:25

Yes, Blaise Pascal is the same person as Wuta Mayi. The 3thrd singer of Continental was Thamar

Messager

Blondé 20/06/2018 12:20

Je commence par te dire merci pour ce article qui pour moi a été plus accessible grâce à celui qui a donné la classification des des voix. Il y a certains trios qui sont connus et populaires par leurs œuvres et d'autres qui sont pour moi une découverte. La dernière chanson "ZELA NGAÏ NASALA" est très populaire en Côte d'Ivoire mais comme étant une oeuvre du chanteur Théo Blaise Nkounkou. J'ai été surpris par la version que tu a proposée ici. En tout cas bonne continuation.

Messager 20/06/2018 16:06

Blondé
C’est intéressant d’avoir le feed-back émanant de l’extérieur du milieu lingalaphone. En effet, « Zela ngai nasala » est une belle œuvre signée Sam Mangwana au sein de l’orchestre Festival des Maquisards en 1968. Dans cette chanson il s’adresse à un grand musicien avec lequel il venait de rompre. Donc Théo Blaise avait tout simplement interpréter cette chanson en Côte d’Ivoire,
Messager

lused 20/06/2018 08:52

Merci Messager pour l'explication.L'explication est très claire.

1-Par exemple pour Bella Bella :
La tendance de Soki Vangu était de mettre fin aux caprices de son petit frère Dianzenza.Vous avez raison ,car un trio ne peut pas être fondé sur une rivalité ni un conflit.

2-Pour le Festival des Maquisards
Je ne crois pas que Diana ait chanté avec Sam Manguana ,puisqu'il était encore chez Tabu Ley .Ici aussi c'est la même chose.Sam et Guvano sont partis ,Michelino solicita le concours de Diana.L'idée était de combler le trou laissé par Sam Manguana en guide de remplacement au chant. Vaut mieut parler du Trio Sam-Dalient et Lokombe

3-Pour Bakuba Mayopi

Au chant ,Madilu se faisait accompagner de Nzaya Nzayadio à la place de Yossa Taluki.
Donc au chant: Madilu - Nzaya - Pinde Pires chantent par exemple "ZUNGULUKE".
Mais quand le disque sort sur la plaque on met la photo de "Mayopi|" .
C'est à dire Madilu (MA) en premiere position , Yossa (YO) au milieu tenant sa guitare et Pindu Pires (PI) en troisième position .
Nzaya Nzayadio absent sur la photo . Yossa qui n'a pas chanté bien présent sur la photo.
Voila la complication.


Donc il ne s'agit pas de corriger ,mais de completer s'il y a quelque chose d'important.S'il y en a.

Lused

Messager 20/06/2018 09:04

Lused,
Vous avez raison. Grâce à vos remarques, j'ai allongé la liste, et je le ferai aussi longtemps cela sera utile pour le travail de mémoire. En ce qui concerne Bakuba Mayopi, je n'ai pas reconnu la 3ème voix, à part Madilu et Pindu. D'ailleurs j'avais à l'époque leur chanson "Mille soucis" qui me semble être la meilleure de Bakuba Mayopi.
S'agissant du Festival des Maquisards, le trio idéal est bien celui que vous avez relevé: Sam Mangwana-Daliesnt-Lokombe. je vais l'ajouter à mon retour.
Messager

lused 20/06/2018 08:52

Merci Messager pour l'explication.L'explication est très claire.

1-Par exemple pour Bella Bella :
La tendance de Soki Vangu était de mettre fin aux caprices de son petit frère Dianzenza.Vous avez raison ,car un trio ne peut pas être fondé sur une rivalité ni un conflit.

