Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pedro

TRADUCTION DE « MOKILI  YA NZAMBE », DE NICO ET L’AFRICAN FIESTA SUKISA, PAR PEDRO

MOKILI  YA NZAMBE- CE MONDE DE DIEU

 

 

Mokili oyo ya Nzambe*

Ce monde de Dieu !

Mokili ya Nzambe tango nyonso

En tout temps dans ce monde de Dieu

Pasi ya mokili esilaka te

On n’en vient jamais à bout des peines

Awa na nse tozali na mpasi

Ici-bas, nous avons vraiment du mal

 

Na mokili oyo ya Nzambe

Dans ce monde de Dieu

Olata malamu balobi yo moyibi

Si vous portez de beaux habits, on vous traite de voleur

Ozala patron balobi yo oyibaka

Si vous êtes patron, « vous détournez sans doute des fonds »

Tosala boni etumbu ya mokili

Que faire? C’est la malédiction du monde

 

Mokili oyo ya Nzambe

Ce monde de Dieu !

Okabela bato bakomona yo mabe

Si vous donnez aux gens, on y voit du mal

Opimela bato bakomona yo mabe

Si vous ne donnez rien à personne, on y voit du mal

Tosala boni etumbu ya mokili

Que faire? C’est la malédiction du monde

 

Na mokili oyo ya Nzambe

Dans ce monde de Dieu

Ozala na mbongo kaka motungisi i

Si vous avez de l’argent, on ne fait que vous embêter

Ozanga mbongo nde baseki yo

Si vous n’avez pas d’argent, on se moque de vous

Tosala boni nse oyo ya makambo

Que faire? C’est une terre pleine de contradictions

 

Na mokili oyo ya Nzambe

Dans ce monde de Dieu

Moto nyonso alingi nde azala patron

Toute personne ne veut qu’être patron

Moto na moto na chance na ye

Tout un chacun a son propre destin

Tosala boni toyaki mboka etumba

Que faire? Nous sommes venus dans un lieu de luttes

 

(Reprise des deux dernières strophes)

(Reprise de la dernière strophe)

 

*Le premier vers « Mokili oyo ya Nzambe » peut aussi être traduit par une phrase complète : Ce monde est à Dieu / Ce monde est de Dieu / Ce monde appartient à Dieu. Mais, compte tenu de l’esprit de la chanson, je ne crois pas que l’auteur ait voulu attribuer à Dieu les contradictions qu’il souligne. Voilà pourquoi j’ai évité de considérer cette ligne de pensée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 05/09/2017 19:40

Quand je vois la pochette du LP de l’African Fiesta Sukisa qui illustre cet article, j’ai envie de présenter une spéculation qui m’est déjà venue en tête il y a longtemps et que je n’ai pas eu le courage d’extérioriser. Vous voyez bien que la pochette ne dit pas « African Fiesta Sukisa », mais « African Fiesta » tout court. Cela pourrait signifier que la scission de l’African Fiesta en deux n’était pas une véritable mitose, mais une sortie des éléments de l’African Fiesta National, et que l’African Fiesta Sukisa était une sorte de maison-mère. J’ai pensé à ceci d’abord par le nombre de fois que le cri Fiesta Oyé est lancé dans les chansons d’African Fiesta Sukisa. Il est vrai que dans la chanson Bougie ya Motema, il y a le cri de Sukisa, et dans Kiri-kiri Mabima na Sika on parle de la musique de Fiesta Sukisa.

Blondé 05/09/2017 17:48

Monsieur Pedro,
je ne cesserai de vous dire à vous et aux autres Messager, Malonga Samuel, merci, mil fois merci. Souvent, quand je réécoute les chansons que vous traduisez, je me demande comment vous vous y prenez. Parce que distinguer les syllabes mêmes est une gageure. Alors Félicitation et bravo!

nyanguila 05/09/2017 02:50

Chers Pedro,Messager et Samuel Malonga,bonjour et,toutes fois,mes remerciements pour l'intense tâche de traduction de chansons,en français,que vous portez à toute volonté! Cette chanson semble être,selon ce qu'on m'avait prévenu,une critique de Nico en direction de Chantal qui voulait aussi être patron,donc à son propre compte,parce qu'il considérait que,en African fiesta Sukisa,'il n'était pas rémunéré à sa juste contribution,dans cet orchestre,qui,pourtant au vu de son succès et ses voyages,paraissait très prospère! Pour tout ce que vous faites,en toute humilité,l'histoire fera que ceux qui vous liront vous seront très reconnaissants pour votre apport culturel,bien à vous.

Messager 06/09/2017 06:22

Cher Nyanguila,
J'ai fini par comprendre la situation de Soki Dianzenza après avoir été parent moi-même. Les relations entre les enfants ne sont pas du tout aisées. Chaque enfant voit d'abord ses intérêts

Messager

nyanguila 06/09/2017 03:51

Cher Messager,bonjour et merci pour cette observation,il pouvait y avoir quelques aspects similaires dans la situation de ces deux jeunes musiciens,mais la grande différence est le fait qu'Emile Soki chantait et travaillait à côté de son grand frère,Maxime,auprès duquel il n'avait pas beaucoup à craindre pour son avenir et leur grande soeur avait témoigné du fait que leurs parents avaient confié à Maxime de veiller aux bons soins de la croissance vers la maturité d'Emile d'autant plus que ce petit avait certaines crises passagères de comportement,en plus de l'encadrement de leur grande soeur. Mais,comme vous le savez bien,dans une famille il peut y avoir des vicissitudes entre l'aîné et son cadet pour une prise d'intérêt ou d'avantage au profit de l'un ou l'autre mais dans ce cas,comme on dit,on sait où laver le linge sale.Enfin,pour Chantal,être issu du latin-grec et philo à la voix de la tendresse,depuis leur retour de tournée d'Afrique de l'ouest,d'où, selon certains journaux,le feu Houphouët Boigny les avait honorés,il lui fallait prendre un nouvel envol.J'aurais souhaité que vous croisiez Chantal pour constater qu'il avait une allure d'intellectuel. En attente,bien à vous.

Messager 05/09/2017 12:38

Cher Nyanguila,
Dans ce cas, nous pouvons déduire que el cas de Chantal est similaire à celui du tout petit Emile Soki.

Messager

Pedro 04/09/2017 19:23

Vers la minute 2' 50", si vous faites attention, vous entendrez quelqu'un souffler que c'est le moment de lancer encore le cri Fiesta Oyé. Cela pourrait signifier à quel point les paroles dans les chansons ne se lançaient pas à tort et à travers; qu'elles étaient régulées.