Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Des coupures d’archives de 1958 en Néerlandais, pour nos amis belges de Foot100.

 

Nous avons le plaisir de publier ces coupures d’archives en Néerlandais, fournies par Samuel Malonga, à l’attention de nos amis belges de Foot100, particulièrement Bruno Dubois et Stefan Messely.

Nous espérons en retour obtenir la traduction des informations majeures contenues dans ces articles de 1958, dont le nom du journal reste à déterminer. Était-il publié au Congo Belge ou en Belgique ?

 

Messager

 

Littéralement ça se traduit: L’assasin s’appelle Assaka

 

Cet article parle du début de championnat belge (à mon avis ça doit être l’édition 1960-61, vous êtes d’accord Bruno?)  Assaka venait d’arriver de Leopoldville il y a trois mois. Dans l’article on décrit les premiers rencontres de Assaka au plus haut niveau belge, qui était vraiment surprenant. Dans la deuxième journée directement deux buts de Assaka contre le FC Antwerp et dans la dernière journée 4 buts contre le Lierse! Daring est au début de championnat grâce aux buts de Assaka leader avec le FC Liège, ce que le journaliste décrit comme surprenant.

 

En plus, l’article dit que le surnom d’Assasin venait déjà de ses jours à Léopoldville.

 

L’autre article de la main de Paul Almasy , je vous traduits plus tard, date du 4 juillet 1957 dans le journal Zondagsvriend, et fait le point sur le football au Congo.

 

Stefan Messely

 

 

 

Traduction de l'article de Paul Almasy, Zondagvriend 1957

Au Congo Belge, il y a deux organisations sportives: la ARSC et la RUFASI, chacune organize une competition de football. Selon l’article, les Congolais ont fait un grand progrès les dernières années, grâce aux entraîneurs Européens. Le niveau des meilleurs clubs Congolais est comparable avec la deuxième division Belge. Le niveau des joueurs Congolais a pu être apprécié lors de leur tournée en Belgique, avec quelques victoires contre la Gantoise et Olympic. Aussi le niveau au Katanga est beaucoup plus élevé qu’il y a quelques années et peut être considéré similaire à Léopoldville, ce qui a pu être prouvé dans les tournois annuels entre les clubs Katangais et ceux de Léopoldville.

Le fait que les joueurs Congolais jouent avec des chaussures,  a contribué à l’amélioration du football au Congo. Également les clubs mixtes, il y a trois ans maintenant, ont aidé à ce développement.  L’expérience et le sens de collectivité des blancs vont améliorer les prestations des Congolais, dans ce sens qu’on peut s’attendre à beaucoup de clubs Congolais qui vont être au niveau des clubs Européens.

Traduit par

Stefan Messely

 

 

 

 

Traduction

Photos: Pascal Tandu, excellent gardien de but des Dragons. Edward Akwete, un espoir de V-Club. Joseph Zinga, l’allier droit des Dragons, considéré un des meilleurs joueurs Congolais. Lucien Ndala le stoppeur des Dragons. Lucien Ndala et Pascal Tandu pendant les entrainements

 

Stefan Messely

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel Malonga 10/07/2017 22:01

La presse flamande s’est beaucoup intéresser du football congolais en général et kinois en particulier. Sur la première photo, il est question du bombardier André Assaka. Même en Belgique il a fait parler la poudre avec ses tirs puissants qui ont confirmé la réputation de son surnom ASSASSIN. C’est le titre de l’article. Voetbalmoordenaar veut dire Assassin qui tue au football. On voit aussi la photo de Kabamba sous le maillot du Standard de Liège.

Un peu plus bas,Paul Almasy fait un reportage sur la popularité du football au Congo. Images à l’appui, le journaliste montre l’ambiance au stade roi Baudouin (aujourd’hui Tata Raphaël), parle de l’amour des kinois pour ce sport et de l’entrainement des joueurs qui se fait dans de bonnes conditions. Il est parfois dirigé par le directeur de l’A.R.S.C lui- même. On y voit aussi des photos de certains noms de Dragons comme l’excellent gardien Pascal Tandu, l’arrière droit Joseph Zinga (considéré comme un des meilleurs joueurs congolais), le stoppeur Lucien Ndala sans oublier Edouard Akwete (élément prometteur de V.Club). Comme le prouvent les photos, les entrainements se passaient au stade sans spectateurs. Paul Almasy termine son reportage en ces termes : « D’ici à quelques années, on s’attend à ce que le Congo belge dispose de bonnes équipes qui pourront affronter les équipes européennes. »

L’autre article d’actualité parle de la participation du Congo et du Ruanda-Urundi à l’exposition universelle de Bruxelles. Inforcongo qui était le service d’information et de relations publiques du Congo Belge et du Ruanda –Urundi) avait une tâche particulière, celle de présenter la colonie (qui comptait pas moins de sept palais et pavillons) dans cette vitrine qu’était l’expo universelle.

Sam Malonga