Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Le palmarès des chansons ayant généré des orchestres en RDC.

La coupure du journal Elima ci-haut annonce la tournée de l’orchestre « Makfe » de Mavatiku Michelino à travers les zones de Kinshasa en 1979. « Makfe » nous rappelle le titre d’une chanson à succès composée par Mavatiku au sein de l’Afrisa au début des années ‘70.  Après l’Afrisa , Mavatiku avait évolué dans l’OK-Jazz où il avait signé d’autres  œuvres. Avant l’Afrisa, c’est-à-dire au début de sa carrière,  Mavatiku avait réalisé de très belles chansons avec  Le Festival des Maquisards vers 1969 (Yambi chérie, Egale M-T, Nganda Renkin, Assana ,etc, etc) . Mais lorsqu’il s’est émancipé de l’OK-Jazz en 1979, il a décidé de monter sa propre formation à laquelle il a donné le nom de ce qui est supposée être la meilleure chanson de sa carrière « Makfe ».

.

À travers Makfe, l’occasion nous a été donnée de revenir sur les origines des noms de certains orchestres. Comment sont-ils nés en général ? En effet, en dehors de quelques noms originaux des orchestres nés durant les années ’50 et début ‘60 qui se terminaient par Jazz, Band, ou Succès (African-Jazz, OK-Jazz, Cercul-Jazz, Negro-Band, Conga-Succès, Négro-Succès…… et Les Bantous ) , la plupart de dénominations des formations nées après 1960 dérivent des titres des chansons à succès.  

Des exemples sont légions à cet égard, mais nous nous limiterons aux chansons sorties durant les années ’60 et ’70 et qui ont engendré des formations musicales.

 

Dans le répertoire de l’African-Jazz, on retrouve une chanson intitulée : « Fiesta African-Jazz » réalisée lorsque l’African-Jazz était encore au complet avec Kallé, Nico, Rochereau, Déchaud, Roger, Willy… Lorsque tous les musiciens de l’African-Jazz désertent l’orchestre en 1963, laissant Kallé seul, ils vont recourir au titre de cette vieille chanson exécutée dans l’African-Jazz  pour baptiser la nouvelle formation musicale : « African-Fiesta ».

 

 

Affranchi de la tutelle du grand Kallé, l’African-Fiesta va offrir aux mélomanes congolais et africains l’un des meilleurs répertoires de la chanson congolaise. En effet de 1963 à 1966, Rochereau et Nico se sont s’illustrés par des chansons d’anthologie dont une bonne partie est diffusée sur notre site. Parmi ce répertoire, figure une œuvre intitulée « Sukisa » à laquelle Dr Nico a recouru pour dénommer l’African-Fiesta Sukisa née après sa séparation avec Rochereau. Nous la diffusons pour la toute première fois  aujourd’hui, en guise de cadeau aux mbokatiers.

 

 

Après la scission de l’African-Fiesta en 1966 , Rochereau va baptiser son aille African-Fiesta national, en y incorporant des ténors du Festival des Maquisards entre autres, Mavatiku Michelino, Sam Mangwana, Diana, Guvano, …. Comme dans Le Festival des Maquisards, Michelino se fera remarquer par des compositions rares parmi lesquelles « Makfe ».  C’est le nom de la formation qu’il avait montée en 1979, après avoir quitté l’OK-Jazz.

 

 

Lorsque l’OK-Jazz engage le jeune Youlou en 1964, beaucoup de mélomanes ignoraient que Franco Lwambo venait de dénicher un oiseau rare. Depuis cette date, toutes les chansons de l’OK-Jazz seront influencées par la voix juvénile de Youlou, lequel se révélera par ailleurs un grand compositeur. Au nombre de ses œuvres dans l’OK-Jazz, nous pouvons citer « Kamikaze ». Rentré à Brazzaville après une longue carrière musicale à Kinshasa, Youlou Mabiala va nommer un de ses ensembles « Kamikaze », en souvenir à la femme à laquelle il avait dédié cette chanson dans l’OK-Jazz.

