Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

 

Veillée d’armes à Kinshasa

 

La guerre se prépare à Kinshasa. Kabila s’y est mis depuis un bon bout de temps. Lui qui a montré ses limites dans le front Est concentre ses efforts dans la capitale pour gagner la bataille, la dernière de sa futile carrière politique.

 

Au moment où Kinshasa est en émoi et que la population affute ses armes pour la lutte finale, le pouvoir aux abois prend des mesures coercitives pour intimider les Kinois. Des arrestations arbitraires sont signalées dans plusieurs communes. Les jeunes qui lors des manifestations mettent à mal le régime moribond sont visés. La guerre silencieuse a démarré dans l’ombre.

 

Selon un officier supérieur des FARDC sous le couvert de l’anonymat, des milliers des mercenaires à la solde du pouvoir sont présents dans la capitale depuis plusieurs semaines déjà. Ils ont pour but de maintenir la peur, de tuer s’il le faut. Les officiers supérieurs sont désarmés et leur garde rapprochée est essentiellement composée des soldats étrangers anglophones. Ils sont pris en otages car Kabila a peur et ne sait pas d’où viendra le danger.

 

 Sera-t-il présent à Kinshasa? En tout cas, il ne risquera pas de se montrer. Son entourage et lui-même ne peuvent cautionner ce risque. Il suivra les événements de la journée la peur au ventre et prêt à prendre le large si la situation s’empire. Tous les scénarios possibles sont mis sur la table, car à tout moment, la situation peut dégénérer. La date du 20 décembre 2016 est celle de tous les dangers mais aussi la journée la plus difficile depuis sa naissance on ne sait même pas où. Le tyran qui vit par le mensonge, le tripatouillage, la fraude, la terreur, le massacre d’innocents a sur ses épaules la pression de la communauté internationale et surtout des Congolais qui ne veulent plus lui.

 

En attendant, la date fatidique, l’exode des étrangers s’est déjà produit. Les chancelleries occidentales ont fait évacuer leur personnel non dispensable en RDC. Les joséphites dans la frousse qu’ils ne veulent pas montrer ont fait de même.

 

En dehors de Kinshasa, c’est le Congo tout entier qui est en ébullition et qui attend. Le peuple déterminé veut chasser celui qui croit devenir roi dans une république où la Constitution dicte la manière de conduire les affaires de la nation.

Yebela !

 

 

Samuel Malonga

 

BONUS 

 

 

 

Commenter cet article