Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samuel Malonga

 

Cinq minutes avec Jean-Roger Ntete

 

Pour ce week-end, une rareté est la bienvenue. Les mélomanes friands de la bonne musique ne sauront oublier l’orchestre Bella-Bella. Ce groupe qui s’est taillé une réputation cossue a eu en son sein de grands compositeurs. On ne retient malheureusement que les noms des grandes vedettes comme les frères Soki, Shaba Kahamba, Mulembu, Nyboma, Pépé Kallé ou Ricos Kinzunga. D’autres artistes et non des moindres ont été oubliés. Car dans notre nature sélective, certaines personnes sont plus valorisées que  d’autres. Mais n’empêche. Nous avions aujourd’hui pensé à un artiste, Jean-Roger Ntete, et à une chanson : Jean-Roger ya Colette. Nous avions vainement cherché le nom de ce talentueux guitariste dans le "Dictionnaire des immortels de la musique congolaise moderne". Il nous est dès lors difficile de tracer sa carrière même s’il a été présent dans les premières heures de Bella-Bella. Dans cette rubrique qui pouvait bien s’appeler un artiste, une chanson, nous nous sommes souvenus de son passage dans ce groupe mythique et exhumer un de cette merveilles des seventies que l’artiste composa en 1970.

 

Samuel Malonga

 

 

 

 

Commenter cet article

Samuel Malonga 23/08/2016 17:42

Mon cher Claude,
Je n'ai malheureusement pas la chanson "Alexandrine". Mais je aussi avouer que la chanson "Jean-Roger ya Colette" me renvoie toujours à l'année 1970, année du début de mon exil scolaire à Sona-Paris.

ADEI TOKO 22/08/2016 17:36

J'ai toujours cru que c'est une chanson de Johnny Roger. Alexandrine aussi est sienne et pas de Maxime.

Claude Kangudie 21/08/2016 12:09

Bonjour et merci mon frère Sam...j'ai les larmes aux yeux en re écoutant cette chanson. Mes années de jeunesse à Matadi ressurgissent. Le Bella-Bella à ses tout début...Sam, aurais-tu le titre "Alexandrine" de Maxime Soki ? Là je l'appelle Maxime Soki et non Soki Vangu pour vraiment faire la différence entre deux époques de Bella-Bella. Tobosana te, mboka na biso ezali RD Congo, Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Pedro 20/08/2016 11:29

Il y a un trait d’union entre l’oubli auquel sont voués certains artistes et notre croyance aux fétiches. Le talent, la créativité, le dur labeur et la promotion commerciale ne suffisent pas pour que tous brillent. Voilà ce qui justifie partiellement (la promotion commerciale étant l’autre différence) que des chansons de qualité supérieure soient inconnues et que des chansons quelconques aient été au zénith à une certaine époque. Il faut des connaisseurs comme Crispin Lukoki, Sam, Mwenze, Messager et autres pour dénicher cette grande qualité. Pour d’autres, il aurait fallu que Jean-Roger Ntete aille consulter un féticheur pour lui assurer un degré de gloire à troc d’un pourcentage de la longévité qui lui était réservée par le Créateur. Il ne s’agit donc pas de « notre nature sélective », mas de l’envoûtement dans lequel nous maintiennent Lucifer et d’autres anges qui sont dans l’opposition (quand l’archange Gabriel et son équipe sont les membres de l’Exécutif). J’ai appris le mot « envoûtement » à partir de la vidéo du « frère » Dominique Sakombi Inongo.

C’est la même chose avec le football. Que ce soit Kibonge, Kakoko ou Saio Mokili, leurs « skills » viennent des entrainements et de leurs talents naturels, mais la gloire et les buts, il fallait les acheter. Ne vous étonnez donc pas que Cristiano Ronaldo et Leonel Messi ratent leurs penalties.