Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

LA SYNTHÈSE DE L’HOMÉLIE DU PASTEUR EKOFO.

 

 

Après avoir écouté l’homélie du pasteur Ekofo à l’occasion du 17ème anniversaire de l’assassinat de Laurent Kabila, nous l’avions immédiatement qualifiée d’historique par flair  journalistique. Dès lors, nous avions conçu le projet de la synthétiser en rapport avec les gestuelles des personnalités présentes à cette commémoration, selon un synopsis établi le même jour. Le but étant d'immortaliser les moments clés de l'homélie  en les juxtaposant avec des images exprimant des émotions créées auprès de l'assistance.
 

Aujourd’hui, l’actualité axée sur l’éventualité de l’exil du révérend pasteur Ekofo nous pousse à concrétiser notre projet afin de permettre à nos lecteurs de retenir les idées force d’une homélie dont nous avions eu raison de qualifier d’historique.

 

Nous nous excusons de la qualité des images prises sur internet, tout en  remerciant notre excellent confrère Fabien Kusuanika de Tshangu TV qui nous avait permis de suivre l'événement, et le réalisateur de la RTNC pour son professionnalisme.

Messager

 

NE JAMAIS TRAHIR LE CONGO

 

 

« Nous commémorons l’anniversaire de la mort de Mzee Kabila, et nous retenons ce que nous pensons qui sera le résumé de sa pensée, qui va traverser des générations et des générations de Congolais. Et il nous a légué cette parole : de ne jamais trahir le Congo »

 

 

 

 

NOUS RENDRONS COMPTE DE LA GESTION DU CONGO À DIEU

 

“Le congo nous appartient, Dieu a donné la gestion du pays aux Congolais, pas aux étrangers et c’est devant Dieu que les congolais rendront compte. Dieu nous a donné beaucoup de richesses, il nous jugera sur base de ce qu’il nous a donné”,

 

 

 

LA NÉCESSITÉ DE L’ALTERNANCE ILLUSTRÉE PAR LA COURSE DE RELAIS

 

« J’aime bien l’athlétisme. Et j’aime spécialement […] la course de relais, ou une première personne transmet le bâton à une deuxième personne, à une troisième, à une quatrième. La première personne à courir, on doit toujours prendre quelqu’un qui est le meilleur. Parce que de ses efforts dépendront le reste à courir »,

 

 

 

 

 

Quel pays allons-nous laisser à nos enfants ?

 

« Dans l’histoire du pays, c’est pareil. Nous prenons un témoin que nous transmettons à la génération qui vient. D’où ma question. Quel pays allons-nous léguer à nos enfants, à nos petits-enfants ? »

 

 

 

« Léguons un pays uni à nos enfants, pas un territoire dominé, pas un pays divisé"

 

 

 

« Nous en avons l’obligation historique devant Dieu. »

 

 

C’EST UN PÉCHÉ QUE LE CONGO SOIT PAUVRE.

 

« Nous avons du pétrole abondant […]. Nous avons le coltan, que tout le monde cherche dans le monde entier. Nous avons l’or, le diamant, etc. C’est un péché pour le Congo d’être encore pauvre. Nous devrions être parmi les riches nations du monde ! »

 

 

 

 

« C’est un péché pour le Congo d’être encore pauvre. Nous devrions être parmi les riches nations du monde ! »

 

 

 

 

« Nous devons léguer à nos enfants un pays avec une autosuffisance alimentaire »

 

 

 

 

 

« On demandera beaucoup à qui on a beaucoup donné »

 

 

L’ÉTAT N’EXISTE PAS RÉELLEMENT !

 

 

« Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’État existe réellement. Je dis bien réellement. Parce que j’ai l’impression que l’État n’existe pas vraiment. »

 

 

 

 

 

« L’état laisse faire »

 

 

 

« Il faut renforcer l’autorité de l’état »

 

 

IL NOUS FAUT UNE JUSTICE ÉQUITABLE

 

« Nous dévons léguer un état réel, où tout le monde est égal devant la loi »

 

 

 

« Il nous faut une justice équitable, la tendance du congolais est de dire que la loi existe, mais moi je suis au-dessus de la loi »

 

 

 

« J’étais aux USA comme étudiant quand on avait tiré sur le président Reagan. Raisonnant en zaïrois, j’étais convaincu que le tireur sera tout simplement fusillé, pourtant, un procès équitable lui a été réservé, et il fut condamné non pas à la prison ferme, mais à être soigné »

 

 

 

LE DÉVELOPPEMENT EXIGE DES ROUTES

 

“Quand on parcourt l’Afrique, il y a des routes qui permettent aux gens de circuler librement mais c’est seulement en arrivant à la frontière de la RDC qu’on remarque qu’il n’y a pas de routes".

 

 

 

 « L’Afrique a une forme d’un revolver dont la gâchette se trouve au Congo, le jour où le Congo décollera, toute l’Afrique en profitera »

 

 

 

 

MESSAGE A NOS VOISINS

 

« Dieu vous adonné votre terre, n’enviez pas la nôtre » « Ne prenez pas pour vous un seul centimètre du Congo » .

 

 

 

 

« Le Congo ne sera pas toujours faible comme il est maintenant. Il va se réveiller un jour. »

 

 

 

 

 

« Si vous osez prendre une partie du Congo maintenant, nos enfants vont la récupérer les années qui viennent. Alors soyons plutôt de bons voisins. Et ne mettez pas des conflits entre nous. S’il vous plaît nos voisins »

 

 

AUX PAYS RICHES.

 

« Aidez-nous à bâtir de belles routes, à sortir de la pauvreté »

 

 

 « L’histoire ne s’oublie pas, on se souviendra de ceux qui ont aidé la RDC »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article