Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

La sélection de Boma emporte la Coupe District de Bas-Congo 1958, un reportage d’Alphonse  Mavungu.

 

Source : Présence Congolaise du 4 octobre 1958

 

Le Congo a connu deux Mavungu célèbres : le politicien et cacique  du MPR de la 1ère heure,  Albert Mavungu, et le célèbre éditorialiste et responsable de la RNTC Alphonse Mavungu.

En fouillant nos archives, nous sommes tombés sur un des articles de ce dernier, lorsqu’il fut correspondant de Présence Congolaise au Bas-Congo.

Une fois de plus, les archives s’avèrent précieuses. Ainsi, après avoir repéré les articles d’un autre correspondant de la presse kinoise à l’intérieur du pays (Luluabourg) des années ’50, à savoir Justin Kasongo Mukundji (Juska), devenu plus tard président du Parlement, voici l’article du roi des cartes blanches sur les ondes de la RTNC, Alphonse Mavungu.

 

Messager

 

Nous venons de découvrir avec intérêt, cet article de Mavungu Malanda Mongo, que notre distingué ami Le Messager est allé puisér dans les archives du journal Présence Congolaise, ce fleuron de la presse de notre pays d'avant l'indépendance. En 1958, on avait à peine 8 ans. Mais à cette époque, pour meubler leur temps de loisirs, les discussions de salon de nos parents vivant en milieu urbain tournaient autour de certaines activités de loisir qu'ils suivaient avec beaucoup de passion. En dehors de la musique et de la danse traditionnelle (ngoma), c'est le football qui crevait l'écran.

 

Dans l'article que je viens de lire, j'ai eu le bonheur de retrouver le nom de Nzombo. Ce joueur qui évoluait dans le FC Dragons de Boma fut une vedette à part entière, adulée par tous les Bomatraciens. Avec lui, on nous rabattait les oreilles avec des joueurs comme Maladi, Koffi qui rivalisaient dans l'ancienne province de Léopoldville avec des gars tels que Otomba, Decorte, Tourbillon, qui eux étaient de Matadi. A Thysville, ce fut la belle époque de Kimvuidi Mieux, Nsota Bonga Bonga, Malauka Hilaire, Mavakala Bordeaux, Kalemba Mpakasa et autres Nsibu De la Fufu. J'ai également retenu le nom de l'arbitre du jour, M. Navaux.

 

Je ne sais pas si le même Navaux qui est passé par Mbanza Ngungu et qui travaillait à l'Otraco où il a été le fondateur de l'équipe des Diables Rouges. Cet article nous confirme que le football au kongo-Central date d'avant l'indépendance. Boma et Matadi dans l'ancien district du Bas-Congo, Thysville et Kisantu-Inkisi disposaient des grandes équipes qui rivalisaient les unes des autres et servaient parfois de sparring partenaires aux équipes kinoises.

 

Jean Koke Miezi

 

 

Je pense qu’il y a erreur dans l’article. Celui que vous appelez á juste titre Roi des cartes blanches de la Radio nationale dans les années 1960-debut 1970 s’appelait en réalité Alphonse Mavungu, devenu Mavungu Malanda ma Mongo á la faveur de l’Authenticité. L’autre Mavungu, Albert, fut bourgmestre de la Commune de Bandalungwa et Secrétaire General du MPR dans les toutes premières années d’existence de celui-ci.

Ngimbi Kalumvueziko

.

 

Mon cher Ngimbi,

 

Alphonse ou Albert, telle est la question que je me suis posée en lisant l’article de Présence Congolaise signé A. Mavungu. En d’autres termes, qui se prénommait Alphonse : le politicien ou le journaliste ?

Pour avoir le cœur net, j’ai encore fouillé de nos articles d’archives sur mbokamosika et j’y ai découvert que c’est le politicien qui se prénommait Alphonse, conformément à l’article ci-après :

http://www.mbokamosika.com/2014/04/decembre-1970-eviction-des-chefs-coutumiers-et-des-poids-lourds-du-bureau-politique-du-mpr.html

Dès lors, j’ai déduit que le journaliste Mavungu Malanda ma Mongo se prénommait  Albert. Voilà comment j’ai procédé. S’il y a erreur, je peux toujours revenir sur ce prénom.  Après tout sur ce site, nous  nous complétons.

