Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par PEDRO

Traduction de « Mayeya », de Tabu Ley et l’Afrisa, par Pedro

 

 

Image extraite de "Les coulisses de la musique congolaise", de Faugus Izeidi

 

MAYEYA, PAR TABU LEY ROCHEREAU ET L’AFRISA

 

Osiliki chérie Mansa

Tu es fâchée, chérie Mansa

Olobi nazonga kolala epayi nawuti

Tu m’as dit de rentrer et dormir là d’où je venais

Nabimaki lobi na butu

Je suis sorti hier soir

Kino na tongo nazalaki ngai na baninga

Jusqu’au matin j’étais avec des amis

Chérie okangeli ngai elongi se pamba

Chérie, tu serres le front contre moi sans raison valide

Avenir na yo na bana nakoluka

C’est ton avenir et celui des enfants que j’essaie d’assurer

 

Likambo bino basi bobungaka

Ce dont vous les femmes ne vous rendez pas compte

Mobali azali lokola avion ya Air Zaïre

C’est qu’un homme est comme un avion d’Air Zaïre

Ata akeyi akeyi wapi e

Il peut errer partout

Suka na ye se kozonga na libanda ya Ndjili e

Mais il finit toujours par revenir à l’Aéroport de Ndjili

Mobali azalaka tango mosusu affairé

L’homme est parfois surchargé de travail

Basouci ekotindaka ye abima

L’angoisse le contraint à sortir pour se défouler

 

Quatre heures du matin

Cinq heures du matin

Nazalaki se na nzel’a mosala

Je n’étais que sur la route du boulot

 

Quatre heures du matin

Cinq heures du matin

Nazalaki se na nzel’a mosala

 

Mayeya ooo Mayeya

Mayeya bandeko Mayeya

Mayeya ooo Mayeya

Mayeya bandeko Mayeya

Mayeya ooo Mayeya

Mayeya bandeko Mayeya

Mayeya ooo Mayeya

Mayeya bandeko Mayeya

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel Malonga 14/06/2018 19:17

MAYEYA est une chanson de MICHELINO MAVATIKU et non de Tabu Ley.

messager 24/10/2017 21:27

Mes chers amis,

Depuis ce matin, j’ai vu la question pertinente de Blondé, mais j’attendais la réaction de l’auteur de l’article, Pedro en l’occurrence, avant de réagir.
En ce qui me concerne, même si je ne connais pas personnellement Mayeya, je pense que c’est un nom propre. Mais lorsque Tabu Ley dit « Bandeko Mayeya », il ne fait que s’exclamer en ces termes : Ah mes frères Mayeya ! Il pouvait s’exclamer Mon Dieu Mayeya ! Comme nous l’avons déjà souligné, la musique congolaise est pleine d’exclamations. Nzambe eh ! Mama eh ! Bandeko eh ! Mungu eh ! Ba mpangi ya Vincent ! Makambo eh ! Maneno eh ! etc, ect.
J’attends la réaction des autres à cet égard, et particulièrement celle de Pedro sur cet aspect, linguistiquement parlant.

Messager

Pedro 24/10/2017 20:42

Cher Blondé,
Je me suis aussi demandé si je devais traduire ce vers-là. Le mot « bandeko » est un de ces vocatifs qui reviennent dans les chansons et qui ne signifient pas ce que le mot signifie (membres de famille, parents, cousins, mais aussi amis). Mayeya doit être un nom propre, peut-être la même personne que l’auteur interpelle comme « chérie Mansa » au début de la chanson. Mais, on ne sait jamais. Tu te rappelles sans doute comment ma spéculation sur Tira-barriga dans la chanson « Padrinho » a tapé à côté. Je suis sûr qu’il y a des gens quelque part qui sauront si Mayeya est effectivement un nom propre.

Blondé 24/10/2017 13:27

Avec ces nouvelles parutions je me réjouis à l'idée que les soucis de l'ordi de Messager ont été résolus.Félicitation donc à lui et à tous ceux qui ont œuvré à cette réparation.
Merci aussi à Pedro pour la traduction de mayeya. Seulement, je ne sais pas si MAYEYA est un nom propre. Sa traduction n'apparaît et surtout celle de la dernière phrase MAYEYA BANDEKO MAYEYA.