Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

TRADUCTION DE « NA CONGO, NAZALI RÉFUGIÉ TE »,  DE L’OK-JAZZ, PAR  MESSAGER

 Na Congo, nazali réfugié te », par Franco et l’OK-Jazz

Contexte historique.

 

Cette chanson a été réalisée par Franco en 1962 ou ‘63, une période caractérisée par les sécessions Katangaises et du Sud-Kasaï. Suite à ces sécessions, de nombreux non-originaires du Katanga  avaient été chassés de cette province, devenant ainsi des « réfugiés » dans leur propre pays. Ils furent acheminés à bord des avions de l’ONU dans leurs provinces d’origine, et à Kinshasa.

Pour stigmatiser des railleries à l’égard de ces malheureux congolais obligés par les  circonstances de l’époque à quitter leurs lieux de résidence, Franco avait composé cette chanson afin de conscientiser ses compatriotes.

 

Messager

 

Lobi kuna yobengaki ngai

Ofingaki ngai

Olobi na ngai eh

Ngai réfugié, nayokakii

 

Lakisa ngai nzoto ya réfugié

Mpo nasomba Astral

Bongo  napakola

Nalongwa réfugié

Oh oh mwana oyo mawa !  2X

 

SOLO

 

Lobi kuna yobengaki ngai

Ofingaki ngai

Olobi na ngai

Ngai Réfugié

Nayokaki

 

Lakisa ngai nzoto ya réfugié

Bongo napakola

Nalongwa réfugié

Oh oh mwana oyo mawa

 

REFRAIN

 

Yokofinga ngai réfugié

Talaka nzoto  ya ngai na yo ekokani

 

Ozali na Congo ngai na Congo

Eloko nini okofinga ngai réfugié   2X

 

Yeye  yeye  yeyeye

Yeye  yeye  yeyeye

Yeye  yeye  yeyeye

Yeye  yeye   yeyeye

 

Yokofinga ngai réfugié

Talaka nzoto ya ngai na yo ekokani

 

Ozali na Congo ngai na Congo

Eloko nini okofinga ngai réfugié  2X

Traduction de « Na Congo, nazali réfugié te » « Au Congo, je ne suis pas réfugié », , de Franco et l’OK-Jazz

Par Messager

 

Avant-hier, vous m’avez qualifié

Vous m’avez insulté

Vous m’avez invectivé

Que j’étais réfugié

J’ai entendu

 

Montrez-moi la peau du réfugié

Afin  que j'achete Astral

Pour me savonner et me métamorphoser

Oh, mon pauvre compatriote  2X

 

SOLO

 

Avant-hier, vous m’avez qualifié

Vous m’avez insulté

Vous m’avez invectivé

Que j’étais réfugié

J’ai entendu

 

Montrez-moi la peau du réfugié

Afin que j'achete Astral

Pour me savonner et me métamorphoser

Oh,mon pauvre compatriote.

 

REFRAIN

 

Vous m’insultez réfugié

Sachez que mon teint et le vôtre sont identiques

Vous vivez au Congo, moi au Congo

Pourquoi m’insultez-vous réfugié ?

 

Animation :

Yeye yeye Yeyeye

Yeye Yeye Yeyeye

Yeye Yeye Yeyeye

Yeye Yeye Yeyeye

 

Vous m’insultez réfugié

Sachez que mon teint  et le vôtre sont identiques

Vous vivez au Congo, moi au Congo

Pourquoi m’insultez-vous réfugié ? 2X

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simba Ndaye 08/08/2017 18:33

Excellente traduction Messager, parfaitement replacée dans le contexte du moment. Aujourd'hui, selon les terminologies des Nations-Unies, on parlerait plutôt de ''déplacés internes''. Il n'empêche! A l'époque, ce fut un véritable drame pour des centaines de milliers de congolais obligés de quitter ''leur sol''. Par ailleurs, ce concept de ''réfugié'' fut, à tort ou à raison, longtemps associé à celui de ''mopaya'', ''l'étranger, au sens propre du terme. J'écoutais d'ailleurs ce weekend une autre très belle chanson de l'OK Jazz, ''Ko zala mopaya mabe'', une composition de Issac Muzekiwa qui était effectivement un authentique mopaya, Rhodésien de naissance. Enfin, le fameux Astral était ce savon éclaircissant tant prisé par la gent féminine comme masculine. L'humour de Franco est ici cinglant: le réfugié doit-il changer de peau..? Merci Messager pour ce moment de bonheur.