Messager

(JED/IFEX) - Minister of Communications Dominique Sakombi Inongo has replaced the management of four private radio and television stations which were recently put under state control.




According to information received by JED and made public in the newspaper "Numerica", (issue 263, dated Tuesday 3 October 2000), Victor Kasonga Mbunga Kalala Kafumba and Alphonse Mavungu Malanda ma Mongo were appointed as managers of Télévision Kin Malebo and Radio Kin Malebo, respectively.

Pierre-Célestin Kabala Muana Mbuyi, the current commercial director of the public station RTNC (Radiotélévision nationale congolaise), has been handed the responsibility of drawing up a new programming schedule for these two press organs of the RTKM (Radio-Télévision Kin Malebo) group. Stéphane Kitutu O'leontwa was named manager of television stations Canal Kin 1 and Canal Kin 2.

All of these newly-appointed persons were former associates of Sakombi during his numerous terms of office as Ministry of Information head under successive governments of Marshal Mobutu.

The minister of communications justified his decision to put RTKM under governmental management by accusing the station of allegedly operating with materials which were purchased with public funds and misappropriated. Sakombi also alleges that RTKM owes money to the tax department.

The allegations have been denied by the owner of RTKM, Aubain Ngongo Luwowo (a journalist and former minister of information under the Mobutu regime who is currently in exile abroad).

Minister Sakombi has stated that Canal Kin 1 and Canal Kin 2 will remain under state control until the war raging in the Democratic Republic of Congo comes to an end. The stations are owned by the Bemba family. The father, Jean Bemba Saolona, was formerly a minister of the economy under Laurent-Désiré Kabila; the son, Jean-Pierre Bemba, leads the armed anti-Kabila rebel movement MLC (Movement for the Liberation of the Congo).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simba Ndaye 19/06/2018 23:04

Mon cher Messager,
J'espère que tu es parvenu à clore les interrogations sur les prénoms des deux Mavungu. Personnellement, et à mon petit niveau, je ne saurais jurer du prénom de l'ancien bourgmestre de Bandalungwa. En revanche, je suis absolument certain que celui que tu nommes le roi des cartes blanches se prénommait en effet Alphonse, ainsi que l'affirme vieux Ngimbi
Simba Ndaye.

Messager 17/06/2018 21:22

Cher Ngimbi,

Je viens de consulter les documents qui vous donnent raison. L'erreur provient de l'article du journal Progrès qui s'était trompé sur le prénom d'Albert Mavungu..
Je vais corriger l'article.

Messager

Ngimbi Kalumvueziko 17/06/2018 20:08

Pour soutenir ce que j'affirme, je vous invite a ouvrir les deux liens suivants:

Mise en place a la Radio nationale (Anglais):
https://www.ifex.org/democratic_republic_of_congo/2000/10/03/government_replaces_radio_and_television/


Liste des bourgmestres sous le gouvernement Tshombe, page 212:
https://books.google.com/books?id=rBHWCgAAQBAJ&pg=PA212&lpg=PA212&dq=albert+mavungu+congo&source=bl&ots=9lWO194oKC&sig=9mr4fUenZkKhlWh1KYuETKlWO5Q&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwissNeGpNvbAhVkw1kKHUmbA4oQ6AEIdzAW#v=onepage&q=albert%20mavungu%20congo&f=false

Ngimbi Kalumvueziko 17/06/2018 20:06

Pour soutenir ce que j'affirme, je vous invite a ouvrir les deux liens suivants:
Mise en place a la Radio nationale (Anglais):
https://www.ifex.org/democratic_republic_of_congo/2000/10/03/government_replaces_radio_and_television/
Liste des bourgmestres sous le gouvernement Tshombe, page 212:
https://books.google.com/books?id=rBHWCgAAQBAJ&pg=PA212&lpg=PA212&dq=albert+mavungu+congo&source=bl&ots=9lWO194oKC&sig=9mr4fUenZkKhlWh1KYuETKlWO5Q&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwissNeGpNvbAhVkw1kKHUmbA4oQ6AEIdzAW#v=onepage&q=albert%20mavungu%20congo&f=false

