Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

.

 


TONY DEE BOKITO DE LOS NICKELOS N’EST PLUS

 

Big man vient de nous annoncer le décès de Tony Dee Bokito, anciens chanteur de Los Nickelos et d’Afro Négro. Nous le savions malade depuis un certain temps. Raison pour laquelle nous avions fait allusion à son état dans notre introduction à la traduction de la chanson « Pili Pili » de Zizi, publiée au mois de décembre dernier. Quelques jours après, nous avions traduit sa chanson « nakoyekola nakokanisa » comme si nous lui disions un adieu précoce. Après l’annonce de son décès, nous présentons nos condoléances les plus attristées à sa famille.

En guise d’hommage, nous reproduisons la traduction de l’une des nombreuses œuvres, publiée le 26 décembre 2017 à travers le lien ci-après : : http://www.mbokamosika.com/2017/12/traduction-de-nakoyekola-na-kokanisa-de-tony-dee-et-los-nickelos.html

 

Traduction de « PILI PILI » de ZIZI et Los Nickelos

Durant cette période des fêtes, nous proposons aux mbokatiers la traduction de certaines œuvres réalisées par les anciens étudiants congolais en Belgique durant les années ’60 et ’70. Ces artistes avaient évolué au sein des plusieurs formations musicales entre autres : Los Nickelos, Yéyé National, etc, etc. Ce sont ces « belgicains »  qui avaient inspiré pour ne pas dire qui avaient été à la base de la création des orchestres Zaïko, Tabou National,…

Si nous avons tenu à traduire quelques  unes  de ces chansons  c’est surtout pour mettre en évidence leur profondeur textuelle, et pour rendre hommage à leurs auteurs disparus ou mal en point actuellement sur le plan de la santé.

Messager

 

Traduction de « Nakoyekola na kokanisa » , de Tony Dee et Los Nickelos

 

Toutes les œuvres des belgicains, à l’instar de « Pili Pili » de Zizi diffusées dernièrement, sont des chansons à textes, de véritables poésies  lyriques dont les couplets raisonnent encore dans la mémoire collective. « Na koyekola na kokanisa », de Tony Dee que nous traduisons aujourd’hui en est une illustration de plus.

 

D’ailleurs si nous avions du temps, nous traduirions toutes les chansons d'anthologie  des belgicains afin de constituer un recueil  destiné à mettre en évidence leurs qualités romantiques. Nous espérons que certains mbokatiers nous épaulerons dans ce projet qui consiste à promouvoir des chansons réalisées par des musiciens qui ont pratiqué l’art pour l’art durant leurs études à l’étranger, sans le moindre esprit mercantile.

 

Quoi qu'il en soit, nous ferons tout pour traduire ne fût-ce qu'une chanson d'anthologie de principaux auteurs connus parmi les belgicains.

 

Messager

.

TONY DEE BOKITO ( 1944-2018 )

 

« NAKOYEKOLA NA KOKANISA » , PAR TONY DEE ET LOS NICKELOS

 

 

 Ndeko ya mwasi, ozali kopela lokola moto oh

Ma chère sœur , tu fulmines comme du feu.

Nakobanga na pusana pembeni na yo

Je crains de m’approcher de toi.

Yango nakoyemba yo

C’est pourquoi je me contente de te chanter.

Balobelaki ngai, na kati ya nzoto ozalaka na étoiles mibale

On m’a prévenu, que tu possèdes deux étoiles.

Ya sentiment mpe ya l’amour, ngai nasengi

Des sentiments et de l’amour, je t’en envie.

Oh oh mwasi, ozali kopela penza lokola sanza

Oh oh femme, tu brilles comme la lune.

Na kitoko ya bomwana na nzoto na yo okobangisa ah

Avec ta beauté juvénile et ta morphologie de rêve, tu impressionnes.

Nayokakaki, nazali na mbanda Philo est-ce- que ya solo ?

J’ai appris que j’ai un rival, est-il vrai Philo ?.

Kosala boye te Sonia ngai na yo

 Ne me fais pas ça Sonia, je suis à toi

 

2X

 

REFRAIN

 

Nakumisi yo Philo oh

Je t'exalte Philo.

Bandimi yo mpe na quartier

On t’apprécie dans mon quartier.

Balobi ozali jolie ih

Ils ont reconnu que tu es jolie.

Okotambola te se ekalamu ya Nzambe

Tu marches comme une créature céleste.

Nabebisi ba nzela nionso

J’ai abandonné toutes mes voies.

Nabomi mpe  libala nalobi

J’ai même divorcé, je te l’avoue.

Ozali étoile ya lycée

Tu es l’étoile du Lycée.

Oh motema makasi ya nini okoki kosala ?

Pourquoi endurcis-tu ton cœur?

 

SOLO

 

Nakumisi yo Philo oh

Je t'exalte Philo.

Bandimi yo mpe na quartier

On t'apprécie dans mon quartier.

Balobi ozali jolie ih

Ils ont reconnu que tu es jolie.

Okotambola te se ekalamu ya Nzambe

Tu marches comme une créature céleste.

Nabebisi ba nzela nionso

J’ai abandonné toutes mes voies.

Nabomi mpe libala nalobi

J’ai même divorcé, je te l’avoue.

Nakoyekola nakokanisa yo

J’étudie tout en pensant à toi.

Oh motema makasi ya nini okoki kosala ?

Pourquoi endurcis-tu ton cœur ?

