Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

..

Les gestes qui sauvent : le saignement.

Suite à l’augmentation de blessés lors des manifestations en RDC, nous avons jugé utile de reproduire quelques consignes illustrées, extraites des images de la Croix-Rouge et des Pompiers de Paris.

Ces gestes sont obligatoirement enseignés en occident aux futurs conducteurs et dans certaines écoles.

Nous les répercutons sur notre site après avoir constaté que souvent, les personnes appelées à secourir les blessés en RDC n’appliquent pas convenablement les règles de secours. Nous voyons sur l’image au-dessus que la victime n’est pas allongée, ni stabilisée, mais plutôt soulevée brutalement. Ce qui peut augmenter le saignement du sang.

Nous recommandons que les principes de base de secourisme soient affichés un peu partout: paroisses, stades, salles de sport, pourquoi pas dans les permanences des partis politiques.

 

Messager

 

 

Lorsque le sang gicle ou coule de façon continue de la plaie, une pression doit être exercée directement sur celle-ci afin d'arrêter le saignement.

 

Les étapes de l'intervention

1
Evitez, si possible, tout contact avec le sang de la victime : demandez-lui de comprimer elle-même sa blessure.
2
Sinon, exercez une pression directement sur la plaie avec vos mains protégées (gants jetables, sac plastique ou linge).
3
Allongez la victime en position horizontale.
4
Demandez à une personne présente d'alerter les secours ou faites-le vous-même si vous êtes seul.
5
Si la plaie continue de saigner, comprimez-la encore plus fermement.
6
Poursuivez la compression sur la plaie jusqu'à l'arrivée des secours.
7
Si vous devez vous libérer (par exemple pour aller donner l'alerte), appliquez un tampon relais pour remplacer votre compression manuelle.
8
Lavez-vous les mains

Technique : la mise en place d'un tampon relais

9
  •  Le tissu mis à la place de la main doit être propre et recouvrir complètement la plaie qui saigne.
  • La substitution de la compression manuelle par le tampon relais doit être effectuée le plus rapidement possible.
  •  Le lien appliqué sur le tampon doit être assez large pour le recouvrir entièrement et assez long pour faire au moins 2 fois le tour du membre blessé.
10
  •  Le lien doit être suffisamment serré pour presser sur l'endroit qui saigne et éviter que le saignement ne reprenne.
  •  Si le tampon relais n'arrête pas totalement l'hémorragie, posez un second tampon, posé sur le premier pour augmenter la compression.
  •  En cas d'échec, reprenez la compression manuelle.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article