Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

Omona wapi bakaba mobali par Kwamy Munsi et l’Afrisa

Références : http://www.mbokamosika.com/2016/02/deux-chansons-recherchees-par-samba-ndongo-j-j.html

http://www.mbokamosika.com/2016/04/armand-kabongo-offre-omona-wapi-aux-mbokatiers.html

 

Cette chanson de l’Afrisa International qui a connu un grand succès à l’époque est au centre d’un grand quiproquo. Le nom de l’auteur-compositeur prêtait à confusion. Est-ce André Kiesse Diambu ou Dino Vangu comme le pensai le mbokatier Samba Ndongo qui l’avait demandée?  Depuis Kinshasa, j’ai toujours cru que ce hit avait Essesse pour titre. Ce nom est présent au début et est même repris plusieurs fois dans le refrain.

 

Lorsque notre ami Armand Kabongo expédie l’œuvre tant recherchée à Messager, c’est sous le titre Omona wapi qu’elle est mise en ligne dans le site. Sur Youtube, il est signalé que ce hit est tiré dans l’album Seigneur Tabu Ley et l’Afrisa International, Rochereau à Abidjan volume 1. Dans ce LP sorti sous le label ivoirien Disco Stock, la composition est attribuée à Dino Vangu.

 

L’attribution de la chanson au soliste émérite de l’Afrisa semble pourtant être une méprise. Au regard de la pochette retrouvée dans la toile, il s’avère que ce chef d’œuvre est une composition de Kwamy et s’intitule Omona wapi bakaba mobali. C’est un 45 T pressé par Mazadis à Kinshasa, édité par la maison ISA du seigneur Ley, distribué au pays par Molende. Comme il était d’usage à l’époque, on retrouve le même titre sur les faces.

Comment cette œuvre a-t-elle eu deux titres et deux auteurs-compositeurs différents ? L’orchestre Afrisa était-il au courant de cette erreur ou de l’existence de ce LP? Ce 33T édité en Côte d’Ivoire était-il un produit de piratage ? A ces questions sans réponse, il semble logique de restituer son œuvre à Kwamy la Sintura afin de le rétablir dans ses droits car cette belle composition est bien la sienne. A tout seigneur tout honneur.

 

Samuel Malonga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager 27/04/2017 21:52

Encore une bonne critique de la chanson congolaise par notre mai Sam. Bravo

Messager