2-Pour le Festival des Maquisards
Je ne crois pas que Diana ait chanté avec Sam Manguana ,puisqu'il était encore chez Tabu Ley .Ici aussi c'est la même chose.Sam et Guvano sont partis ,Michelino solicita le concours de Diana.L'idée était de combler le trou laissé par Sam Manguana en guide de remplacement au chant. Vaut mieut parler du Trio Sam-Dalient et Lokombe

3-Pour Bakuba Mayopi

Au chant ,Madilu se faisait accompagner de Nzaya Nzayadio à la place de Yossa Taluki.
Donc au chant: Madilu - Nzaya - Pinde Pires chantent par exemple "ZUNGULUKE".
Mais quand le disque sort sur la plaque on met la photo de "Mayopi|" .
C'est à dire Madilu (MA) en premiere position , Yossa (YO) au milieu tenant sa guitare et Pindu Pires (PI) en troisième position .
Nzaya Nzayadio absent sur la photo . Yossa qui n'a pas chanté bien présent sur la photo.
Voila la complication.


Donc il ne s'agit pas de corriger ,mais de completer s'il y a quelque chose d'important.S'il y en a.

Lused

lused 20/06/2018 08:51

Merci Messager pour l'explication.L'explication est très claire.

1-Par exemple pour Bella Bella :
La tendance de Soki Vangu était de mettre fin aux caprices de son petit frère Dianzenza.Vous avez raison ,car un trio ne peut pas être fondé sur une rivalité ni un conflit.

2-Pour le Festival des Maquisards
Je ne crois pas que Diana ait chanté avec Sam Manguana ,puisqu'il était encore chez Tabu Ley .Ici aussi c'est la même chose.Sam et Guvano sont partis ,Michelino solicita le concours de Diana.L'idée était de combler le trou laissé par Sam Manguana en guide de remplacement au chant. Vaut mieut parler du Trio Sam-Dalient et Lokombe

3-Pour Bakuba Mayopi

Au chant ,Madilu se faisait accompagner de Nzaya Nzayadio à la place de Yossa Taluki.
Donc au chant: Madilu - Nzaya - Pinde Pires chantent par exemple "ZUNGULUKE".
Mais quand le disque sort sur la plaque on met la photo de "Mayopi|" .
C'est à dire Madilu (MA) en premiere position , Yossa (YO) au milieu tenant sa guitare et Pindu Pires (PI) en troisième position .
Nzaya Nzayadio absent sur la photo . Yossa qui n'a pas chanté bien présent sur la photo.
Voila la complication.


Donc il ne s'agit pas de corriger ,mais de completer s'il y a quelque chose d'important.S'il y en a.

Lused

lused 20/06/2018 08:51

Merci Messager pour l'explication.L'explication est très claire.

1-Par exemple pour Bella Bella :
La tendance de Soki Vangu était de mettre fin aux caprices de son petit frère Dianzenza.Vous avez raison ,car un trio ne peut pas être fondé sur une rivalité ni un conflit.

2-Pour le Festival des Maquisards
Je ne crois pas que Diana ait chanté avec Sam Manguana ,puisqu'il était encore chez Tabu Ley .Ici aussi c'est la même chose.Sam et Guvano sont partis ,Michelino solicita le concours de Diana.L'idée était de combler le trou laissé par Sam Manguana en guide de remplacement au chant. Vaut mieut parler du Trio Sam-Dalient et Lokombe

3-Pour Bakuba Mayopi

Au chant ,Madilu se faisait accompagner de Nzaya Nzayadio à la place de Yossa Taluki.
Donc au chant: Madilu - Nzaya - Pinde Pires chantent par exemple "ZUNGULUKE".
Mais quand le disque sort sur la plaque on met la photo de "Mayopi|" .
C'est à dire Madilu (MA) en premiere position , Yossa (YO) au milieu tenant sa guitare et Pindu Pires (PI) en troisième position .
Nzaya Nzayadio absent sur la photo . Yossa qui n'a pas chanté bien présent sur la photo.
Voila la complication.


Donc il ne s'agit pas de corriger ,mais de completer s'il y a quelque chose d'important.S'il y en a.

Lused

lused 20/06/2018 02:24

Les trios vocaux qui ont marqué la musique congolaise. (Suite)


S’il faut continuer la liste du Messager des trios que j’appelerai sensationels , j’ajouterai encore les trios suivants :

-1- Le TRIO SOKI VANGU – SOKI DIANZENZA ET NYBOMA

Revenant encore avec Bella Bella .Il y eut une combinaison extraordinaire entre la voix de Soki Dianzenza et de Nyboma Muandido ,soutenus par la voix intermediaire de Soki Vangu a tel point que ça devenait difficile de distinguer Dianzenza et Niboma.Pour preuve au depart de Soki Dianzenza pour Bella Mambo,Nyboma chanta et enregistra la chanson « Sofele » de Soki Dianzenza.Sur le disque la voix de Nyboma apparait comme si lui-même Soki Dianzenza était présent.

