Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Devoir de mémoire : Washington tance Kabila .

En lisant ce titre, d’aucuns pourront croire qu’il s’agit du bras de fer actuel entre Washington et Kinshasa, entre Barack Obama et Joseph Kabila. Mais non, il s’agit de l’épreuve de force engagé en 1998 entre Bill Clinton et Laurent Kabila, rapporté par le journal suisse « Le matin » du jeudi 19 mars 1998.

Comme sous Mobutu et sous Laurent Kabila en 1998, l’opposition congolaise était bâillonnée. L’opposant historique Etienne Tshisekedi arrêté et renvoyé dans son village natal. Ce qui avait coûté un carton rouge de Washington à Laurent Kabila, avant son assassinat tragique en 2001.

L’histoire se répétant en RDC, Joseph Kabila recopie le schéma de Mobutu et de Laurent Kabila : répression de l’opposition, ciblage d’Etienne Tshisekedi. Ce qui lui attire les mêmes avertissements de l’occident et des USA. Subira-t-il le même sort que ses deux prédécesseurs ? Nous le saurons incessamment. Son mandat tirant à sa fin.

D’ores et déjà , Etienne Tshisekdi   pourrait être considéré comme le leader politique congolais ayant combattu successivement trois régimes autoritaires en RDC , à savoir : le régime Mobutu, le régime Laurent Kabila, et le régime Joseph Kabila.

 

Messager

Coupure du journal Le Matin du jeudi 19 mars 1998

 

 

LE 1ER CARTON ROUGE FUT  BRANDI À LAURENT KABILA EN 1998

 

 

Source: Le Matin du jeudi 19 mars 1998

Commenter cet article