Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Le 19 décembre sera "une preuve par neuf" pour l’opposition congolaise.

Une partie de la ville de Kigali, réalisée avec le butin de guerre en provenance de la RDC.

Nous avons tous appris à l’école primaire « la preuve par neuf », une opération par laquelle on vérifiait l’exactitude du résultat d’un calcul.

Le 19 décembre prochain, c’est-à-dire dans moins d’une semaine, le mandat de Joseph Kabila expire. Par conséquent, il ne sera plus constitutionnellement le président de la République démocratique du Congo. Il n’aura aucune légitimité de représenter ni d’engager la RDC dans quoi que ce soit.

Or, c’est durant ce créneau que l’opposition a jugé utile d’engager « in extremis » un dialogue qui risque de lui redonner un second souffle . Ce dialogue dont aucun congolais ne souhaitait la tenue équivaut à réanimer un moribond.

Quelle que soit la « bonne » foi affichée par les leaders de l’opposition, les congolais les jugeront le 19 décembre 2016.  Si leur dialogue débouche sur un quelconque compromis politique avec Joseph Kabila au-delà du 19 décembre 2016, aucun congolais ne les suivra. Leur sincérité sera contestée. La situation deviendra alors "imprévisible" et "incontrôlable" pour tout le monde, et une nouvelle donne politique s’installera, sans Joseph Kabila.

En effet, les congolais en ont assez d’avaler des couleuvres : Sun City , l’élection de 2016 qui a abouti à l’incarcération de Jean-Pierre Bemba, l’élection à un tour de 2011 qui a  privé Etienne Tshisekedi d’une victoire certaine, etc, etc. Ça suffit.

En guise d’illustration nous invitons tous ceux qui soutiennent le régime de Joseph Kabila à visualiser ce quartier de la ville de Kagali réalisé avec le butin de guerre en provenance de la RDC,  en songeant au délabrement de la ville de Kinshasa et de leurs provinces d’origine.

Par ailleurs, nous avons sélectionné une courte vidéo d’une compatriote résidente au Canada, qui résume tout ce que chaque patriote ressent à la veille du 19 décembre 2016.

 

Messager

 

Commenter cet article