Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Och-ZIff : Une des Firmes vedettes de Wall Street impliquée dans le trafic des minerais en RDC, condamnée à payer 400 millions de Dollars US.

 

Photo d'illustration-Images AFP

Référence : http://www.tdg.ch/economie/ochziff-roi-fonds-speculatifs-reconnu-coupable-corruption/story/24415808

« OCH-Ziff », le roi des fonds spéculatifs, est reconnu coupable de corruption »

« Criminalité financière :  Rattrapée aux USA pour un scandale au Congo et en Libye, la firme vedette de Wall Street paiera 400 millions. Berne a participé à l’enquête. »

Tel est le titre et le sous-titre d’un article du journal Helvétique « Tribune de Genève » du 30.09.2016, signé par Pierre- Alexandre Sailer dont l’intégralité se trouve sur le lien sus référencié.

Pour sa compréhension, nous nous permettrons d’en reprendre quelques lignes, avant d’en tirer les enseignements qui s’imposent pour la RDC.

Les grands extraits de l’article.

« Largement ignorée du grand public, c’est l’une des firmes les plus en vue de Wall Street. La firme vient de se faire coincer par la justice américaine – avec l’aide requise des autorités helvétiques – en raison de plusieurs histoires de corruption en Afrique. Pour éviter le procès – et, surtout, pour être autorisé à poursuivre ses activités – le géant des «hedge funds» accepte de payer 213 millions de dollars a annoncé vendredi soir le Département américain de la Justice.

Och-Ziff a reconnu avoir enfreint la loi américaine contre la corruption à l’étranger et avoir falsifié ses comptes. A cela s’ajoute une amende de 199 millions imposée par la SEC, le gendarme de la Bourse américain. La firme sera en outre placée sous le contrôle des autorités américaines pour trois ans. »

« Les documents de justice américains décrivent comment le gérant de fonds américain a réussi à réaliser plusieurs investissements «lucratifs» – ils ont rapporté 90 millions – dans les mines et les diamants de la République démocratique du Congo (RDC). Ceci en faisant appel à «un homme d’affaires ayant accès à de telles opportunités par le biais du versement de pots-de-vin à plusieurs responsables gouvernementaux de haut rang».

 

Suite à cette révélation, quels enseignements peut-on tirer en égard avec la situation actuelle en RDC ?

1.  Wall Street aux USA et la place financière helvétique (Suisse) sont incontournables dans les transactions financières mondiales. C’est-à-dire que ces deux places sont au courant de la provenance des fonds à travers le monde.

2.  Les grandes puissances ferment souvent les yeux sur l’opacité des opérations financières de certains régimes totalitaires jusqu’à la limite du tolérable. Lorsque ces régimes exagèrent en réprimant leur propre population, on déterre les dossiers financiers et on s’en sert pour les achever (régimes). C’est ainsi que ce dossier coïncide avec la condamnation du régime de Joseph Kabila par la communauté internationale et le « gel » des avoirs des généraux Kanyama (avant), Amisi et Numbi actuellement, sans oublier l'implication il y a quelques mois de Janet Kabila dans Pamana papers.

3.  L’article dit que l’enquête a prouvé l’existence du versement des pots-de-vin à plusieurs responsables gouvernementaux de haut-rang de la RDC. Ça sous-entend que les noms de tous ces responsables politiques et militaires de la RDC impliqués dans le trafic des minerais sont connus et que ces personnes pourront être poursuivies à tout moment.

4.  Nous comprenons maintenant que derrière le dialogue à la cité de l’OUA, se cache une grande bataille de la sauvegarde des intérêts et de la survie politique du régime Kabila.

5.  Par ailleurs, cette bataille vise également à sauver l’économie souterraine du Rwanda, qui repose sur l’exploitation des minerais en RDC. Comment fonctionnera l’usine de transformation du Coltan fraîchement installée au Rwanda si le régime Kabila venait à perdre le pouvoir en RDC ?

6.  Voilà la raison d’être des manœuvres dilatoires tendant à prolonger le pouvoir de Joseph Kabila. Est-ce que les congolais aveuglés par le « Per diem » du dialogue comprennent-ils le danger que court la RDC ? Est-ce que les congolais ont enfin compris l’acharnement de Kamehre à se positionner pour les futures institutions, pour les intérêts de la communauté rwandophone. ?

 

Messager

 

 

Encore une vidéo qui confirme que les grandes puissances désapprouvent totalement le régime de Joseph Kabila.

Commenter cet article