Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude Kangudie

ADIEU JEAN KALAMA dit Kalama Soul.

 En grand nationaliste congolais

Un fils du Congo, un grand et digne fils du Congo Lumumba nous a quittés en ce mois de juin. Jean Kalama Ilunga dit Kalama Soul est retourné rejoindre la Cité Céleste de nos ancêtres du Congo. Jean Kalama a été porté en terre dans la ville de Nemours, en France où il vivait avec sa famille depuis de nombreuses années. Un grand nombre de ses compatriotes a tenu à accompagner ce digne fils du Congo dans sa dernière demeure…loin du pays de ses ancêtres, la RD Congo, Libanga ya Talo…Kalama est de ceux-là qui ont refusé de baisser la tête devant la tragédie congolaise. Incorruptible et intransigeant, Jean avait fait du devenir et du destin de notre Congo un sujet de lutte sacrée, inaliénable et non négociable. Notre compatriote a été porté en terre ce 30 juin 2017…jour de l’indépendance de son Congo, notre Congo…Mbokamosika a tenu à rendre hommage à notre compatriote. Le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de encore et toujours continuer la lutte contre l’imposture, la médiocrité et le machiavélisme qui s’est installé en RD Congo.

Madame Thérèse Kalama , née Kitenge, 40 ans de vie commune

Notre compatriote Kahumbu de Suisse a prononcé une poignante oraison dont nous reprenons quelques passages :

« Cher Jean Kalama Ilunga, toi, mon plus que frère, mon compagnon de lutte. Grand Patriote, Résistant Combattant. Brillant intellectuel et Artiste engagé…

 

Pour ceux-là qui ne te connaissent pas en profondeur, tu es un enfant oracle, né Ntumba wa Mûlu…oint dont l’étoile filante tombée sur la porte avait signalé la conception. Nous voici nombreux autour de ton corps, inanimé, ce 30 juin 2017, date qui marque 57 ans de l’accession de notre pays à l’indépendance. Cette date est à tous égards emblématiques. Elle est triste et glorieuse. Triste, car elle nous rappelle tant de martyrs morts sacrifiés sur l’autel de l’intolérance. Glorieuse car elle fut l’aboutissement d’un combat héroïque mené par nos pères fondateurs pour la liberté et la dignité de l’homme Congolais.

Vue de la communauté congolaise

Oh qu’il est vraiment prématuré ton ultime voyage de l’autre côté du miroir ! Notre combat commun dans la Résistance pour la libération de notre beau et cher pays le Kongo a considérablement évolué. Il avait même rétréci l’écart de distance géographique entre la France, ton pays d’adoption, et la Suisse de Guillaume Tell, ma deuxième patrie. C’est dans Lausanne, capitale olympique, que nous avions, ensemble, annoncé officiellement la création du Front Civil de Résistance Populaire, FCRP, le 2 juillet 2012. Ensemble, c’est-à-dire toi Kalama Ilunga, le professeur Fweley Diangituka et moi-même Paul Kahumbu Ntumba et mon épouse. En présence d’une jeunesse engagée venue de Genève et des autres cantons helvétiques. L’événement fut immortalisé par un grand journaliste, patriote résistant Freddy Mulongo dont l’engagement révolutionnaire du média Réveil FM n’est plus à démontrer.

Levée de corps

Jhonny,

L’ardente envie de te pleurer me tient à la gorge, la douleur m’étrangle. Elle se mêle à ma colère, aux sombres sentiments de vengeance qui me taraudent. Car, pour moi et pour tant d’autres qui t’aiment tant, ta mort n’est pas naturelle. Le temps et les circonstances à venir finiront par révéler la source cabalistique, laquelle décime sans vergogne les meilleurs d’entre nous, des fils et des filles dignes de la mère patrie Kongo. Mais, Dieu Tout Puissant de nos ancêtres, Maître des temps et des circonstances, nous inspirera le jour venu justice, car ton combat fut noble et juste. Et comme disait un grand homme du 20ème siècle, je crois aux forces de l’Esprit. Avec force conviction, je sais que tu es parti, mais ton esprit sera toujours parmi nous en épiloguait Birago Diop, conteur sénégalais dans son poème Le Souffle des ancêtres ou la vie à perpétuité. Ecoutes plus souvent les choses que les êtres, la voix du feu s’entend, entends la voix de l’eau. Ecoutes dans le vent le buisson en sanglots, c’est le souffle des ancêtres. Il redit chaque jour le pacte, le grand pacte qui lie à la loi notre sort, aux actes des souffles plus forts, le sort de nos morts qui ne sont pas morts ! Salut Jhonny Kalama Ilunga, ceux qui t’aiment te pleurent. Mais ce n’est qu’un aurevoir, salut l’artiste !!! »   Paul KAHUMBU Ntumba, Lausanne – Suisse.

 

Réalisé par Claude Kangudie.

 

La chanson « Le virus Kalama Soul », envoyée par Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

best essay writing service 06/09/2017 12:16

i like this publish. I apprehend that my goal readers are my students within the past. custom dissertation writing provider I’d like to mark like this too appealing occasion and actual hard paintings to make a first rate article. thanks for the pointers, I without a doubt cherished reading this. it is so plenty inspiring.