Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

La mémoire, c'est comme l'écho qui continue à se répercuter après que le son s'est éteint.


Carnets - Samuel

 

.

La dernière surprise de l’ami commun : « Bonne année 1971 », de Mosengwo Réné Moreno et les AS.

 

 

Il existe une énigme dans la discographie congolaise. Beaucoup d’œuvres enregistrées jadis n’existent plus sur le marché. Les matrices sur lesquelles elles avaient été gravées ont été « cannibalisées » lors de la pression de nouveaux disques. Avec le temps, il s’est avéré que les chansons disparues sont de qualité de loin supérieure que les œuvres actuelles.

 

L’espoir de retrouver les raretés de la chanson congolaise repose désormais sur les collectionneurs privés, conne nous l’avions déjà souligné. Heureusement, notre site a la chance de compter parmi ses soutiens « l’ami commun » lequel a l’habitude de nous faire parvenir par le canal de notre ami Nsimba Ndaye ces œuvres disparues.  Mais cette fois, il vient de surprendre davantage, en nous offrant « Bonne années 1971 », de Mosengwo Réné Moreno et les As. Ceux qui avaient découvert cette chanson en 1971 vont certainement s’émouvoir en la réécoutant aujourd’hui.

 

Bon Week-end

 

Messager

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article