Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Amaya

 

Deux raretés de l’orchestre Super-Baka, en provenance du Haut Ogooué au Gabon, pour commémorer la fête de la musique.

 

 

Originaire de la Province du Haut Ogooué au Gabon, j'ai grandi avec les sons des 2 Congo. C'est un plaisir pour moi, à travers Mbokamosika, de retrouver certains tubes que j'avais oubliés depuis lors. 

Je voudrais partager avec tous 2 tubes de l'Orchestre Super Baka, à savoir « Mon Dani » et « Mangungu ».

 

 

 

Bonne écoute.

 

Par ailleurs, je recherche les chansons suivantes:

 

1/ Pangula MJ de Negro Succès;

2/ Economa du peuple: de Negro Succès;

3/ Mpugu Ya Bolingo de l'Ok Jazz;

4/ Kuelo de Nyboma et Lipua Lipua;

5/ Nazali Maçon, kasi Ndako té, Bavon MM.

6/ Louise Oboyi Frigo, Ok Jazz.

 

Merci d'avance à tous.

Bien fraternellement

Amaya

 

 

Chers amis mbokatiers,

 

Depuis la création de notre site, nous avons recherché en vain les œuvres de l’orchestre Super-Baka. Aujourd’hui, un fils du Haut Ogooué au Gabon nous permet de reconstituer une partie du répertoire de la chanson congolaise en diffusant deux raretés qui font partie du patrimoine. En les réécoutant hier, nous avons eu des larmes aux yeux, sachant que nous les considérions comme étant définitivement perdues.

Faut-il encore rappeler que la gestion calamiteuse de l’industrie du disque a fait disparaître des milliers d’œuvres de la musique congolaise. La preuve, sur les 6 titres ci-dessus recherchés par notre ami du Gabon, aucun ne se trouve dans notre discothèque.

C’est pourquoi nous invitons tous les collectionneurs à nous aider à retrouver toutes les œuvres perdues de la chanson congolaise.

Messager

 

Commenter cet article

Amaya 24/06/2016 07:46

C'est un plaisir de partager ces 2 succès du répertoire de la musique congolaise avec d'autres frères ; je me devais de le faire d'autant que récemment, c'est avec bonheur que j'ai réécouté Bozoba Esali Ngando, qui m'a rappelé Ignace Mabéka, qui lors d'un voyage officiel de Mobutu au Gabon, avait animé la tranche matinale de Radio Gabon. Et ce jour là, il passa en boucle ce morceau.
A propos de Super Baka, otez-moi ce doute: Y'avait-il une relation entre cet orchestre et le Negro Succès ? Il y a comme une communauté de sonorités et de rythme entre les 2.
Fraternellement.
AMAYA Mokihini

Messager 23/06/2016 08:02

Nous informons notre ami Amaya que nous venons de réceptionner la chanson Kuelo de l'orchestre Lipua-Lipua, qui nous a été envoyée par Pouko de Bangui en RCA. Nous attendons sa réaction avant de le lui expédier. Car tous nos messages envoyés après la réception des deux chansons sont restés sans réponse.

Messager

Pedro 22/06/2016 21:18

Je commence à me demander pourquoi ce Mon Dani nest pas plutôt Mont Dani. Le nom d'une montagne (ou d'une colline) sied à une nganda.

Messager 22/06/2016 07:59

Quelle émotion de retrouver à la fois Simba Ndaye et Pouko en un seul jour. Remercions Dieu d’avoir préservé notre ami Pouko de la fournaise centrafricaine. Une fois de plus nous réitérons notre gratitude à l’égard de notre frère Gabonais Amaya, à l’origine de la chanson qui a fait réagir Pouko, après une longue absence due au conflit qu’a connu son pays.
Messager

POUKO 22/06/2016 07:09

Il m'est impossible de vous décrire mon émotion en réécoutant la chanson "Mon Dani" C'est presque les larmes aux yeux que j écris pour remercier celui qui m a permis de replonger dans mon passé Merci au passage à Messager pour avoir fait en sorte que ce site soit toujours là
Grand merci encore Julien POUKO

Messager 20/06/2016 18:38

Pedro,

Mon Dani passait tous les jours sur les antennes de la RTNC à l'époque. Maintenant je me demande qui était ce Dani?

Messager

Pedro 20/06/2016 16:55

Donc cette chanson s'intitule Mon Dani? C'est la danse Boucher. Nous avions aussi des paroles pour imiter la guitare solo dans le sebene. La guitare disait: « Diakusekele soixante-sept.» C’était en contradiction avec la chanson qui disait : « Soixante-sept mbul’oyo tokanga mabumu », puisque dia kusekele signifie qu'il y a de la nourriture en abondance.