Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Maloba

Traduction de « Connaissance, koyebana » de Rochereau, par Samuel Malonga

 

Connaissance koyebana (Connaissance, c’est se connaître) Rochereau et l’African Fiesta National, le Peuple.

 

Intermède

Annie yela nga ya yo motema e e

Annie apporte-moi ton coeur

Annie nati motema po okoma wa e

Annie je crois que tu deviendras ma…

Ngai nalembi nakotuna yo o

J’en ai assez de demander de tes nouvelles

 

Bayebisaki ngai po te nabengisa yo Annie kuna na Renkin

Annie, on m’avait dit de t’inviter à Renkin

Nabengisi yo mpo te namonisa yo Annie e ndenge nazoki

Je t’ai fait venir pour te dire combien je suis touché

Lelo natali na sima mama bamposo na mposo okomonana te

Voilà des semaines que tu ne te fais pas voir ma chère

Nakoluka ba nzela nionso mais nakokite kosilisa mabanzo

Je fais de mon mieux mais je n’arrive pas à t’oublier

Yaka e po nalinga yo Annie e nasilisa mabanzo

Viens Annie car je t’aime, j’aimerais oublier mes soucis 

Ya koloba loba ekoki te yaka e tosala connaissance

Il n’y a pas de quoi discourir, viens afin qu’on se fasse connaissance

 

 

Paroles

Connaissance koyebana

Connaissance, c’est se connaître

Et alors

 

 

Bayebisaki ngai po te nabengisa  yo Annie kuna na Renkin

On m’avait dit de t’inviter Annie à Renkin

Nabengisi yo po te namonisa yo Annie e ndenge nazoki

Je t’ai fait venir pour te dire combien je suis touché

Lelo natali na sima mama baposo na poso okomonana te

Voilà des semaines que tu ne te montres pas

Nakoluka ba moyen nionso mais nakokite kosilisa mabanzo

Je fais de mon mieux mais je n’arrive pas à t’oublier

Yaka e po nalinga yo Annie e nasilisa mabanzo

Viens parce que je t’aime Annie, que je cesse de penser à toi

Ya koloba loba ekoki te yaka e tosala connaissance

Il n’y a pas de quoi discourir, viens afin qu’on se fasse connaissance

 

 

Refrain

 

Naloba nini ? Ngai moko nabengisaki yo mpo te tokutana

Que dois-je dire ? Je t’ai fait moi-même venir pour qu’on se rencontre

Mongongo ya Tabu ozali koyoka butu na moyi ekoki na koconsolé yo o

La voix de Tabu que tu entends jour et nuit suffit pour te consoler

Maloba ya Tabu ozali koyoka na ba radio ezali kobangisa a a a

Les paroles de Tabu que tu entends à la radio font peur

Nayembi na nzembo pe nayembi na bapapier po te tolingana

J’ai chanté en musique et dans les papiers pour qu’on s’aime

Annie, Annie, Annie yeba kombo na ngai Pascal Tabu Rochereau

Annie, Annie, Annie retiens mon nom Pascal Tabu Rochereau

Lokol’oye pesa loboko o mwana mama mpo te toyebana

Donne-moi ta main comme tu es venue ma chère pour qu’on se connaisse

 

 

Naloba nini ? Ngai moko nabengisaki yo po te tokutana

Que dois-je dire ? Je t’ai fais moi-même venir pour qu’on se rencontre

Mongongo ya Tabu ozali koyoka butu na moyi ekoki na koconsolé yo o

La voix de Tabu que tu entends jour et nuit suffit pour te consoler

Maloba ya Tabu ozali koyoka na ba radio ezali kobangisa a a a

Les paroles de Tabu que tu entends à la radio font peur

Nayembi na nzembo pe nayembi na bapapier po te tolingana

J’ai chanté en musique et dans les papiers pour qu’on s’aime

Annie, Annie, Annie yeba kombo na ngai Pascal Tabu Rochereau

Annie, Annie, Annie retiens mon nom Pascal Tabu Rochereau

Lokol’oye pesa loboko o mwana mama mpo te toyebana

Donne-moi la main comme tu es venue ma chère pour qu’on se connaisse

 

Commenter cet article

Claude Kangudie 01/09/2017 20:46

Grandissimes monstres sacrés de la musique congolaise: l'inégalable Sam Manguana et l'idole d'ébène Rochereau...nous attendons toujours qu'on nous les fasse oublier par la nouvelle génération...RDC, mboka na biso, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Blondé 01/09/2017 11:15

Bonjour les amis de MBOKAMOSIKA.
Je salue le travail gigantesque que font nos frères qui traduisent les pensées de créateurs poétiques. J'avoue que le titre ce cette chanson "CONNAISSANCE KOYEBANA" me déroute complètement en ce sens que "CONNAITRE C'EST SE CONNAITRE" à priori renvoie à une piste purement spirituelle. "Connais-toi toi-même et tu connaîtras (ou domineras) le monde" disent et enseignent les sages. Alors quand j'ai lu la traduction du titre, immédiatement j'ai pensé à un enseignement ou un thème traitant quelque chose de cette nature. Cela dit au passage, cette mélodie restera savoureuse et immortelle. Personne ne peut savoir comment je suis comblé en découvrant les différentes traductions que font nos frères. Pour moi c'est comme un poids qui se dégage de moi tellement je me demandais ce que pouvaient dire toutes ces chansons. Encore merci à Messager non seulement pour le travail qu'il fait mais aussi et surtout d'avoir émis l'idée de cette oeuvre de traduction. Toute ma reconnaissance pour ceux qui ont répondu à son appel dont particulièrement Monsieur Samuel Malonga. Je profite de cette tribune pour lancer un appel à tous ceux qui apportent de précieux rectificatifs aux traductions pour leurs dire que ce qu'ils font est bien et apprécié mais que ce serait encore merveilleux s'ils traduisaient eux aussi ne serait-ce qu'une chanson. Le cercle s’agrandirait ainsi pour le bonheur de tous. Simple doléance!

Pedro 01/09/2017 09:38

Une possibilité pour le deuxième vers serait: « Annie nati motema po okoma awa e ». Annie, je crois de tout mon cœur que tu viendras jusqu’ici. Kokóma, non pas dans le sens de « devenir », mais d’ « arriver ». Moi, je crois plutôt que, si tu veux faire la connaissance de quelqu’une, il faut aller vers elle, au lieu de la faire venir et prier qu’elle vienne. Du pur lyrisme.

Samuel Malonga 01/09/2017 14:20

Tu as raison Pedro. C'est une question d'audition de jeunesse. Dans mes oreilles d'ado à la sortie de cette chanson, je croyais que Rochereau avait avalé la dernière syllabe de la phrase en voulant dire "Annie nati motema po okoma wa ngai" alors qu'en réalité la phrase est comme tu nous la donne: "Annie nati motema po okoma awa". Cette erreur est restée dans ma mémoire jusqu' aujourd'hui. Pour que le texte soit correct, je demanderais à Messager de bien vouloir corriger ce lapsus et de prendre en compte la correction que tu viens d'apporter pour le lingala et la traduction en français.