Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par clément Ossinondé

 

Décès de Jacquito wa Mpungu, la veuve Rapha Bounzeki, huit ans après la mort de ce dernier le 10 Mai 2008.

C'est à Brazzaville, dans la nuit de mardi 19 juillet 2016 que Jacquito wa Mpungu a quitté ce monde. Elle a été ce personnage sympathique, dans le discours duquel la sapologie a tenu une grande place.

 

Avec Jacquito wa Mpungu vient de disparaitre celle qui est tenue pour avoir été la véritable moitié du chanteur célèbre Rapha Bounzeki, dans tout ce qui a constitué sa carrière musicale et "sapologique". Elle était la mieux à même de comprendre ce sens de la fête et du sacré qui nourrissait la musique de Bounzeki.

 

Jacquito wa Mpungu a toujours été ce que la critique de la Sapologie voulait. Adulée par les musiciens et surtout par ceux qui jugeaient. Son cas a souvent laissé les profanes perplexes.

Notons qu'en 2011, et en mémoire de son défunt mari Rapha Bounzeki, l'artiste musicienne Jacquito wa Mpungu avait sorti l'album "Cœur brisé".

 

Il contenait douze titres chantés en lari, français, lingala et téké. Plébiscitée reine de la « sapologie », en début d'année 2010, l'artiste a perpétré cette philosophie prônée par Rapha jusqu'à ses derniers jours.

 

Clément Ossinondé

   



Pratique  :  Le deuil se tient au quartier Massissia à Brazzaville

Pour plus d'infos contacter son fils: 06 661 0110 ou sa fille Aufrey Andreya

Commenter cet article

OSSINONDE 22/07/2016 12:18

Cher Nyanguila, tu as peut-être raison, une chose est vraie, c'est que les deux artistes se connaissaient bien , s'étaient liés d'amitié et ont même évolué ensemble sur scène. Je me demande s'ils n'ont pas réalisé un opus (à vérifier)

nyanguila 23/07/2016 02:45

Notre Cher Clément Ossinondé,bonjour et merci pour cette information sur la fraternité et collaboration entre ces deux artistes aujourd'hui disparus! J'ai bien constaté que Boundzéki avait,dans certaines de ses chansons,des accents et intonations en lingala de type Emeneya-king kesther! Et bien à vous.

nyanguila 22/07/2016 03:31

Notre Cher Clément Ossinondé,bonjour et triste est la mort de Jacquito wa Mpungu,femme du regretté Boundzéki,ainsi la suite des décès de nos artistes!Et j'aimerai savoir un peu sur le regretté Boundzéki,après avoir vu quatre de ses chansons,en clip,car je ne le connaissais pas bien!En fait,Boundzéki,en chantant par faits et gestes,avait des apparences d'Emeneya king kesther et je me suis demandé s'il ne descendait pas,artistiquement et musicalement,d'Emeneya?C'est à dire ayant appartenu à son orchestre ou s'étant inspiré de lui! Si non,entretenait-il des rapports fraternels avec Emeneya?Et de quelle sorte?En attente,merci et bien à vous.