Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par SIMBA NDAYE

UNE DECENNIE DE MBOKAMOSIKA (Simba Ndaye)

L’année 2017 tire à sa fin. Avec son cortège de bonnes ou moins bonnes nouvelles. Parmi les premières, je voudrais retenir les dix ans de notre site. Cet anniversaire n’a pas été de tout repos pour notre cher Messager, confronté à des problèmes récurrents de management. Et pourtant, Mbokamosika n’a pas dérogé à sa mission de sauvegarde et d’entretien de notre patrimoine culturel, de notre mémoire commune. La musique congolaise (et africaine) y a toujours droit de cité. C’est ainsi que, dès le mois de juin, j’ai promis de publier jusqu’à la fin de cette année et pour le plaisir des Mbokatiers, des raretés gracieusement offertes par notre ami commun. Deux séries de 10 titres chacune ont déjà été diffusées. D’ici au 31 décembre, nous aurons sans doute encore de belles surprises.

Aujourd’hui, voici :

1.    ‘’Wagadu Du’’. Un titre fétiche d’Easy Dancing, un groupe sierra-léonais qui a fait danser les ‘’ambiançeurs’’ dans toute l’Afrique au début des années ‘80.

 

2.    ‘’Amour propre’’, une œuvre de Céli Bitshou. Francis Bitshoumanu est probablement né au Tchad. Passé par les Bantous de la Capitale, Céli Bitshou a beaucoup composé en sango, langue nationale de la République centrafricaine. Ce fut un redoutable bassiste qui allait révolutionner le jeu sur cet instrument, notamment dans l’Ok Jazz et le Vévé de Kiamuangana Mateta. Dans cette chanson, on reconnait notamment l’inimitable voix de Djo Mpoy. Féérique !

 

 

3.    ‘’Sekele’du maestro Empopo Loway. De toute évidence, cette chanson est une authentique rareté. En effet, elle a été pressée uniquement sur 45 tours, en nombre très limité. Empopo Deyess, Youlou Mabiala ainsi que le grand maître Luambo Luanzo Makiadi  y sont en très grande forme. Sekele est le prototype même du style ‘’Odemba’’ dont l’Ok Jazz a longtemps constitué la figure de proue. Ce titre est sorti en 1977, au lendemain de l’historique double album ‘’20e anniversaire’’. Le cachet rythmique est identique.

Dans la chanson ''Sekele'', je n'ai pas jugé utile de citer tous les musiciens. Les puristes auront reconnu Camille Lola Djangi alias Chécain faisant duo avec Youlou. Ya Makosso et Mantuika assurent quant à eux l'accompagnement et le mi-solo. En effet, le grand Luambo avait réussi le pari de doubler tous les postes, de sorte que chaque musicien était interchangeable. Vieux Simarro Massiya, Vieux Nendule Papa Noël ainsi que Jerry Dialungana constituaient l'incroyable réservoir des guitaristes. Quelle époque!

 

 

4.    ‘’Na somba bolingo’’ de Maxime Soki Vangu et le Bella-Bella. Envoûtante chanson de l’aîné des frères Soki. Avec son jeune frère, Prince Emile Soki Dianzenza et Tedia Wunumbakidi au micro, ce trio était irrésistible. Chacun d’entre nous a le droit d’avoir une préférence. Personnellement, j’ai toujours eu un gros faible pour ce Bella-Bella là. Et lorsque je réalise que tous les trois ont prématurément quitté ce monde, je ne peux m’empêcher d’éprouver une grande tristesse en écoutant cette chanson. Un émerveillement !

Maxime Soki Vangu, tenant le micro, en arrière plan: Muteba Célio alias amoureux Célio au saxo

Toutes ces chansons, souvent inédites et donc rares, sortent de la discothèque privée de notre ami. Ainsi, nous aborderons le tournant de l’année et la période des fêtes en sifflotant ces mélodies sorties de notre passé.

SIMBA NDAYE

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

messager 21/12/2017 17:40

Je ne sais comment réitérer mes remerciements à l'ami commun grâce à qui mbokamosika a la chance de diffuser de raretés introuvables sur les marchés du disque.

Messager

Simba Ndaye 21/12/2017 16:56

Dans la chanson ''Sekele'', je n'ai pas jugé utile de citer tous les musiciens. Les puristes auront reconnu Camille Lola Djangi alias Chécain faisant duo avec Youlou. Ya Makosso et Mantuika assurent quant à eux l'accompagnement et le mi-solo. En effet, le grand Luambo avait réussi le pari de doubler tous les postes, de sorte que chaque musicien était interchangeable. Vieux Simarro Massiya, Vieux Nendule Papa Noël ainsi que Jerry Dialungana constituaient l'incroyable réservoir des guitaristes. Quelle époque!