Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par PEDRO

Traduction de "Course au pouvoir", de Franco, par Pedro

 

1             Oyembi-yembi ngai mon frère

               Wana nde ejali lisano ngoya

               Oyembeli nga bavie privée

               Wana nde motema lokoso

5             Lelo na bavie privée

               Lobi ekokoma na bafamille

               Lobi najalaki mon frère

               Lelo nakomi opposition

               Okomi nde yembele yembele

10           Lokola mwan’etike bandeko

               Nyons’oy’okoyembela nga

               Ejali kaka course au pouvoir

               Olobi nga nanyati liyanzi

               Y’onyati tonga mon frère

 

(reprise des vers 1 à 14)

 

15           Olingaka nazwaka te o

                Po toyebana bomwana

                Olingaka batangaka te

                Kombo na ngai na miso na yo

                Olingaka kosala semblant

20           Na bolamu ngai nasala yo

                Olingaka koyokaka te o

                O Franco asali likambo boye

                Olingaka tosala concurrence

                Bamoyen ekozangaka yo

25            Obomi miziki ya bato

                 Na lokoso na yo ya camion

 

                 Olingaka bakumisa nga te

                 Na miso na yo motema pasi o

                 Olingaka tokutanaka te

30            Motema na yo ekopasukaka

                Osekisaka ngai mon frère

                 Nalikolo ya mbebo

                 Olingaka kosekana te*

                 Na miso na nga oyokaka soni

35            Olingaka na motema na yo

                  Kombo ya Franco elimwa

                 Nzambe asala Yuda malamu e

                 Yuda abalukela ye na sima

                 Nzambe asala Yuda malamu e

40            Yuda abalukela ye na sima

 

 

Traduction de "Course au pouvoir"

 

1             Tu as chanté assez sur moi, mon frère

                Et tout cela n’est qu’amusement

               Tu as chanté sur ma vie privée

               Voilà un indice de ta cupidité

5             Aujourd’hui c’est sur la vie privée

               Demain tu passeras aux affaires familiales

               Hier j’étais « mon frère »

               Aujourd’hui je suis passé dans l’opposition

               Tu as perdu tout ton enthousiasme

10           Comme un orphelin

               Tout ce que tu chantes au sujet de moi

               N’est que de la course au pouvoir

               Tu dis que j’ai marché sur un aoûtat

               Toi, tu viens de marcher sur une aiguille à coudre, mon frère

 

(reprise des vers 1 à 14)

 

15           Tu n’aimes pas que je réussisse

                Parce que nous sommes des potes depuis l’enfance

                Tu ne supportes pas qu’on cite

                 Mon nom en ta présence

                Tu aimes faire semblant

20           Que je ne t’ai jamais fait du bien

                Tu ne supportes pas qu’on dise

                Que Franco a fait ceci ou cela

                Tu souhaites que toi et moi soyons des concurrents

                 Mais tu n’as pas de moyens pour cela

25           Tu as gâché la musique d’autrui

                A cause de ton désir avide d’avoir un camion

 

                Tu n’aimes pas qu’on dise des louanges sur moi

                 En ta présence, car ça te fait mal au cœur

                 Tu évites qu’on se rencontre sur le chemin

30            C’est comme une déchirure à ton cœur

                 Le sourire sur tes lèvres à mon égard, mon frère

                 N’est que de l’hypocrisie

                Tu n’aimes pas t’amuser*

                 En ma présence, ça te fait honte

35           Au fond de ton cœur, tu souhaites

                Que le nom de Franco disparaisse dans les oubliettes

                Dieu a fait du bien à Judas

                Voilà que plus tard Judas s’est retourné contre lui

                Dieu a fait du bien à Judas

40           Plus tard Judas s’est retourné contre lui

 

*Je ne suis pas sûr si le verbe « kosekana », dans ce contexte, signifie s’amuser. Le verbe « s’amuser » serait « kosakana ». Néanmoins, ce n’est pas impossible. Ça me rappelle un épisode où, pendant les grandes vacances de 1974, un jeune lieutenant à Matete nous interpelle, mon ami António et moi, parce qu’il nous entend parler français à une époque où la francophonie ne s’était pas encore installée comme c’est le cas aujourd’hui. Le jeune lieutenant faisait des études par correspondance et voulut causer avec nous. Pendant qu’on causait, les gens ne passaient plus tout près. Et l’officier a commenté en ces termes : « Nzambi ! Oyo wana bajali kokanisa bino bokangemi » (Par Dieu ! Ceux-là croient que vous êtes arrêtés ». Dans notre lingala, on dirait : « Bino bokangami ». A partir de ce jour-là, mon ami et moi disions toujours que le « e » (bokangemi) au lieu du « a » (bokangami), c’était le subjonctif militaire.

Commenter cet article

Ngimbi Kalumvueziko 22/08/2017 14:43

Cette chanson fut la replique de Franco Luambo a la chanson Faux Millionaire de Kwamy Munsi qui venait de quitter l'OK Jazz pour l'African Fiesta. Franco est revenu apres avec une satire d'une violente extreme dans Chicotte. Ce fut le temps fort du phenomene dit "mbokela", la guerre entre musiciens par chansons interposes, aujourd'hui connu sous le nom de "polemique".

Caman S. 25/08/2017 16:58

En traduisant Course au pouvoir de Franco et l'OK Jazz, Mbokamosika a contribué non seulement à "prononcer un verdict" mais également à rendre cette chanson inusable.