Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ignace Mukendi

Dr NICO KASANDA, 32 ANS APRES SA DISPARITION.

 

Le talentueux guitariste soliste Dr NICO qui nous a quittés il y a 32 ans nous a laissé un grand héritage culturel dans le domaine de la musique congolaise moderne.

 

Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites à son sujet pour lui rendre hommage.

 

Il a accompagné et composé de la musique de grand chanteurs auteurs congolais notamment Joseph KABASELE, LANDU Rossigol, ESSOUS Jean Serge, Vicky LONGOMBA, Tabu Ley ROCHEREAU, MULAMBA Joseh MUJOS, Kwamy  Jean MUNSI, pour ne citer que ceux-là. 

Il a également formé des artistes musiciens suivants : Chantal  KAZADI, Kutu SANGANA, KIAMBUKUTA Josky,  Lessa LASSAN  etc.

 

Il est de notre devoir pour avoir été à ses côtés d'apporter  notre témoignage, chaque fois que nous avons l'occasion et nous le faisons volontiers.

 

Nous publierons quelques unes  de ses oeuvres dans une compilation  illustrée d'ici la fin de l'année avec les musiciens cités ci- haut.

 

Et pour tout contact : COMITE DE GESTION DES OEUVRES DE DR NICO 

                                            à l'attention Ignace MUKENDI

                                     adresse é-mail mukendi59@hotmail.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emile de Kinshasa 23/09/2017 15:54

1985, comme si c'était hier; et dire combien d'autres sont ils partis depuis lors? une véritable saignée pour notre culture. C'est le lieu de s'inquieter sur la rélève dans notre musique surtout en ce qui concerne les instrumentistes (Les musiciens dans le vrai sens du terme); je profite pour poser la question à tous les mbokatiers s'ils peuvent citer un jeune virtuose de la guitare ou autre instrument qui aurait émergé et confimé sur la scéne Congolaise depuis cinq ans? je n'en trouve presque pas, Olivier Tshimanga est l'exception qui confirme la tendance que notre musique court à sa perte. Pourquoi? eh bien, parce que la plupart de jeunes artistes voire les leaders confirmés de notre musique ont négligé les deux concepts qui lui ont permis son succès et sa réussite: La notion du groupe (Orchestre) et l'esprit d'équipe (la solidarité, la passion) qui lui est associé. Mettez de coté les groupes comme Ok Jazz, African Jazz, Zaiko, Viva la musica, Stukas, Wenge Musica et essayez d'entrevoir indivuellement la carrière de Luambo, Rochereau, Nyoka Longo, Manuaku, Emeneya, Lita Bembo, JB Mpiana, Werrason et bien d'autres. Je ne pense pas que la trajectoire aurait été la meme Voilà un sujet de débat que je propose à Mbokamosika. Bon Week-end mes compatriotes !

Petit Bizet 01/10/2017 15:46

Bonjour Grand Frère, il y a le Flamme Kapaya qui, aujourd'hui, peut-être considéré comme un 'guitar hero' Congolais au sens noble du terme. Quand bien même il lui manque un répertoire typique Rumba Congolaise. Cependant, je rejoins votre inquiétude de voire notre musique mutée comme elle le fait jusqu'alors dans de la variété internationale, faute de grands orchestre(s) et/ou musicien(s).

Claude Kangudie 22/09/2017 10:49

Bonjour mon frère JPK...nous avons déjà publié sur Mbokamosika quelques articles qui permettent de répondre à cette question...notammant http://www.mbokamosika.com/article-27e-anniversaire-du-deces-du-dr-nico-kasanda-110390154.html. Voir aussi les réponses de notre frère Emmanuel Kandolo du 3/02/2013 et du 21/11/2012...RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang...

Claude Kangudie

jpk 22/09/2017 01:47

Talentieux guitariste oui et grand compositeur de musiques sur lesquels les chanteurs que vous avez cités ont exprimé leur voix J'ai eu le bonheur de rencontrer la fille aînée de DR NICO à Bruxelles lors d'une soirée consacrée à son père .Cette soirée d'hommage avait été animé par de très bons musiciens congolais basé en Belgique dont Malage? Petit Poisson, Nkoyi,et Kilosho Ces musiciens ont le génie de savoir restituer la variété congolaise avec brio.Ma question est celle de savoir ce qui a compromis la carrière de Nico et de son frère au point de sombrer dans l' anonymat à la fin de leur vie