Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

En quête de Nzele Sukuma, de Jeannot Bombenga et le Vox Africa

Salut!

Félicitations avec ce "site"! Je me rappelle de l'époque 2 chansons: Nzele Sukuma et une chanson qui commençait à peu près comme suivant: "Olukaka makambo eh? Okozwajee!". ( :) )
Est-ce que encore possible d'obtenir cette musique? 
Meilleures salutations,

Cees

 

Il s'agit d'une même chanson

Commenter cet article

Depandhaert 15/09/2016 19:59

Cher Messager,

Quelle belle initiative que de rendre hommage au Grand Jeannot de son vivant! Dans le cadre de ce projet, et pour éclairer l'une de multiples facettes du personnage, quelqu'un serait-il en mesure de ressusciter l'une de ses chansons révolutionnaires dont je me rappelle les premiers couplets que voici:

Salongo, hè hè
Salongo Alinga mosala (2 x)

Mobutu alobi i i i i
Mabele ya Congo bankoko batika, mabele ya Congo ya bana Congo

Sese alobi i i i i i i
Lipanda ba noko ba boyaki é, lelo lipanda na maboko na biso

Mobutu alobi i i i i i
Oyo ekoya, eya!

Le défi est lancé

Messager 15/09/2016 19:56

Depandhaert,
L'époque que tu évoques est celle de mon adolescence. Elle m'est particulièrement chère. Je n'étais pas financièrement solvable pour prendre un taxi, néanmoins, j'empruntais les Bus STK, de marque Mercédès. à bord desquels nous pouvions savourer la belle musique congolaise.
A propos de la FIKIN, c'est un musicien de Brazzaville qui lui avait dédié une de ses plus belles chansons: Rendez-vous na Kinshasa, na sanza ya juin, rendez-vous na capitale. Je recherche cette oeuvre jusqu'à présent, sans succès.

Messager

Messager 15/09/2016 19:37

Depandhaert et Blondé,

Cette oeuvre fait partie des chansons mythiques de l'artiste Jeannot Bombenga et le Vox Africa, au sein duquel avaient évolué entre autres les musiciens ci-après: papa Noël, Franklin Boukaka, Suzi Kaseya, Sam Mangwana, Dalienst, etc, etc.
Jeannot Bombenga est encore en vie. Nous reviendrons sur lui èpour un hommage mérité, pendant qu''il est encore de ce monde.

Messager

Depandhaert 15/09/2016 18:23

Cette chanson, rendue célèbre à la faveur de la guerre des ondes entre Kinshasa et Brazzaville à l'époque de Feu le bien-aimé Président Marien Ngouabi, nous rappelle sans cesse les missiles d'un certain Mavoungou Malanda Mamongo, avec ses sempiternelles "Cartes Blanches".

La témérité de Marien contrastait éloquemment avec la retenue de J.D Mobutu, à l'apogée de sa gloire. Au plus fort de "cette guerre", je ne m'empêchais pas de traverser régulièrement le beach Fima pour aller me défoncer à la Fikin, me faisant transporter jusque là par taxi. Et lequel? Une voiture Merecedes-Benz conduite par une citoyenne élégante, courtoise et surtout très honnête. .(Dieu sait si on en trouve encore aujourd'hui au pays de Lumumba). D'ailleurs, il y avait un compteur dans les voitures. C'était à l'époque le summum de la modernité. Dans notre quartier (au plateau des 15 ans, c'était plutôt voir Kinshasa.et mourir. La belle époque! Merci mille fois, cher Messager.

Blondé 15/09/2016 15:50

Je suis maintenant habitué à des surprises agréables sur ce site. En voilà une de ces chansons que je recherche depuis mais ne connaissant ni le titre ni les paroles, je me suis résigné à attendre et voilà la patience est un chemin d'or. Merci pour la résurrection de cette oeuvre. Une dernière chose, quel orchestre a exécuté cette chanson? Si quelqu'un peut me le dire je serai encore plus comblé.