 

Nous savons qu’en dehors des frères Soki, l’orchestre Bella Bella regroupait vers 1972-73 une pléiade d’artistes parmi lesquels ,  Nyboma et Mulembu. Compositeurs de talent, ces derniers avaient réalisé plusieurs titres mémorables dont « Sola » et « Lipua Lipua », signés Mulembu. Lorsqu’ils ont quitté Bella Bella : Nyboma, Mulembu, Kinzunga Ricos, Zeus Kayembe , Assossa… nommeront leur formation musicale du nom d’un ancien succès « Lipua Lipua » datant de L’époque Bella Bella.    

 

La danse « Cavacha » de Zaïko Langa Langa a connu d’énormes succès en 1973, au point où Donat Mobeti, qui habitait le même quartier (Matonge) s’en inspirera pour dénommer sa jeune formation musicale qu’il venait de former. Ainsi, l’orchestre « Cavacha » qui se fait connaître à travers des titres accrocheurs comme « Ngembo juger », « Luciana », et « Gina réalité », va se confirmer sur le marché du disque avec la chanson « Shama Shama », de Mopero dit "je t’aime".

 

 

Kiam est le diminutif de Kiamuangana. C’est aussi le nom de la formation musicale sponsorisée par ses éditions (Vévé) entre 1973-1974, et qui regroupait de très grands talents tels que Bokoloketa. Muzola Ngunga, Botuli Jeannot, Lele Nsundi , Souza Vangu….. Parmi les succès de cette formation, nous retiendrons entre autres : « Kamiki », « Nina », « Kunde Kunde », « Yoyowe », et « Baya Baya ».Ce dernier titre signé Bakoloketa est aussi le nom de l’orchestre né après la dislocation de Kiam.

 

 

Dans l’orchestre Lipua Lipua,  Canta Nyboma avait signé un tube intitulé « Kamale », interprété par les meilleures voix de la musique des jeunes à l’époque qu’étaient : Pépé Kallé, Nyboma, et Mulembu. Lorsque Nyboma , Mulembu et d’autres musiciens désertent l’écurie Vévé  et l’orchestre Lipua Lipua vers 1978 ,  ils vont recourir au titre «Kamale » pour désigner leur nouvelle formation musicale.

 

 

Les différentes versions sur la naissance de Thu Zahina ont été contées aux mbokatiers. La dernière en date est l’interview que nous avait accordée Bruno Bonyeme en 2013, à l’occasion du 23e commémoration du décès de son jeune frère : Denis Bonyeme, ancien ténor de Thu Zahina. Nous nous souviendrons que parmi les titres fétiches de cette formation, il y a incontestablement « Lokoko », de Kelly Abedi. Après la dislocation de Thu Zahina, Kelly avait essayé de ressusciter cette glorieuse formation des jeunes entre fin ’70 et début ‘80 en baptisant la nouvelle formation qu’il avait montée : « Lokoko ». Malheureusement, cet orchestre n’a réalisé que deux œuvres, avant de disparaître.

 

 

En dehors des chansons ayant engendré des orchestres, il existe aussi des cris ayant donné naissance à des formations musicales comme :Sosoliso,Bella Bella, Bella Mambo,  Etumba na Ngwaka, Isifi, Viva la musica, Somo-Somo, Makoso,… lesquelles pourraient faire l’objet d’un sujet ultérieurement.

En ce qui concerne le palmarès susmentionné, notons qu'il n'est pas exhaustif. Il peut être enrichi par d'autres personnes, comme de coutume sur notre site.

 

Messager

Vers 1967-1968, Vicky Longomba compose et chante la chanson "Chéri Lovy" dans l'OK Jazz. Lorsqu'il se sépare avec son ami Luambo et forme son propre groupe vers 1969, il le baptise du nom de LOVY DU ZAIRE


Vers 1980,le soliste Manuaku Waku claque la porte de Zaïko Langa Langa. Pour le nom de l'orchestre qu'il vient de créer, il se rappelle du tube "Zaïko wawawa" qu'il a composé dans le groupe quíl vient de quitter. Son orchestre s'appellera GRAND ZAÍKO WAWA.

