Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

TRADUCTION DE LA CHANSON « ELOUZAM », D'EVOLOKO LAYNGOY ET LE ZAÏKO LANGA-LANGA.

 

 

 

« Elouzam », du chanteur vedette de Zaïko Langa-Langa, Evoloko, fait partie des chansons mythiques du début des années ’70. « Elouzam », est une des chansons qui avaient envoûté les mélomanes congolais et Africains. Une chanson dans laquelle le rythme rivalise avec la consistance textuelle.

Il serait injuste de traduire deux ou trois chansons de Zaïko sans évoquer Elouzam. C’est pourquoi nous avons eu le devoir de la programmer aujourd’hui pour rendre hommage à son créateur : Anto Evoloko Layngoy et surtout, pour nous souvenir des meilleurs moments de notre existence.

 

Messager.

 

 

 

ELOUZAM, PAR EVOLOKO LAYNGOY ET L’ORCHESTRE ZAÏKO LANGA-LANGA

 

Balandaki, balandaki tembe

Ceux qui avaient douté

Lelo basuki wapi oh Gloria eh

Où en sont-ils aujourd’hui Gloria?.

Bilanda landa otikaka ah mama nakobondela

Maman je te supplie de cesser le suivisme.

Naboya mbondi eh naboya kobondela

Je déteste les caprices, je déteste les supplications.

Kasi epai na yo Elouza nasuki

Mais toi tu m’as conquis

Gloria, Gloria biseka seka na yo Kinshasa mobimba bayeba

Gloria, Gloria, tout Kinshasa reconnaît ton sourire permanent.

Ndenge nini bapesa yo te mbote ?

Comment se priveraient-ils de te saluer ?

Ndenge nini babenga yo te Gloria ?

Comment ne te salueraient-ils pas Gloria ?

Mbote, mbote ekoluka se matata

Mais les salutations provoquent toujours des convoitises.

Mbote , mbote ekoluka se bualé

Les salutations entraînent toujours des sottises.

Sima maloba etanga lokola mbula oh iya

Ensuite les paroles pleuvent comme la pluie.

 

REFRAIN

 

Elouza, Elouza nga nalingaki bakosi nga

Elouza, Elouza, je t’ai aimée, mais ils m’ont trompé.

Balobi kutu  nga na yo tokabuana

Ils ont voulu que nous nous séparions.

Oyo soni, oyo soni,

Quelle honte ! quelle honte !

Elie oye Elie oye

Elie oye, Elie oye.

Nakolanda yo bipai binso okokende

Je te suivrai partout où tu iras.

Ata bakani nga na kotika te

Malgré les menaces, je ne céderai point.

Nasi nandima ye makala po na yo ye ye

J’ai déjà accepté la prison pour toi.

Nagangi oye Elie oye Elie oye

Je crie oye, Elie oye.

Bakoyoka na ndako bakotuna tuna

Ils viennent enquêter à la maison.

Bakoyeba te Elie obala 

Ils oublient que tu es mariée (2X)

.

LA CHANSON ELOUZAM FIT LA CONSÉCRATION DE LA DANSE « CAVACHA », COMME EN ATTESTE CE DESSIN DE PRESSE DE LA REVUE JEUNES POUR JEUNES RÉALISÉ EN 1973.

.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lionel Eimé 14/12/2017 19:24

Cher messager,

je tiens à vous félicitez pour avoir traduit le contenu de cette célèbre qu'est " ELUZAM " du compositeur EVOLOKO ANTHO LAY NGOLA dit Le COMMANDANT JOCKER & L'Orchestre Zaiko langa Langa 1973 avec la danse mythique " CAVACHA ". Quelle simplicité, et quelle plume. Je me rends compte à quel point EVOLOKO est un compositeur de taille, et un animateur complet à l'instar de James Brown. Je souhaiterai que l'on traduise si possible les chansons suivantes de Zaiko Langa Langa : " CHOUCHOUNA " de la plume de Shungu Jules Presley, " MBEYA MBEYA " de la plume de EVOLOKO ANTHO, et " LIWA YA SOMO " de la plume de SHUNGU JULES PRESLEY.
Toutes mes félicitations à Mbokamosika pour ce travail minutieux.

Messager 16/12/2017 14:20

Merci Lionel

Messager