Alors je prendrai la chanson « SOFELE » de BELLA BELLA



2-Le TRIO SAM-GUVANO ET DALIENST

Apres avoir abandonné le vieux Bombenga en 1968, les jeunes Sam Manguana et Vangu Guvano , le guitariste ; décideront de monter leur orchestre « FESTIVAL DES MAQUISARDS ».
Accompagnés de Ntesa Dalienst , les deux jeunes chanteurs qui chantaient avec Bombenga ,formenront un duo Sam-Dalienst , soutenu par Guvano à la guitare.

Après l’arrestation de leur Mécène Denis Ilosono,Sam et Guvano abandonneront l’orchestre en 1969 et ensuite connaitront la séparation qui engendrera la naissance de l’orchestre « Grands Maquisards » de Dalienst.Mais toutes fois ,Guvano malgré qu’il fut l’un des leaders avec Sam,étant occupé à la guitare,ce trio pouvait se convertir en Trio Sam-Dalienst-Lokombe.

Alors je pendrai la chanson : « YAMBI CHÉRIE » de FESTIVAL DES MAQUISARDS

3-Le TRIO « MAYOPI »

Une ressemblance extrême existait entre la vocalition des deux orchestres nommés « BAKUBA » de l’époque :l’ « Empire Bakuba » de Pepe Kalle et « BAKUBA MAYOPI » de MAdilu System -YOssa Taluki et Pindu Pires. C’était comme deux chorales d’un même dirigeant. La voix de Madilu donnait l’impression d’entendre Pepe Kalle,pendant que Yossa Taluki et Pindu Pires faisaient la combinaison 1°voix et tenor , comme avec Matolu et Dilu .Les kinois ont eu marre de commencer à diferencier les deux orchestres chorales du même nom « BAKUBA ».

Je prendrai alors la chanson : « ZUNGULUKE » de BAKUBA MAYOPI

4-Le TRIO MOPERO – MAMBO-DONA

Ici il s’agit de l’orchestre : « CAVACHA » de Dona Moibeti.Le guitariste Mopero Wa Maloba chantait textuellement une voix basse comme Pepe Kalle , pendant que Mambo Ley avait une vois très raffinée comme le tenor de Lipua Lipua Nyboma Muandido.Quand Mambo Ley montait en haut ,et que Mopero descendait en bas Dona Mobeti equilibrait au milieu.

Je choisirai alors la chanson : « SHAMA SHAMA » de CAVACHA

LUSED

Messager 20/06/2018 07:34

Lused,
Merci pour les remarques. Le trio MAYOPI n'était pas un trio vocal. Yossa ne chantait, il était le soliste, raison pour laquelle je ne l'ai pas placé . Sam-Guvano-Dalienst n'était pas non plus un trio vocal, Guvano ne chantait pas, il était soliste, je pense qu'il fallait parler du trio Sam -Dalienst-Lokombe ou Diana dans le Festival des Maquisards. Je n'ai tenu compte que des trios vocaux. Soki-Vangu. Soki Dianzenza, Nyboma, je ne pense pas qu'ils avaient formé un trio. Pouvez-vous me citer la chanson dans laquelle ces trois chanteurs chantent ensemble? Supposons qu'ils aient chanté un jour ensemble, mais ce trio n'a pas laissé un impact. ce qui est vrai est que Naboma a ustilisé la voix de Soki Dianzenza pour enregistrer sa chanson Sofele. ce qui avait énervé ce dernier.
De toutes les manières, je reste disposé à revoir cette liste si les remarques s'avèrent fondées.
L'unique remarque qui me paraît motivée est celle qui concerne le trio Mopero, Donat Mobeti et Mambo Ley dans l'orchestre cavacha.
Messager