Ngimbi Kalumvueziko 17/06/2018 20:00

Je persiste et je signe, le journaliste s'appelait Alphonse Mavungu et le politicien, Albert Mavungu/

Ngimbi Kalumvueziko 17/06/2018 18:25

Je pense qu’il y a erreur dans l’article. Celui que vous appelez á juste titre Roi des cartes blanches de la Radio nationale dans les années 1960-debut 1970 s’appelait en réalité Alphonse Mavungu, devenu Mavungu Malanda ma Mongo á la faveur de l’Authenticité. L’autre Mavungu, Albert, fut bourgmestre de la Commune de Bandalungwa et Secrétaire General du MPR dans les toutes premières années d’existence de celui-ci.

Messager 17/06/2018 19:36

Si les deux Mavungu se prénommaient Alphonse, nous sommes prêts à corriger l'article.

Messager

Messager 17/06/2018 19:28

Mon cher Ngimbi,
Alphonse ou Albert, telle est la question que je me suis posée en lisant l’article de Présence Congolaise signé A. Mavungu. En d’autres termes, qui se prénommait Alphonse : le politicien ou le journaliste ?
Pour avoir le cœur net, j’ai encore fouillé de nos articles d’archives sur mbokamosika et j’y ai découvert que c’est le politicien qui se prénommait Alphonse, conformément à l’article ci-après :
http://www.mbokamosika.com/2014/04/decembre-1970-eviction-des-chefs-coutumiers-et-des-poids-lourds-du-bureau-politique-du-mpr.html
Dès lors, j’ai déduit que le journaliste Mavungu Malanda ma mongo se prénommait Albert. Voilà comment j’ai procédé. S’il y a erreur, je peux toujours revenir sur ce prénom. Après tout sur ce site, nous nous nous complétons.
Messager

Jean KOKE MIEZI 17/06/2018 13:51

Nous venons de découvrir avec intérêt, cet article de Mavungu Malanda Mongo, que notre distingué ami Le Messager est allé puisé dans les archives du journal Présence Congolaise, ce fleuron de la presse de notre pays d'avant l'indépendance. En 1958, on avait à peine 8 ans. Mais à cette époque, pour meubler leur temps de loisirs, les discussions de salon de nos parents vivant en milieu urbain tournaient autour de certaines activités de loisir qu'ils suivaient avec beaucoup de passion. En dehors de la musique et de la danse traditionnelle (ngoma), c'est le football qui crevait l'écran. Dans l'article que je viens de lire, j'ai eu le bonheur de retrouver le nom de Nzombo. Ce joueur qui évoluait dans le FC Dragons de Boma fut une vedette à part entière, adulée par tous les Bomatraciens. Avec lui, on nous rabattait les oreilles avec des joueurs comme Maladi, Koffi qui rivalisaient dans l'ancienne province de Léopoldville avec des gars tels que Otomba, Decorte, Tourbillon, qui eux étaient de Matadi. A Thysville, ce fut la belle époque de Kimvuidi Mieux, Nsota Bonga Bonga, Malauka Hilaire, Mavakala Bordeaux, Kalemba Mpakasa et autres Nsibu De la Fufu. J'ai également retenu le nom de l'arbitre du jour, M. Navaux. Je ne sais pas si le même Navaux qui est passé par Mbanza Ngungu et qui travaillait à l'Otraco où il a été le fondateur de l'équipe des Diables Rouges. Cet article nous confirme que le football au kongo-Central date d'avant l'indépendance. Boma et Matadi dans l'ancien district du Bas-Congo, Thysville et Kisantu-Inkisi disposaient des grandes équipes qui rivalisaient les unes des autres et servaient parfois de sparring partenaires aux équipes kinoises.

Messager 17/06/2018 17:35

Merci mon cher Jean pour ta contribution.
Messager