Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

C’était il y a 44 ans

 

L’année 1973 est une année phare pour le football congolais. Engagés sur trois fronts, les Congolais alors Zaïrois font d’une pierre pas deux mais trois coups.  Vita Club participe au championnat d’Afrique des clubs champions tandis que les Léopards se battent sur deux fronts à la fois, les éliminatoires de la CAN et celles pour la Coupe du monde.

 

A l’époque existe une sorte de tradition entre l’équipe représentant le pays au championnat d’Afrique des clubs et les Léopards. Chaque fois que l’équipe championne du Congo gagne le trophée Kwame Nkrumah, l’équipe nationale remporte à son tour la coupe Abdelaziz Abdallah Salem. En 1967,  le TP Englebert est sacré champion d’Afrique, les Léopards le sont en 1968. Il en est de même pour Vita Club en 1973 et le onze national en 1974.

 

Lors des préliminaires, les hommes de Vidinic sont à la fois insaisissables et imbattables. Ils sèment la terreur et la désolation partout où ils passent. Ils rasent tout sur leur passage. Ils éliminent tour à tour le Togo, le Cameroun de Jean-Pierre Tokoto et le Ghana. Au tournoi final du groupe Afrique  qui doit désigner l’unique représentant du continent à la Coupe du monde, les félins congolais sont les plus forts. Ils mettent tous leurs adversaires à genou. Leurs victimes sont le Maroc et la Zambie.

 

Le 9 décembre 1973 est une date historique, un jour à marquer d’une pierre blanche. En cette date, le Congo affronte le Maroc. La victoire pour les Léopards signifie une participation à la Coupe du monde 1974 en Allemagne. Le stade Tata Raphaël  est plein à craquer. Plusieurs autres millions de Congolais suivent la rencontre en direct  à la radio ou à la télé. Au dernier coup de sifflet, le Congo l’emporte sur le score sans appel de trois buts à rien. Kembo, le héros du jour marque deux buts (58' et 61'), tandis que Tex Mbungu (79') est l’auteur de la dernière réalisation. Cet exploit inédit est réalisé sur le terrain par les joueurs suivants : Kazadi, Mwepu, Mukombo, Bwanga, Lobilo, Mana, Mayanga (Ndaye 46'), Kibonge, Kembo (Mbungu 71'), Kidumu, Kakoko.

 

Le Congo est devenu le premier pays d’Afrique noire à participer à une Coupe du monde et les Léopards la première équipe entièrement composée des Noirs  à s’y qualifier. Une grande effervescence s’empare de la RDC dont l’équipe nationale vient d’entrer dans l’histoire du football mondial.

C’était il y a 44 ans.

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Kangudie 23/06/2018 13:25

Avant de corriger le Maroc, les Léopards avaient d'abord corrigé leurs grands "rivaux" de toujours: les Black Stars du Ghana avec un Etepe impérial et de grands jours: 4 buts à un...Cette équipe là faisait trembler toute l'Afrique...Ata ndele, RD Congo, mboka ya Luc Nkulula na Armand Tungulu, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.