Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

La RDC doit-elle continuer de siéger au Conseil des droits de l’homme?

 

Les USA viennent de claquer la porte du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. La décision a été annoncée par l’ambassadrice Nikki Haley. Selon l’Administration Trump,  cette institution a toujours eu une position partisane défavorable à Israël, l’allié traditionnel de l’Amérique.

 

Les États-Unis se demandent pourquoi ils doivent encore faire partie d’un organe où siègent des États non respectueux des droits de l’homme comme la RDC. Si le nom de notre pays est cité dans cette décision, cela amène à dire que les rapports des organismes comme Human Right ou Amnesty International sur la situation politique au Congo sont fondés.

 

Même si  la décision américaine peut prêter à sourire, la question qu’il faut se poser est celle de savoir si la RDC peut vraiment être membre d’une institution comme celle-là. Car tout ou presque oppose le Congo avec l’organisme onusien. Dans un pays où le droit et la démocratie n’existent que sur le papier alors que la répression, les arrestations arbitraires et la torture sont la règle générale et généralisée, cela paraît comme une insulte de voir la RD Congo siéger à Genève. Comment ce pays qui ne respecte pas sa propre constitution, peut-il donner crédit à la déclaration universelle des droits des l’homme? Que font tous les potentats dans cet organe qui est le contraire de la dictature qu’ils représentent ?

 

Même si la RDC n’est pas un cas isolé et que la démocratie soit devenue une denrée rare dans plusieurs contrées du monde, le Comité des droits de l’homme, à défaut de les exclure, doit faire pression sur les États membres qui entravent toutes les formes de liberté.

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blondé 02/07/2018 15:37

La lecture de l'article de Samuel Malonga m'a fait passé par plusieurs états émotionnels. D'abord j'ai souri en apprenant que les USA se plaignent que d'autres pays ne respectent pas les droits de l'homme eux qui à mon sens n'appliquent que la raison du plus fort. Ensuite j'ai eu comme une toute petite lueur de satisfaction qu'un pays comme la RDC soit de cette façon épinglé aussi publiquement pour ses manquements remarqués. Mais par la suite et immédiatement je suis devenu triste et là très triste de constaté que nos peuples, (le congolais étant un exemples de ce que sont les noirs d'Afrique) subissent doublement l'érection sauvage de ses dirigeants. Est-ce la RDC qui ne respecte pas les droits de l'homme? C'est vraiment triste de constaté que le peuple congolais, symbole de ses frères des pays africains, subit doublement la méchanceté des hommes, de ses politiciens, de ses dirigeants qui lui sont imposés. Peut-on différencié le peuple de la RDC du pouvoir Kabila? Oui! Les décideurs de ce monde ont la possibilité de faire cette différence. D'ailleurs ils savent que les congolais sont un peuple de paix qui est martyrisé au plan interne et malheureusement au plan extérieur. La vraie problématique est comment punir le pouvoir Kabila sans en ajourer à la misère de ce peuple? L'ONU soutien Kabila par sa passivité à son encontre et malgré cela épingle le pays pour les agissements de son poulain. N'est ce pas blessant? Je reste profondément attristé, quand je ne trouve pas de réponse à la question que je me pose: QUE FAIRE? La résignation, la révolte aux mains nues, la guerre? Sachant que toute solution qui détruit les hommes n'arrange pas. Du courage à tous les congolais!