Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

L’inflation rappelée à mes compatriotes

 

En République démocratique du Congo (RDC), c'est la valse des prix sur le marché de Kinshasa. C’est l’une des conséquences de la chute vertigineuse de la valeur du franc congolais. Il y a encore quelques mois, un dollar américain valait à peine 1 000 francs, aujourd'hui il en vaut 1 500 et les prix du quotidien s'en font très concrètement ressentir.

RFI  (30 avril 2017)

Cette dépêche de la RFI du 30 avril 2017, relaie les préoccupations de nombreux congolais qui se plaignent de la chute de la valeur du franc congolais par rapport au dollar USA.

Pour essayer de discerner ce phénomène, nous avons recouru à nos  cours d’économie  politique et  des problèmes économiques contemporains, vieux de plus de 35 ans.

Il convient de souligner d’emblée à nos compatriotes que la RDC , tout comme presque tous les pays du monde actuellement,  est tributaire des règles de  l’économie du marché. Par conséquent, toute dérogation à ces règles a des répercussions sur la vie quotidienne de la population.

À cet égard, sans vouloir déballer toutes les notions apprises sur l’inflation, nous allons nous limiter à ses aspects spécifiques qui caractérisent la situation économique prévalant en RDC.

 

D’abord, le rappel de quelques notions :

 

La monnaie : C’est un étalon de valeur, c’est un bien procurant un pouvoir d’achat immédiat, général et indéterminé.

Bien : Toute chose apte à satisfaire un besoin humain et  disponible pour cette fonction.

 

Le pouvoir d’achat : C’est la quantité des biens qu’on peut se procurer avec une unité monétaire. ( c’est  la même chose que la valeur).

Il faut différencier la valeur nominale de la valeur réelle.

La valeur nominale : C’est la somme qu’on remet lors de la paie.

La valeur réelle : C’est la quantité de biens contre laquelle vous pouvez vous procurer avec de la monnaie ( pouvoir d’achat)

L’illusion monétaire : C’est l’augmentation de salaire, en même temps du prix des marchandises.

 

Après le rappel en amont de ces notions, venons- en à l’inflation, en commençant par la variation de la valeur de la monnaie.

 

Variation de la valeur de la monnaie.

La monnaie peut subir une diminution de sa valeur, c’est-à-dire de son pouvoir d’achat ; comme elle peut connaître une augmentation de celle-ci. Les fluctuations de la valeur de la monnaie s’observent  grâce aux d’indices des prix et des dépenses.

 

L’INFLATION

L’inflation signifie la perte du pouvoir d’achat de la monnaie provoquée par un déséquilibre entre l’offre et la demande des biens et des services. Concrètement, ce déséquilibre qu’on appelle également « écart inflatoire » s’identifie soit avec une augmentation de la demande des biens et des services sans une augmentation correspondante de l’offre ( transactions ou quantités échangées), ou soit avec, une diminution de l’offre non accompagnée d’une diminution correspondante de la demande.

Les causes de l’inflation se trouvent tant du côté de la monnaie comme telle, c’est-à-dire  de la demande que du côté des transactions, c’est-à-dire de l’offre des biens et des services.

 

Les causes de l’inflations tenant à la demande.

Les causes de l’inflation tenant à la demande sont celles qui provoquent un gonflement du volume de monnaie en circulation. Il s’agit de l’accroissement des dépenses publiques finançant soit une distribution des revenus (traitements et salaires), soit des investissements ; de l’accroissement des dépenses de consommation privées, dû à l’utilisation des liquidités accumulées (déthésaurisation)…….

Les causes de l’inflation liées à l’offre.

En ce qui concerne l’offre, l’inflation peut provenir des pénuries provoquées par plusieurs facteurs : calamités naturelles, guerres, troubles, difficultés d’importation, épuisement des stocks, etc…

 

Notre commentaire.

Au regard des causes de l’inflation, nous constatons que la crise monétaire actuelle en RDC est liée à la fois à la demande (monnaie) et à l’offre ( Transactions).

En effet, depuis une décennie, la production, en dehors de  la fraude minière est quasi nulle en RDC. Paradoxalement, le pouvoir politique met en circulation un volume impressionnant de monnaie destiné à corrompre fréquemment  la classe politique et religieuse.  Il faut mentionner que l’inflation s’accroit toujours en RDC durant les phases de négociations politiques. La débauche de la classe politique contribue ainsi à l’inflation galopante en RDC au détriment de la situation sociale de la population. La cupidité de la classe politique congolaise est consécutive au volume énorme de monnaie dilapidé par le pouvoir. Tous les opposants et les responsables des confessions religieuses qui ont changé de camp dernièrement  ont été corrompus par les deniers publics ,  et l’opinion semble occulter ce fléau . Pourquoi s’étonner alors du niveau de l’inflations ?

Par ailleurs, les conflits et les troubles à répétions, entretenus par le pouvoir contribuent également à l’augmentation de l’inflation.

 Pour mettre fin à cette situation, la mise en place d’un état de droit s’impose en RDC.

 

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel Kinzonzi 11/05/2017 09:19

Brillant exposé Messager là je revois encore mon professeur d'ECOPOL au Collège Bonsomi en 1982 un certain Monsieur Omalete.

Messager 11/05/2017 11:28

Salut Michel. Les moments sont durs pour la RDC.

Messager