 

 

Biogarphie de TONY DEE BOKITO BOKOMA 

Par Maufranc Muamba Bossinga



Est né le 17 février 1944 à Kinshasa au Congo Belge de monsieur Ekoto Antoine officier de l'armée Nationale Congolaise et de madame Bankeni Emilie. Il fait ses études primaires à l’école catholique Saint Georges à Kintambo.
Très jeune, il composait déjà des chansons pour le compte d’un orchestre des fils militaires (Camp kokolo), Scoubidou jazz. En 1963, il arrive en Belgique plus précisément à Liège pour continuer ses études universitaires en Science Commerciale et Consulaire. Il fait alors connaissance à Bruxelles de Bikoko François, Kabuiku Philipe, Galo Michel, Diambo Antoine et Matingou Boniface de l’orchestre Afro Negro.

En 1964, il crée avec ses amis étudiants dont les frères Nzeza (Justin et Félicien), fanfan Kalala, Bernard Kandolo, Azimba Camille et Kassanda René (Karé) l’orchestre Los Nickelos après un bref passage éclair dans l’orchestre Yeye National qui vient d’être créé en même temps avec Max Mongali et autres.En février 1965, à la MAIS’AF Liège (Maison Africaine de Liège),c'est la sortie officielle avec des chansons telles que Princessia Nono, Elle est jolie muasi na yo, Etumbu ya bolingo ainsi que les interprétations des chansons de l’orchestre African Jazz.

En 1967, Il revient à Bruxelles et rejoint YEYE NATIONAL pour pallier à l’absence de Max Mongali qui est retenu au Congo pour des raisons politiques. Et il enregistre avec ce groupe Aldoressi ya donnée. Au retour de Max Mongali à Bruxelles, il intègre l’orchestre Afro Negro avec lequel il collabore pour enregistrer ses chansons (Princessia Nono, Elle est jolie muasi na yo, Etumbu ya bolingo, Dis venica, Nayoki yo na sango M.H, Maloba mibale, Oyeme Afro Negro) aux cotés de Macoley Agibu, Antoine Diambo, Bikoko François, Philipe Kabuiku, Bongo Philemon (grand frère de Bongo Wende), Matingou Boniface et Me Ndavu.

Au même moment, Rochereau , ami d’enfance de Bikoko François, de passage à Bruxelles accompagné de Fogus, Guivano et Muena, passe par celui-ci pour solliciter ses services pour l’enregistrement des chansons Marie Jea, Grand lac et Humanité . Il réalise enfin son rêve de chanter aux cotés de son idole Rochereau Pascal Tabu.

Sur insistance de ses amis liégeois, il réintègre Los Nickelos, cette fois pour asseoir le vrai style Los Nickelos de la belle époque avec Zizi Nzanga, Zatho et Kelly. Dans la foulée, ils enregistrent les chansons qui ont fait la renommée de Los Nickelos telles que Pili-pili, Bibi ya poso moko, Dédé, Vie ya moto, Léa Lili et Pembeni ya nzete de Zizi ; Eminence, Gina, nakoyekola na kokanisa, Salve Regina et Maguy panthera de Tony Dee Bokito.

En 1970, il quitte la Belgique pour Kinshasa, cette fois non pas pour les vacances mais pour travailler à l’ ORND jusqu'en 1974, avec dans ses bagages des chansons déjà répétées avec Los Nickelos ; YUNA , MATI MOTINDO , LEONIE ET EVELYNE FEE qu’il enregistre avec l’aide de Ilo Pablo de Zaïko (drums), Mujos de Stukas (accompagnement et mi-solo), Justin Nzeza (solo).En cette même année, Il fonde l’orchestre Tabou National avec jacques Lutumba et prennent à leur côté Kisangani Esperant, Polidor Zangilu (Beniko Popolipo), Djodjo Ikomo , Flavier Makabi, Paki et Eugène Lutula .Il amène avec lui Bimi Ombale, drummer de Zaïko pour faire de lui chanteur dans le nouveau groupe qu’ils viennent de créer; Tabou National.

En 1972, il est relégué à Mbandaka par les autorités pour le punir de son engagement à la musique. Il fait alors appel à son ami Zizi pour le remplacer dans Tabou National. En 1975, il revient à Kinshasa et ,est alors engagé à la SOZACOM. De 1978 à 1983, il est muté à Bruxelles. De retour à Bruxelles, il rencontre Al Nzimi et enregistre avec lui les chansons Légionnaire et Eminence (Remix). C’est après ces titres qu’il se retire de la scène musicale pour se consacrer à son travail à la SOZACOM-BRUXELLES jusqu’à 1999, l’année de son remerciement par les autorités de la SOZACOM. Depuis cette lors, il vit paisiblement à Bruxelles sa retraite, ce qui lui donne de nouveau le temps de se consacrer à sa passion qu’est la musique.

Il a aujourd’hui à son actif plus de 50 compositions qui n’attendent que producteur dont deux (EKA LOWISA et JUVENTUS) qu'il vient d'enregister sur demande de Jossart Nyoka Longo pour le compte du nouvel album Conjoint Zaïko Langa Langa Tony Dee Bokito intitulé RENCONTRE qui sera bientôt sur le marché.





Discographie
-YUNA
-EMINENCE
-MIRNA
-MATI MOTINDO
-LÉGIONNAIRE
-GINA
-MAGUY PANTHERA
-ALDORISSI YA DONNÉE
-LÉONIE
-EVELYNE FÉE
-PRINCESSIA NONO
-ELLE ÉTAIT JOLIE MUASI NA YO
-ETUMBU YA BOLINGO
-DIS VENICA
-NAYOKI YO NA SANGO M.H
-MALOBA MIBALE
-OYEME AFRO NEGRO
-NAKOYEKOLA NA KOKANISA
-SALVE REGINA
-EKA LOWISA
-JUVENTUS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article