Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Le corps n'est pas éternel mais l'idée de l'âme l'est. Le cerveau sera enterré mais la mémoire lui survivra.

Coeur ouvert de Elie Wiesel - Elie Wiesel

 

En 1975, le zaïsrois Tabian Ofur-Afibi Bulasi fut médaillé d’or du prestige culinaire de France.

 

Référence : http://www.mbokamosika.com/article-13409540.html

Un article d’archive du quotidien Elima publié en 1979  annonce  que le zaïrois Tabian Ofur-Abili Bulasi avait reçu le premier prix à un concours culinaire organisé dans une ville de Yougoslavie. Il avait à cette occasion préparé un cocktail qu’il avait baptisé « Sukisa », un nom authentiquement zaïrois.

À l’époque, "le citoyen Tabian était administrateur au Club Château-Briand de Paris. C’est en cette qualité qu’il avait reçu la médaille d’or du prestige culinaire de France. L’article note par ailleurs que le citoyen Tabian  était titulaire d’une maîtrise en  sciences économiques".

Nous avons décidé de répercuter cette information 39 ans après afin de rappeler aux mbokatiers notre article intitulé « Réviser radicalement notre jugement des valeurs » sus référencié, publié en 2017 ,  dans lequel nous avions prôné la valorisation de tous les métiers.

Messager

 

.

.

.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article