Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Joseph Kabila : la plus grande arnaque politique de l’histoire de la RDC.

 

Pourquoi Joseph Kabila s’accroche-t-il au pouvoir ? Telle est la question qui taraude les esprits de beaucoup de personnes à quelques jours de l’expiration du deuxième et dernier mandat de l'actuel président de la RDC.

Plusieurs thèses ont déjà été émises à ce sujet. En ce qui nous concerne, nous estimons opportun d’évoquer la peur d’affronter le revers de l’arnaque qui l’avait hissé au sommet de l’état en 2001, comme étant la principale cause de son acharnement à s’éterniser au pouvoir.

Cette arnaque avait, comme le souligne l'article de François Soudan, été initiée le mardi 23 janvier 2001, durant les funérailles de Laurent Désiré Kabila par Abdoulaye Yerodia en ces termes : «  Il faut que vous sachiez que la légitimité qui émane du peuple est transmise à votre cher fils Joseph-Désiré Kabila ».

A travers cette phrase , Yerodia, certainement avec la complicité de quelques anciens courtisans de Laurent Kabila et de certains pays étrangers , avait intronisé, non sans arrières pensées, celui qui aura toutes les peines du monde à prouver sa filiation à Mzee Kabila.

En effet, un article d’archives de Jeune Afrique l’Intelligent de 2001, intitulé "Le mystère Joseph Kabila", signé par François Soudan affirmait que "  la filiation qui unit le père au « cher fils » semble désormais sujette à caution……Même si les autorités congolaises ont opportunément retrouvé, le 24 janvier, la maman présumée de Joseph Kabila, une originaire du Maniema qui jure que le jeune homme est bien le fruit de son union avec le « Mzee », un doute sérieux persiste".

Plus loin, l’article poursuit « J’ai vu une bonne trentaine de gamins affirmer qu’il était leur père, se souvient un ancien compagnon du maquis, lequel ajoute que jamais, avant 1997, le jeune Kabila  n’a porté le nom de Kabila. »

Voilà comment un véritable tissu de mensonges a été confectionné pour légitimer la succession de Laurent Kabila. Une fausse identité, une fausse maman, une fausse filiation, jamais confirmées par un document officiel. Et pour éviter les contestations, s’en sont suivis les éliminations, les éloignements, et les emprisonnements de vrais enfants de Laurent Kabila.

Ironie du sort,une amie de la brave maman présumée de Joseph Kabila a révélé que cette dernière est stérile, et qu’elle n’a jamais eu d’enfants. D’où la surveillance accrue dont elle est l’objet. Ses proches craignent qu’elle ne subisse le sort de la sœur de Laurent Kabila, éliminée par son garde de corps il y a quelques années au Katanga.

Ainsi, pour éviter de se justifier un jour devant les congolais de cette arnaque digne d'un film  , Joseph Kabila préfère mourir au pouvoir. Mais comme son mandat s’achève officiellement dans 19 jours, nous ouvrons déjà nos archives sur lui et son régime, tout en invitant tous ceux qui disposent d'autres témoignage sur son arnaque à nous contacter.

 

Messager

 

Source: J.A. /L'INTELLIGENT N° 2090-DU 30 JANVIER AU 5 FEVRIER 2001

 

 

Commenter cet article

Musa May 03/12/2016 09:41

Des preuves il y en a beaucoup. En voici une: quand LDK décida de confier la responsabilité de la prise de Kisangani, et pendant tout le temps qui avait précédé tous les médias du monde , notamment RFI et Washington poste disait de JK qu'il était le fils adoptif du leader rebelle. Le qualificatif "adoptif" disparu petit à petit au grand étonnement de journalistes de RFI.
Quoiqu'il en soit, avoir ce cet homme comme président du grand Congo aura été, our les Congolais, la plus grande humiliation de tous les temps.

Samuel Malonga 01/12/2016 10:35

François Soudan dit vrai. Karel de Gucht, alors ministre des Affaires étrangères de Belgique l'avait aussi mentionné. Ce n'est pas pour rien qu'il fut viré. Joseph Kabile n'est pas le fils de LD Kabila et n'est pas Congolais. Quel est ce Congolais qui peut accepter que son pays soit la proie des pays voisins sans réagir? Les chars sont plantés à Kinshasa alors que la guerre se trouve ailleurs à l'Est. La population de Beni est martyrisée, les richesses du pays sont pillées à tout venant et le Raïs ne fait rien, car il est lui-même complice. Le Congo vit ce que le Malawi a connu avec Kamauzu Banda. Yerodia qui est jusque-là épargné par "le sixième chantier", a vendu le pays et paiera cher cette traitrise. Lire aussi cet article:
http://www.congoforum.be/fr/analysedetail.asp?id=32780