Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Kasa-Vubu, Pinzi et Mbungu : trois figures marquantes des émeutes du 4 janvier 1959.

Nous avons publié le 17 juillet 2017 un article sur les similitudes entre les manifestations des opposants congolais du 15 juillet 2017 à Paris et les émeutes du 4 janvier 1959 à Léopoldville.

Parmi les nombreuses images d’archives accompagnant cet article, nous avons jugé bon de revenir sur celles des trois figures marquantes de ces émeutes, à savoir :  Kasa-Vubu, bourgmestre de la Commune de Dendale ; Pinzi, de la Commune de Kalamu ; et Mbungu, de la commune de Matete.

Si la figure de Kasa-Vubu est de notoriété publique, il n’est pas de même pour M. Pindi, en dépit du fait que tout un quartier à Yolo porte son nom, ainsi que pour M. Mbungu, bourgmestre de Matete.

En publiant de nouveau leurs photos d’une manière claire et séparée, nous leur rendons une fois de plus hommage, tout en permettant à nos lecteurs de découvrir leurs visages en 1959.

Sur le plan éthique, il convient de souligner que ces trois figures, tout comme les autres politiciens congolais de l’époque, étaient des cadres immatriculés, jouissant d’une vie aisée comparables aux européens. Mais ils avaient sacrifié ces avantages personnels pour la cause de leur communauté. Il n’y avait aucun chômeur parmi eux, et leurs partis fonctionnaient grâce aux cotisations de leurs membres et à la vente des cartes d’adhésion.

Leur moralité compensait leurs formations limitées, contrairement à la classe politique actuelle dont la basse a dépassé toutes les bornes.

 

Messager

 

KASA-VUBU, bourgmestre de Dendale

PINZI, bourgmestre de Kalamu

MBUNGU, bourgmestre de Matete

MBUNGU, bourgmestre de Matete

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article