Sam Malonga

 

Merci Messager pour ce mot de bienvenu. L'acronyme MAK'FE n'est rien d'autre que le nom complet y compris le post nom du citoyen Zaïrois Mavatiku. 

MA = Mavatiku

K = Kiansusu ou Visi Kiansusu

F = Félix ou Félicien.

Il était invité un dimanche après-midi sur les ondes de la Voix du Zaire à l'émission Place aux Vedettes que le Vieux Emile Lukezo Luansi animait.

C'est à travers cette émission qu'il donna la signification du nom ou acronyme MAK'FE.

 

Michel Kinzonzi

 

Commenter cet article

Messager 09/04/2016 17:16

Michel,

Merci pour nous avoir révélé la signification de Mak'Fé. S'agissant de la chanson B.B.69, c'est une composition de Mathieu Kouka et l'African-Jazz. N'oublions pas que l'African-Jazz dès 1963, c'est-à-dire après le départ de Nico, Roger Rochereau et tous les musiciens, avait incorporé toute la formation Vox African de Bombenga, avec l'aide de Manzikala qui fut un grand fanatique de Kallé.
Ainsi, fin 1968, Mathieu Kouka compose B.B 69, qui sera la meilleure chanson en 1969. Suite au conflit financier occasionné par ce succès entre Kallé Jeff et l'auteur de la chanson Mathieu Kouka, ce dernier claquera la porte de l'African-Jazz, et avec le soutien de Umba di Lutete, il va former Volcan Ni Beto Ba.
Revenons à la chanson B.B.69 pour ajouter que sur notre site, l'enfant de Mokuna Troué et neveu de Casino, dont l'accompagnement exceptionnel avait harmonisé B.B 69, explique comment ce dernier qui fut un ébéniste de formation, avait travaillé durant quelques semaines pour obtenir le son exceptionnel qui fait encore rêver les mélomanes jusqu'à nos jours.
Je crois t'avoir éclairé à propos de B.B 69.

Messager

Messager 09/04/2016 16:57

Sam,
Merci pour ces ajouts. Je savais qu'il y avait d'autres orchestres. Heureusement que nous nous complétons sur notre site. Je vais ajouter ces éléments.

Messager

Michel Kinzonzi 09/04/2016 16:47

Merci Messager pour ce mot de bienvenu. L'acronyme MAK'FE n'est rien d'autre que le nom complet y compris le post nom du citoyen Zaïrois Mavatiku.
MA = Mavatiku
K = Kiansusu ou Visi Kiansusu
F = Félix ou Félicien.
Il était invité un dimanche après-midi sur les ondes de la Voix du Zaire à l'émission Place aux Vedettes que le Vieux Emile Lukezo Luansi animait.
C'est à travers cette émission qu'il donna la signification du nom ou acronyme MAK'FE.

Samuel Malonga 09/04/2016 14:41

Vers 1967-1968, Vicky Longomba compose et chante la chanson "Chéri Lovy" dans l'OK Jazz. Lorsqu'il se sépare avec son ami Luambo et forme son propre groupe vers 1969, il le baptise du nom de LOVY DU ZAIRE.

Vers 1980,le soliste Manuaku Waku claque la porte de Zaïko Langa Langa. Pour le nom de l'orchestre qu'il vient de créer, il se rappelle du tube "Zaïko wawawa" qu'il a composé dans le groupe quíl vient de quitter. Son orchestre s'appellera GRAND ZAÍKO WAWA.

Sam Malonga

Messager 09/04/2016 11:38

Salut Michel,
Ravi de te revoir sur mbokamosika. En ce qui me concerne, j'ignore ce qui se cache derrière le titre Mak'fé. Attendons que les autres mbokatiers s'expriment, sinon, tu seras obligé de nous révéler ce mystère.

Messager

Michel Kinzonzi 09/04/2016 10:26

Bonjour Messager et les Mbokatiers,
Le nom de l'Orchestre ou le titre de la chanson Mak'fé cache bien le nom d'une personne célèbre.De qui s'agit-il? Mbokatiers à vos claviers.