Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Clément Ossinondé

 

 François LUAMBO "Franco"

1955 : Son tout Premier grand témoignage enregistré -

 "Marie Catho" et "Bayini ngai po na yo" deux chefs d'oeuvre à partir desquels Luambo Franco est rentré dans la légende. Ils constituent  un jalon majeur de la chanson et de la musique congolaise moderne.

Mort à 51 ans, le 12 octobre 1989, Luambo Makiadi Franco, s'il est entré dans la légende, n'a pas usurpé la grande place qu'il a tenu dans la mémoire de la rumba. Il fut en effet le premier guitariste qui développa le style original de "Odemba" et qui eut une influence considérable aussi bien sur ses amis des éditions Loningisa que sur certains artistes des éditions Ngoma et Opika. 

1953, Le 17 Novembre, LUAMBO Franco enregistre avec le Groupe WATAM, ses deux premières compositions de début de carrière, aux Editions Loningisa du grec Papadimitriou « Lilima chérie wa ngai » et «Kombo ya Loningisa » disque n°0122.

Sur la même lancée Luambo Franco accompagne le groupe WATAM dans les compositions de Ebengo Dewayon : « Yembele Yembele» et «Tango ya pokwa », disque n°0123 du 16 Décembre 1953, puis : "Tongo etani matata" et " Tika kobola tolo" de Mutombo,  disque n°0124 du 17 Décembre 1953.

1954, LUAMBO Franco quitte le groupe WATAM, et adhère au groupe LOPADI (Loningisa de Papadimitriou), orchestre-maison de la firme Loningisa -

François Luambo Franco, qui est déjà une figure majeure au sein des éditions Loningisa, ne pouvait plus passer inaperçu du personnage prestigieux qu’était Henri Bowane au sein de cette firme. (Dr. artistique, auteur-compositeur, guitariste et impresario). Il recrute François Luambo et lui attribue le sobriquet de  "Franco", tout comme Philippe Lando « Rossignol » et d’autres musiciens pour faire partie du groupe LOPADI (Loningisa de Papadimitriou) l’orchestre Maison dirigé par Henri Bowane. 

le 14 Octobre 1955, Luambo Franco enregistre ses deux premiers chefs d’œuvre qui d’emblée vont le confirmer comme l’un des rares authentiques poètes et guitaristes révélés par la scène congolaise. Il est adulé par tous les mélomanes, particulièrement par les femmes qui lui attribuent le surnom de « Franco de mi amour ». Les deux compositions portent sur le catalogue «Loningisa», les titres :

"Marie Catho" et "Bayini ngai mpo na yo " (Béatrice) Disque Loningisa  n°0129 

Très émouvant, ce disque est salué comme la plus grande réussite de l’année 1955. Le premier disque « populaire » de Luambo Franco, celui qui a accentué sa popularité au Congo et en Afrique. Fort de ce succès et au moment où la concurrence battait son plein entre les labels « Ngoma » et « Opika », « Loningisa » va au mieux valoriser le talent de ses musiciens et particulièrement celui de Luambo Franco, qui dans ses premières œuvres recherche dans l’harmonie et le rythme, des subtilités sonores uniques. C’est ainsi qu’à partir de cette date, on trouvera la guitare de Luambo Franco sur des dizaines de disques accompagnant divers musiciens de la Firme Loningisa, comme en témoignent quelques véritables « best of » de l’époque, réalisées entre Novembre 1955 et Juin 1956. C’est-à-dire, avant la création de L’OK JAZZ : 

- « Mia poza »/« Komeka te (Loubelo De la lune) disque n° 0131 du 04.11.1955 - « Tika bizeti »/ « Tango ekoki » (Loubelo De la lune) n° 0152 du 26.05.1956 - « Vis-à-vis »/ « Locia wa ngai » (Dewayon) N° 0133 du 14.11.1955 - « Mabele okanisaka »/«Dit Antoinette" (Dewayon) n° 0146 du 25.04.1956 - « Flamingo » /« Véronica o mboka Bukigam » (Franco) n° 0134 du 19.11.55 - « Elo mama » /« Naboyi yo te » (Franco) n°0138 du 05.03.1956 - « Ba petits bongo luwo»/"Anna mabele ya ngoya " (Franco)  n° 0145 du 17.04.1956 - «Nalingi ozonga »/«Mokili mobongwani »(Longomba) n° 0140 du 09.03.55 - «Viclong Julie »/« Bolingo eleki kisi » (Longomba) n° 0147 du 05.04.56 - «Oyo elingi motema »/« Rumbamba »(Pholidor Tandjigorah ) n° 0141 du 11.03.56 - «Thérèse d’Amour »/« Wa bolingo » (Lando Rossignol) n° 0143 du 09.04.1956 - « Chérie Margo»/«Houlala mopanzi » (Moniania Roitelet) n° 0144 du 2.05.56 -«Alice »/« chérie atiki ngai » (Essous) n° 0149 du 18.05.1956 -  "Nabosani ndako"/« Palabras amorosas » (Bemi) n° 0150 du 23.05.1956 -« Wapi yo »/« osili obébi » (Bosuma Dessoin) n° 0151 du 30.05.1956, et tant d’autres œuvres, accompagnées par les musiciens ; J.S. Essous, Nino Malapet, Longomba « Vicky », Lando «Rossignol », Moniania  "Roitelet », Pholidor Tandjigora, Kossi Pedro « Bemi » Sarti, Pandi, Ebengo« Dewayon », Henriot, Ivorra, Nganga  Mongwalu, Bosuma « Dessoin » Diaboua « Lièvre » Liberlin de Soriba Diop, Jacques Pella « Lamontha », etc... 

Clément Ossinondé

Loningisa 129a/129b. Recorded October 14th, 1955.

Commenter cet article

ZOK ROGER 20/05/2016 13:01

Bonjour!
Notre frère OSINONDE peut-il nous diffuser sur ce site les chansons du groupe LOPADI énumérées ci-haut? Ou alors nous dire où on peut les trouver ou acheter? Plus particulièrement "Ba petits mbongo luwo, Anna mabele ya ngoya, Naboyi yo te etc" MERCI D'AVANCE.

Pedro 09/05/2016 09:01

Merci. Je m'en doutais, car c'est la même voix qui ailleurs dit que Franco est mort musulman, à propos de la chanson qui dit ''tokokende na Mecque ngai na Sandokan".

OSSINONDE 08/05/2016 23:42

le narrateur avant la chanson est l'ancien chanteur des Maquisards et de l'OK Jazz NTESA Ndalients quant au guitariste je n'ai aucune idée, mais je suppose que c'est lui-même

Pedro 07/05/2016 20:39

Qui est le guitariste-narrateur qui disserte sur les débuts de Franco dans le clip?