Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

André Boboliko est décédé ce vendredi 30 mars 2018 à Bruxelles

 Président Mobutu, et André Boboliko, président du Conseil  législatif, lors du congrès du MPR

 

 

André Boboliko Lokonga, ancien Premier commissaire d'État et ancien Président du Conseil législatif, est décédé à Bruxelles vers 16 heures. Il avait 84 ans.

Samuel Malonga

 

En attendant d’autres éléments biographiques, nous reprenons ces quelques écrits de notre frère Emmanuel kandolo sur André Boboliko qui vient de s’éteindre à l’âge de 84 ans. André Boboliko a occupé presque toutes les hautes fonctions, hormis celle du chef d’état. Commissaire général, Président du Conseil législatif, Premier ministre, etc, etc.

Messager

 

 

Ba kinois lokola ba papa Joseph Ileo Songo Amba na André Boboliko Lokonga Monse Mihomo, Dominique Sakombi Inongo na Antoine Mandungu Bula Nyati basali honneur ya Kinshasa : ba papa wana mibale bazalaki ba Premiers Ministres, membres ya Bureau politique na ya Comité central ya M.P.R. Papa Ileo, Présidents ya Sénat, Président ya Conseil législatif (Parlement). Papa Boboliko, Président ya Conseil législatif, Président ya Conseil économique et social, etc. Sakombi na Mandungu ba Ministres a plusieurs reprises, membres ya Bureau Politique mpe ya Comité central ya M.P.R. mpe ba Gouverneurs ya ville ya Kinshasa. Sakombi akonzaki MO.P.A.P. mpe Mandungu akonzi Garde civile. Nionso oyo ezali lokumu ya bana Kinshasa. Bana ya Kinshasa ba occuper ba postes nionso minene : na Armée avec Bumba, Eluki, na Mahele. Na direction ya Bureau ya Président, José Patrick Nimy Mayidika Ngimbi, etc. Ba kinois lokola Clément Vidibo (paix à son ame, awuti kokende wuta le, 16 janvier 2010), Buana Kabue , Antoine Mandungu Bula Nyati mpe na Cyrille Momote Kabange (fidele des fideles ya Dominique Sakombi tee lelo oyo) baleka na Revue-Zaire. Soki totali malamu, il n’y a pas à se plaindre !

Emmanuel Kandolo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article