Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

Les révélations de Faugus Izeidi sur Ce Muyanzi Là

 

Je faisais une petite ballade sur la toile comme j’en ai toujours l’habitude. Pour un travail personnel en chantier, je voulais en savoir plus sur la guitare mi-solo. En tapant le mot, je tombe sur la page Facebook du vieux Faugus. De surprise en surprise, je découvre plusieurs choses inédites. Pour ses amis, Faugus Lebaga a fait plusieurs révélations sur un immense artiste qu’il appelle affectueusement Ce Muyanzi Là. L’auteur-compositeur en question n’est autre que Rochereau.

 

J’y découvre des faits nouveaux sur l’écriture des textes de certains hits qui ont bercé mon enfance. Le rôle de Mukala "Gouvernement" sur les conquêtes féminines de l’idole d’ébène se précise et se confondent dans une certaine mesure avec le génie compositeur du chanteur. Car, la demande étant grande, l’offre suivait et avec elle son corollaire des titres d’une beauté rare.

 

Faugus dévoile une autre vérité inconnue sur le harcèlement dont ils étaient victimes de la part de la maison Écodis. Derrière les chansons qui émerveillaient le public se cachait en réalité une corvée qui frisait la servitude provoquant ainsi la lassitude des artistes.

 

Après son livre, Izeidi Lebagata continue à nous entraîner dans les coulisses des orchestres où il a presté. Lui, le dernier survivant de l’African Jazz et de l’African Fiesta nous éclaire par ses anecdotes sur plusieurs non-dits de la musique congolaise moderne. Édifiant !

 

Samuel Malonga

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article